Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Vulgarisation des bonnes pratiques agricoles : Help poursuit sa randonnée au Nord

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 22 octobre 2021 à 13h30min
Vulgarisation des bonnes pratiques agricoles : Help poursuit sa randonnée au Nord

L’ONG Help Burkina a organisé une visite commentée sur les bonnes pratiques agricoles d’applications des paquets technologiques qu’elle a promu dans le cadre de la mise en œuvre de son projet dénommé, « Solidarité agissante pour un vivre ensemble entre personnes déplacées internes et populations hôtes ». Dans la commune de Oula au Yatenga, une équipe de l’ONG et des producteurs se sont déportés le mercredi 20 octobre 2021 dans le champs du producteur modèle Saaba Ouédraogo.

Lancé depuis août 2020, le projet « Solidarité agissante pour un vivre ensemble entre personnes déplacées internes et populations hôtes » a pour objectif d’apporter un soutien efficace aux producteurs vulnérables dans la région du Nord et du Centre-nord. À cet effet, un certain nombre d’appuis ont été apportés aux hommes et femmes des champs sur les techniques d’application des bonnes pratiques agricoles notamment, la réalisation du zaï, de cordons pierreux, la fabrication du compost et son épandage, les techniques de semis, les sarclages, l’épandage d’engrais et surtout, l’utilisation des semences céréalières de variétés améliorées.

Visite des champs des producteurs modèles de Oula et Bassi

Dans la région du Nord, une visite commentée a été effectué sur la parcelle d’un producteur, Saaba Ouédraogo, qui a bénéficié de l’aide du projet et qui s’est bien illustré parmi ses pairs. En effet, Saaba, originaire de la commune de Ouala dans le village de Sonh, a été le seul producteur de sa localité qui aura une bonne récolte. Pour cause, il a bénéficié de l’accompagnement de Help et a suivi à la lettre les conseils qui lui ont été prodigués.

Saaba, a été formé en technique de réalisation de fosses fumières, de production et d’utilisation de la fumure organique, en technique de conservation des eaux et des sols, de restauration des sols (CES/DRS) à travers les cordons pierreux, le zaï et la technique de demi-lune. Il a également reçu de la part du projet, la somme de 30.000 FCFA, du cash for work, trois voyages de moellons, quatre sacs de ciments pour la stabilisation de la fosse fumière, six kilogrammes de semences de sorgho (kapèlga) et quatre kg de niébé (komcallé).

Sawadogo, producteur de Bassi heureux de ses rendements

Les semences de variétés améliorées, une solution au regard du contexte

Pour le producteur Saaba, il doit ce succès aux conseils de l’ONG Help, qui a insisté pour qu’il utilise les semences de variétés améliorées telles le sorgho ou encore le niébé qui, selon lui est, la seule solution au contexte. En présence de plus d’une cinquantaine de producteurs venus de 12 villages de la commune de Oula, modèle de réussite, a expliqué son procédé afin que tous puissent à l’avenir réussir dans leurs entreprises agricoles. « C’est une fierté pour moi d’avoir bénéficié de l’accompagnement du projet qui m’a ciblé parmi tant d’autres, c’est grâce à leurs conseils que j’ai réussi à engranger un résultat. J’invite les uns et les autres, à essayer dans leurs champs les semences de variétés améliorées car les semences que nos grands-parents utilisaient et que certains continuent d’utiliser ne sont plus adaptées », a conseillé Saaba Ouédraogo, le producteur modèle.

Saaba Ouédraogo, producteur modèle de Oula

Dans la commune de Bassi, au Zondoma, dans le village de Pèlla, un autre producteur, qui a également suivi les enseignements de Help, a vu ses productions épargnées par le soleil ardent. Sur la colline, au milieu de plusieurs champs dévastés, il est le seul à avoir une meilleure production. Adama Sawadogo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, dit avoir obtenu ce résultat grâce à l’appui du projet. « Help, nous a accompagné à travers des formations dans le cadre de nos activités, elle nous a recommandé des semences de variétés améliorées, les techniques telles le zaï, le cordon pierreux qui permettent d’avoir des réserves d’eau conséquentes. C’est grâce à ces techniques que mon champ a réussi à tenir, contrairement aux autres où tout a été détruit par le soleil », a déclaré Adama qui à son tour, a invité tous les producteurs à aller à l’école de l’ONG Help afin d’avoir de meilleures récoltes.

Diffuser les bonnes pratiques agricoles

Mahamadi Bélem , chef dudit projet, représentant de l’ONG Help Burkina dans la région du Nord, a expliqué le bien-fondé de cette visite commentée dans la commune de Oula. Pour lui, ce sont des actions de diffusion de bonnes pratiques agricoles, notamment l’utilisation des semences de variétés améliorées, qui sont promues par le projet et qui regroupe 200 producteurs venant du Yatenga et du Zondoma. « Nous sommes là pour inviter les producteurs qui sont venus des villages afin qu’on puisse partager cette expérience réussie du producteur modèle Saaba de la commune de Oula », a déclaré Mahamadi Bélem qui affirme, que, avec le contexte de changement climatique, « il faut utiliser les techniques qu’enseigne notre projet pour sauver les cultures ».

Mahamadi Bélem , chef du projet et représentant de Help Burkina au Nord, a invité les producteurs à vulgariser les bonnes pratiques

L’objectif, est que ces paysans puissent toucher du doigt les techniques réussies afin de les appliquer pour les années à venir, a expliqué le chef du projet qui affirme que la vision de Help, c’est de transformer l’épreuve en perspective en s’adaptant aux nouvelles techniques de productions.

Help, faut-il le rappeler est une ONG allemande d’aide d’urgence et au développement qui est implantée au Burkina Faso depuis 2008. Elle est active dans la région du Nord depuis janvier 2016. Elle intervient grâce à ses partenaires, dans les domaines de la santé/nutrition, la sécurité alimentaire ; les moyens d’existence, l’urgence humanitaire et sur des thèmes transversaux (le Wash, l’environnement, le genre, l’approche basée sur les droits humains...). Le présent projet, « Solidarité agissante pour un vivre ensemble entre personnes déplacées internes et populations hôtes » a été financé par le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères.

A. A. S

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Prix de l’Union africaine des enseignants : La Burkinabè Pingdwindé Ouédraogo sacrée lauréate
Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de Sakoula
Année scolaire 2021-2022 : Le calendrier est réaménagé dans la région du Plateau central
Ouverture des frontières : La vaccination contre le Covid-19 ou le test PCR comme conditions d’accès
Petits exploitants agricoles au Burkina : Lancement officiel d’un projet de promotion d’une assurance climatique
Protection des végétaux : Des chercheurs à la rescousse des producteurs
Augmentation du prix du pain au Burkina : Les patrons des boulangeries précisent leur intention
Burkina : Le ministère en charge de la femme inaugure des infrastructures pour des enfants en situation difficile
Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain
Journée portes ouvertes de la SAP Olympic : Les mécaniciens et vulcanisateurs du nord à la découverte de la société
École nationale des travaux publics : 1 186 agents désormais aptes à servir le Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés