Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Maison de l’entreprise du Burkina Faso : Le nouveau directeur général, Karim Ouattara, prend officiellement les commandes

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mardi 19 octobre 2021 à 11h00min
Maison de l’entreprise du Burkina Faso : Le nouveau directeur général, Karim Ouattara, prend officiellement les commandes

Le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, aux côtés du président du conseil d’administration de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso, Oumarou Yugo, a officiellement installé le nouveau directeur général dans ses fonctions. C’était dans l’après-midi du mercredi 18 octobre 2021 à Ouagadougou.

C’est en présence de nombreuses personnalités politiques et économiques, de parents, amis et collègues que le nouveau directeur général de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF), Karim Ouattara, a officiellement pris fonction ce 18 octobre 2021 à Ouagadougou. Une cérémonie présidée par le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, aux côtés du président du conseil d’administration de la MEBF, Oumarou Yugo.

Cette cérémonie d’installation, qui marque officiellement le début de la mission du nouveau directeur général est, selon le ministre Kaboré, à la fois une opportunité au regard du fait que le Burkina Faso a une politique sectorielle qui traite des questions du privé et que la MEBF est une structure d’appui au secteur privé. « Sur cette base de la politique sectorielle à mettre en œuvre, explique Harouna Kaboré, nous sommes dans une continuité dans la façon de faire. Mais pour le nouveau directeur général, il est question d’innovations, de sa capacité à fédérer, à mobiliser et à faire avancer les choses et cela est spécifique à sa personne. Et s’il a été retenu à l’issu de la compétition, nous sommes sûrs de ses capacités à accomplir les missions qui lui sont assignées ». Tout en rappelant que la MEBF est une structure stratégique dans le processus d’amélioration du climat des affaires au Burkina Faso, il dit penser que cette nouvelle équipe aidera le gouvernement à atteindre ses objectifs.

Harouna Kaboré, le ministre en charge du commerce

Le président du conseil d’administration, Oumarou Yugo, se dit satisfait de la mobilisation du jour qui montre bien qu’il y a intérêt que le monde politique ou économique a pour la MEBF. « Nous avons un mandat de trois ans et je souhaiterais qu’à la fin de la troisième année, la maison s’autonomise financièrement et qu’elle ne dépende plus d’autres structures. Deuxièmement, que la maison s’implique dans les grands projets de l’Etat, en l’occurrence la dématérialisation des diplômes, des actes de naissance, des titres fonciers, etc. », laisse entendre Oumarou Yugo. L’objectif, indique-t-il, c’est d’être un apport conséquent au gouvernement pour la sécurisation des éléments d’identité et divers mais également de créer des revenus pour la survie et le développement de la MEBF.

Oumarou Yugo, le président du conseil d’administration de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso

Après donc Issaka Kargougou et Lancina Ki, la Maison de l’entreprise du Burkina Faso accueille son troisième directeur général en la personne de Karim Ouattara, un produit de la maison. L’homme a en effet bâti plus de 80% de sa carrière dans cette maison et il a eu à travailler avec les anciens directeurs généraux.

Karim Ouattara, nouveau directeur général de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso

Au total, il a travaillé plus de 17 ans dans la maison dont l’avenir lui incombe désormais, selon ses confidences. Et pour son mandat des trois prochaines années, il dit vouloir poursuivre les chantiers de ses prédécesseurs, tout en assurant qu’avec l’appui des uns des autres, il va pouvoir relever les défis.

La MEBF, dit-il, est une plateforme et elle a pour rôle d’accompagner l’Etat dans le développement du secteur privé burkinabè, notamment sur le volet de l’amélioration du climat des affaires.

Photo de famille

Karim Ouattara est titulaire de deux masters. L’un en audit et finances d’entreprises. Et l’autre en droit, économie, administration, mention management international, spécialité affaires internationales.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 octobre à 16:00, par Filsdupays En réponse à : Maison de l’entreprise du Burkina Faso : Le nouveau directeur général, Karim Ouattara, prend officiellement les commandes

    FELICITATIONS !
    Plein succès et bon vent pour une MEBF innovante.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre à 19:03, par Ce que je crois En réponse à : Maison de l’entreprise du Burkina Faso : Le nouveau directeur général, Karim Ouattara, prend officiellement les commandes

    Félicitation à Monsieur le nouveau Directeur général de la MEBF.
    Dans le cadre d’une mission de consultation j’ai été amené à faire recours aux services de la MEBF sur des renseignements statistiques.
    J’avoue que malgré le dévouement du personnel , je sui resté sur ma soif.
    Exactement si on demande combien de PME compte le Burkina à la date de ce jour 20/10/2021 on devrait obtenir la réponse par un simple clic. On sait que bon an mal an , tant d’entreprises sont crées au niveau du guichet unique mais pas le nombre d’entreprises qui ferment. Après on procède par extrapolation à partir des chiffres des impôts et de la CNSS.
    Monsieur le Directeur , je vous invite d’accorder une place importante dans la mise en place d’un outils statistique performant dans vos priorités pour l’information des usagers.
    Bon courage à vous

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 06:22, par Sacksida En réponse à : Maison de l’entreprise du Burkina Faso : Le nouveau directeur général, Karim Ouattara, prend officiellement les commandes

    Dans tout les cas, depuis un certain temps au Burkina Faso, certain aime bien la theatralisation des choses alors que dans la realite des faits elles sont moins operationnellise. Ce n’est pas seulement au niveau de la Maison de l’Entreprise, car de tels laxisme et de contreperformance se constate dans l’administration publique en generale. Quand on cree des services d’etudes ou de planification, toutes les taches y afferentes doivent etre operationnellise et avec bien sur des donnees fiables et disponibles. Que voulez vous des gens cherchent plutot a se remplir des poches en priorite que de faire un travail veritablement scientifiques
    Et c’est dommage. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 06:22, par Sacksida En réponse à : Maison de l’entreprise du Burkina Faso : Le nouveau directeur général, Karim Ouattara, prend officiellement les commandes

    Dans tout les cas, depuis un certain temps au Burkina Faso, certain aime bien la theatralisation des choses alors que dans la realite des faits elles sont moins operationnellise. Ce n’est pas seulement au niveau de la Maison de l’Entreprise, car de tels laxisme et de contreperformance se constate dans l’administration publique en generale. Quand on cree des services d’etudes ou de planification, toutes les taches y afferentes doivent etre operationnellise et avec bien sur des donnees fiables et disponibles. Que voulez vous des gens cherchent plutot a se remplir des poches en priorite que de faire un travail veritablement scientifiques
    Et c’est dommage. Salut

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Conférence internationale des partenaires pour le financement du PNDES II : Le ministre de l’économie se veut rassurant sur le report
Augmentation du prix du pain : Le Ministre du commerce fait une mise au point
Bénin : L’homme d’affaires burkinabè Salif Kossouka Ouédraogo incarcéré pour escroquerie portant sur plus de 3 milliards
Délégation consulaire régionale de Bobo-Dioulasso : Les cinq engagements du président Al Hassane Siénou, pour redynamiser le climat des affaires
Inclusion financière au Burkina : Le Fonds de développement agricole, pour hausser le taux de bancarisation des acteurs du monde rural
CCI-BF : Mahamadi Savadogo réélu président pour 5 ans
23e Conférence annuelle des services du Trésor : Les acteurs s’engagent à adopter la culture digitale au sein de la DGTCP
Financement du PNDES-II : La conférence internationale des partenaires reportée à une date ultérieure
Trésorerie et comptabilité publique au Burkina : La transformation digitale des services au menu des échanges de la 23e conférence annuelle
Cadre d’actions prioritaires « CAP 2025 », une boussole pour le collège des commissaires de l’UEMOA
Gestion des fonds de la Caisse des dépôts et consignations : Le Trésor public et l’Ordre des notaires signent une convention de partenariat
Transport international de marchandises vers les pays sans littoral : Les étudiants de l’École burkinabè des affaires se cultivent en la matière
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés