Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Projet « Djiguifa Dji » : Bientôt 120 postes d’eau autonomes pour soulager les populations du Burkina

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 22 octobre 2021 à 22h04min
Projet « Djiguifa Dji » : Bientôt 120 postes d’eau autonomes pour soulager les populations du Burkina

Le ministre de l’eau et de l’assainissement, Ousmane Nacro, a officiellement lancé, ce vendredi 22 octobre 2021 dans le quartier « non loti » du secteur 24 de Bobo-Dioulasso, les travaux de réalisation de 120 postes d’eau autonomes (PEA) dans les 13 régions du pays. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Djiguifa Dji », qui vise à assurer l’approvisionnement en eau potable des populations du Burkina Faso.

Les 120 postes d’eau autonomes sont repartis sur l’ensemble des 13 régions du Burkina Faso. La région des Hauts-Bassins, où la cérémonie de lancement des travaux a eu lieu, bénéficiera, à terme, de la réalisation de 14 postes d’eau autonomes (PEA) afin de soulager les populations des zones bénéficiaires. La réalisation de ces ouvrages s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Djiguifa Dji », financé entièrement par le gouvernement burkinabè à travers son ministère en charge de l’eau. Le projet est estimé à plus de cinq milliards de francs CFA, et il s’étend sur la période du dernier trimestre de l’année 2021.

Les officiels présent à la cérémonie de lancement du projet « Djiguifa Dji »

Ce programme d’urgence de réalisation d’ouvrages d’approvisionnement en eau potable et de sécurisation de barrages au Burkina Faso est une initiative du gouvernement qui vient combler l’espoir des populations avec la fourniture d’une eau de qualité et en quantité. Le projet vise à pallier la pénurie d’eau dans les quartiers périphériques (zones non loties) des grands centres urbains durant la période chaude. Il va non seulement mettre en sécurité les barrages qui sont en souffrance, mais aussi booster l’économie locale en mettant à disposition de l’eau en quantité suffisante à travers la réalisation de barrages.

le ministre en charge de l’eau, Ousmane Nacro

Pour le ministre Ousmane Nacro, ce projet témoigne de l’intérêt que le gouvernement accorde à la promotion de l’eau et de l’assainissement au Burkina Faso, et surtout son « engagement constant » pour l’amélioration des conditions d’accès à cette denrée vitale aux populations. « Le gouvernement est résolument engagé pour relever les défis du domaine de l’eau dans notre pays et particulièrement à Bobo-Dioulasso. C’est pourquoi le président du Faso nous a instruits pour que nous puissions apporter des solutions aux préoccupations des populations. Nous ne pouvons pas affirmer que nous allons résoudre tous les problèmes à 100%. Mais en réalisant ce lancement à Bobo-Dioulasso, c’est un message que nous donnons à cette partie du Burkina, pour dire que la problématique de l’eau telle que posée dans cette région-là, est prise en compte et c’est ensemble que nous allons trouver des solutions », a-t-il laissé entendre.

Les populations, du « non loti » du secteur 24, sorties nombreuses pour la cérémonie

Soulager les populations des pénuries d’eau en période chaude

Au Burkina Faso, les périodes chaudes sont toujours vécues avec un grand désarroi dans de nombreuses localités, que ce soit en milieu urbain ou rural. Ces pénuries d’eau sont constatées à tous les niveaux de la ville de Bobo-Dioulasso. C’est en cela que le programme « Djiguifa Dji » est mis en œuvre pour mettre fin à la corvée d’eau des populations. Pour le responsable du département en charge de l’eau, cette initiative résulte d’une vision et d’une volonté de voir changer la situation actuelle des populations périphériques des villes du Burkina Faso. A l’en croire, pendant que les 120 PEA sont en train d’être réalisés, l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) continuera également à réaliser des bornes fontaines.

La présentation du projet « Djiguifa Dji » aux officiels

Le ministre Ousmane Nacro a par ailleurs pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour que d’ici les prochains mois chauds, les populations ne connaissent plus les difficultés qu’elles ont traversées dans les années précédentes. Il a invité les Burkinabè à soutenir le gouvernement, pour que ces ouvrages puissent se réaliser dans de meilleures conditions. « Ces ouvrages qui seront réalisés doivent être entretenus et il faut que les populations le sachent. Elles doivent ainsi mettre en place un comité local pour décider du mode de fonctionnement afin que l’eau puisse servir aux populations dans les meilleures des conditions », a-t-il souligné.

La remise symbolique de matériels pour la protection du barrage de Samendéni

Ce sont des bénéficiaires très ravis du geste du ministère de l’Eau qui ont exprimé leur joie à travers la voix du 1er adjoint au maire de l’arrondissement 4 de Bobo, Mathieu Sanou. Selon lui, ces ouvrages qui seront réalisés répondent véritablement à un besoin réel et important. « De ce fait, nous ne ménagerons aucun effort pour appuyer la gestion des ouvrages », a dit le maire. Aussi, il a rassuré que des actions fortes seront engagées pour garantir l’exploitation durable de ces ouvrages.

Le maire Mathieu Sanou a saisi cette occasion pour exprimer sa gratitude au gouvernement et particulièrement au ministère en charge de l’eau pour le choix porté sur Bobo-Dioulasso pour ce lancement. Selon les techniciens, les premiers ouvrages seront livrés d’ici décembre 2021 et les derniers au plus tard à la fin du mois de janvier 2022. La cérémonie a été ponctuée également par la remise de chèques et de matériels aux porteurs de projet et aux comités locaux de l’eau (CLE) de l’espace de gestion de l’Agence de l’eau du Mouhoun.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Prix de l’Union africaine des enseignants : La Burkinabè Pingdwindé Ouédraogo sacrée lauréate
Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de Sakoula
Année scolaire 2021-2022 : Le calendrier est réaménagé dans la région du Plateau central
Ouverture des frontières : La vaccination contre le Covid-19 ou le test PCR comme conditions d’accès
Petits exploitants agricoles au Burkina : Lancement officiel d’un projet de promotion d’une assurance climatique
Protection des végétaux : Des chercheurs à la rescousse des producteurs
Augmentation du prix du pain au Burkina : Les patrons des boulangeries précisent leur intention
Burkina : Le ministère en charge de la femme inaugure des infrastructures pour des enfants en situation difficile
Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain
Journée portes ouvertes de la SAP Olympic : Les mécaniciens et vulcanisateurs du nord à la découverte de la société
École nationale des travaux publics : 1 186 agents désormais aptes à servir le Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés