Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Smart city challenge : La première édition est lancée

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • vendredi 22 octobre 2021 à 10h30min
Smart city challenge : La première édition est lancée

Le lancement de la première édition du hackathon Smart City challenge s’est fait ce 21 octobre 2021 au sein de l’Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF).

Placée sous le thème « Comment trouver des solutions digitales innovantes aux défis de nos villes ? », la première édition du Hackathon, organisée par l’Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso, se tient du 21 au 23 octobre 2021.

Selon le directeur général de l’ISGE-BF, Innocent COMPAORE, l’objectif de ce hackathon est de mettre en compétition les jeunes sur les problèmes actuels que vivent les villes au Burkina Faso : problèmes de transports, de logement, etc. Pour cette première phase, 20 équipes s’affronteront.

« A l’issue de ce hackathon, nos attentes sont de pouvoir faire sortir dix bons projets que nous allons accompagner pendant cinq mois. Nous allons les tester sur le terrain et nous espérons qu’ils vont nous aider à résoudre les problèmes de nos villes et permettre donc que ces villes puissent vivre de manière agréable », a-t-il ajouté.

La cérémonie était présidée par la ministre en charge du développement de l’économie numérique, Hadja Ouattara /Sanon, représentée par sa chargée de mission, Lydie Ouédraogo.

« Smart city challenge représente un défi majeur pour les objectifs du ministère parce qu’à travers cette compétition, nous arrivons à détecter les jeunes talents que nous devons accompagner en vue de sortir des projets et programmes innovants pour le développement de nos villes », a laissé entendre la représentante de la présidente de la cérémonie, Lydie Ouédraogo.

Pour le parrain, le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Beouindé, représenté par son chargé de mission, Épiphane Coulibaly, l’organisation de tels événements, permet de trouver des solutions afin de pallier aux problèmes de la ville. « L’organisation d’un tel évènement constitue une opportunité pour la ville de Ouagadougou qui est confrontée à une série de défis qui sont, entre autres, l’éducation, la gestion des déchets, l’insécurité, etc. Nous pensons qu’à travers l’organisation de ces événements, nous pouvons trouver des solutions à ces problèmes », a-t-il précisé.

« Nous savons aujourd’hui que la technologie est partout dans notre quotidien et il nous appartient de nous l’approprier et d’en faire un instrument pour notre développement. Et c’est dans ce sens que le PNUD estime que c’est important d’accompagner les initiatives comme celle-ci pour pouvoir justement identifier les solutions aux défis de développement de nos villes », a indiqué le coordonnateur de projet, Aboubacar Oualy.

Smart city, encore appelé ville connectée, est un hackathon qui consiste à utiliser les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour améliorer la qualité des services urbains. Il est né à travers le constat des difficultés que rencontre le Burkina Faso.

Hanifa Koussoubé (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Marche du 27 novembre 2021 : L’Association des journalistes du Burkina condamne l’agression des journalistes
Technologie : Séminaire national sur l’intelligence artificielle
Coupure internet mobile au Burkina : Le gouvernement annonce la fin ce dimanche 28 novembre 2021 à 20h
Universités africaines de la communication : La responsabilité des acteurs de l’information et de la communication dans un contexte sécuritaire et sanitaire au cœur de la 12e édition
Suspension de l’internet mobile : Une violation des droits à la liberté d’expression et d’information, selon la CNDH
Suspension de l’Internet mobile au Burkina : Une perte économique de plus de 20 milliards de francs CFA selon l’index netblocks
Internet mobile au Burkina : La suspension prorogée de 96h à compter du mercredi 24 novembre 2021
Cybersécurite au Burkina : Des acteurs nationaux renforcent leurs capacités
Suspension de l’internet mobile au Burkina : Les professionnelles des médias dénoncent une atteinte grave à la liberté d’expression
Coupure d’Internet sur mobile au Burkina : Le CFOP s’offusque
Internet au Burkina : Le Gouvernement admet officiellement avoir fait suspendre la connexion sur mobile
Rupture d’internet mobile au Burkina : Des citoyens racontent leur "galère"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés