Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • samedi 16 octobre 2021 à 21h00min
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB

L’association Ambassadeurs des couches défavorisées du Burkina (ACDB) "Tiimbo" a un nouveau siège. Situé dans le quartier Sinyiri de la ville de Ouagadougou, le bâtiment a été inauguré le samedi 16 octobre 2021 par le ministre de la santé. Il devrait permettre de renforcer les capacités administratives de cette association qui œuvre dans le dépistage et la prise en charge du diabète, pathologie qui touche environ 4,9% de la population burkinabè. A l’occasion du dévoilement de ce nouveau local, une campagne de dépistage gratuite est organisée du 16 au 17 octobre 2021.

Créée en 2012, l’ACDB a pour objectif de contribuer à la lutte contre le diabète, en se focalisant sur la prévention primaire à travers les campagnes de dépistages gratuits. Qualifié de mal silencieux, le diabète touche dans le monde 463 millions de personnes dont plus de la moitié ignore son statut de diabétique. En effet, un adulte sur deux, soit 232 millions de personnes dans le monde, ignorait son état de diabétique en 2019.

Le ministre de la santé procédant à la coupure du ruban

C’est donc pour favoriser le dépistage précoce et ainsi permettre une meilleure prise en charge, que l’ACDB se rapproche davantage des populations.
En inaugurant ce nouveau siège, l’association offre ainsi un cadre propice de travail à ses membres, mais surtout permet à tout un chacun de pouvoir se faire dépister du lundi au vendredi. Ce siège se veut aussi un lieu où seront prodigués aux malades, des conseils pour les aider à mieux vivre avec leur diabète.

Président de la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de l’ACDB, le ministre de la santé, Charlemagne Ouédraogo, a salué l’engagement de la présidente de l’association Dr Marie Madeleine Rouamba, ainsi que de tous les membres, dans les efforts fournis pour lutter contre la maladie. Dans cette lancée, l’association bénéficie déjà du soutien du ministère à travers une convention de partenariat. Il a saisi l’occasion pour interpeller l’ensemble de la population, sur la nécessité de se faire dépister précocement.

Dr Marie Madeleine Rouamba, présidente de l’ACDB

« Les maladies chroniques non transmissibles telles que le diabète et l’hypertension artérielle, sont des maladies qui vont servir sérieusement dans les 15-20 années à venir si rien n’est fait aujourd’hui. Chacun doit faire un effort pour faire le dépistage. Cela permettra de découvrir précocement ces maladies pour qu’on puisse mieux les traiter et prolonger l’espérance de vie », a-t-il ajouté.

Le représentant des malades diabétiques, a laissé entendre que la prise en charge mensuelle du diabète tourne autour 40.000 FCFA par mois. Ce qui n’est pas non négligeable puisqu’il faudra assumer ces coûts toute la vie. Tout en invitant le gouvernement à détaxer les médicaments et à subventionner la prise en charge des malades, il a invité les uns et les autres à améliorer leur hygiène de vie afin d’éviter de développer la maladie.

Pr Charlemagne Ouédraogo, ministre de la santé

Après l’acquisition d’un nouveau siège, l’ACDB ambitionne désormais de parvenir à la création d’un centre de prévention et de prise en charge des cas dépistés.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crise à l’université Nazi Boni : Les parties fument le calumet de la paix en attendant le respect des engagements
Ecole privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou : 327 infirmiers et sages-femmes en fin de formation
Education : Le ministre Stanislas Ouaro dans les locaux du lycée technique de Koudougou
Crise à l’université Nazi Boni : Deux organisations de la société civile demandent la prise en charge les étudiants blessés et la libération de ceux arrêtés
Province du Gourma : Deux morts dont une enseignante dans une attaque à main armée
Burkina Faso : Quatre nouveaux officiers aux commandes dans les régions de la Boucle du Mouhoun, à l‘Est, au Nord et au Sahel
Burkina Faso : Qui est le nouveau contrôleur général d’Etat ?
Santé/Burkina : Le ministre de la santé, Charlemagne Ouédraogo parle "santé publique" avec le Mogho Naaba.
Education nationale au Burkina : Le ministère invite des agents à fournir les documents ayant servi à leurs recrutements dans la fonction publique
Réhabilitation de la mosquée de Dioulassoba : Les acteurs s’approprient l’étude de faisabilité
Burkina Faso : Le Fonds DANIDA appuie 27 OSC pour la promotion de la paix et des droits humains
Burkina : Philippe Néri Kouthon Nion, le nouveau contrôleur général d’Etat
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés