Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Province du Sourou : Des individus armés exigent l’enseignement de l’arabe dans des écoles

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Lefaso.net • samedi 16 octobre 2021 à 18h25min
Province du Sourou : Des individus armés exigent l’enseignement de l’arabe dans des écoles

Les écoles des villages de Gosson, Daka, Yankore et Bossoum dans le Sourou ont reçu, dans la matinée du vendredi 15 octobre 2021, la visite de groupes terroristes demandant la fermeture des écoles, rapportent nos confrères de la radio Oméga. Une information confirmée par une source locale à Tougan que nous avons jointe au téléphone.

Selon la source, les terroristes ont sorti élèves et enseignants avant de sommer ces derniers de fermer les classes ou d’enseigner l’arabe. A l’heure où nous écrivons ces lignes, lesdits établissements qui sont actuellement fermés sont situés à moins d’une vingtaine de kilomètres de Tougan.

La province du Sourou est notamment la cible d’attaques terroristes ayant causé la fermeture de plusieurs écoles. En janvier 2020, l’explosion d’un car de transport causée par une mine artisanale sur l’axe Toéni/Tougan et ayant fait quatorze morts dont 7 élèves et 17 blessés avait mis le pays en émoi. Fin décembre 2018, dix gendarmes ont également perdu la vie dans cette province dans une attaque terroriste à une vingtaine de kilomètres de la localité de Toéni.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 octobre à 20:45, par HUG En réponse à : Province du Sourou : Des individus armés exigent l’enseignement de l’arabe dans des écoles

    Il faut que le mpp et accolytes travaillent à faire revenir la paix.Oui on a besoin de paix.J ai travaillé dans une zone ou à 18 heures pendant que le Soleil est encore là il faut rentrer dans sa chambre et resortir le lendemain à 6 heures.Jai residé dans une cour ou un jour les terroristes sont venus à quelque metre de la cour et ont commencé a tirer. Jai vecu cela Jai vecu dans une ville ou lorsque une chambre à air eplose cest une course affolée des personnes que nous sommes. La liberté il n y a rien de telle.Donc chers mpp on compte sur vous pour nous ramener la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 22:17, par Baoyam En réponse à : Province du Sourou : Des individus armés exigent l’enseignement de l’arabe dans des écoles

    Et l’encerclement de Ouaga se précise ! Et le manque de stratégie gagnant se révèle !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 14:11, par Abob En réponse à : Province du Sourou : Des individus armés exigent l’enseignement de l’arabe dans des écoles

    A quel titre enseigner la langue arabe dans les écoles de la République ou alors les fermer ? En quoi l’arabe est-il ici en Afrique noire plus légitime qu’une autre langue importée ? L’arabe est la langue originelle desquels de nos ancêtres ici en Afrique ? Les nègres en général et les burkinabè en particulier, adorent se complaire sous les emprises des autres et refusent de voir que les 1ers à les avoir asservis par leur religion l’islam et par l’esclavage et à les prendre pour des sous-hommes encore aujourd’hui, sont les arabes bien avant l’arrivée de la domination des occidentaux avec aussi, leur religion le christianisme, l’esclavage, le colonialisme et aujourd’hui le néocolonialisme via la Françafrique.
    Sortons de cet aveuglement et de ce fanatisme mortifère qui poussent des burkinabè au terrorisme parce qu’ils se croient légitimes à être des hors la loi, à traumatiser et à massacrer leurs frères burkinabè au nom de leur fanatisme et aussi du fait que tout le monde se croit désormais tout permis dans ce pays. Le terrorisme sévit dans notre pays avant tout, à cause de nous-même burkinabè avec de telles mentalités et de tels agissements. Où va-t-on comme ça, sinon droit dans l’abîme ? Réfléchissons un peu et cessons de nous massacrer inutilement pour plaire à des puissances obscures qui nous manipulent, nous utilisent à leurs fins et qui au fond, nous méprisent proprement en tant que noirs. Le ’’terrorisme’’ utilise des burkinabè contre d’autres burkinabè au nom de tout sauf les intérêts du Burkina.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Province du Mouhoun : Des assaillants emportent deux motos à Débé et Soukouy
Insécurité au Burkina : « Désormais, il y aura une grande communication avec nos troupes », promet le ministre de la défense
Insécurité au Burkina : Des bases terroristes détruites par les soldats de l’Opération Koudanlgou IV
Attaque d’Inata : Le rapport de l’enquête remis au Président du Faso
Actes terroristes au Burkina : L’ ANAPEV invite les populations à cesser toutes publications incitatives
Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale
Burkina : Trois soldats tombés et une dizaine de terroristes neutralisés à Thiou dans le Nord
Situation sécuritaire au Burkina : L’Union des Forces Progressistes (UFP) appelle à doter conséquemment les forces de défense et de sécurité
Inhumation des gendarmes tués à Inata : Entre désolation et colère
Situation sécuritaire au Burkina : Le MBDHP se démarque des appels incessants au coup d’état militaire
Crise sécuritaire au Burkina : L’APP/Burkindi exhorte le président du Faso à la prise de « décisions radicales et courageuses »
Situation sécuritaire au Burkina : Le Balai citoyen dénonce l’irresponsabilité des autorités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés