Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Journée mondiale de l’alimentation : Nestlé Burkina attire l’attention sur l’hypercholestérolémie

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • samedi 16 octobre 2021 à 17h24min
Journée mondiale de l’alimentation : Nestlé Burkina attire l’attention sur l’hypercholestérolémie

En prélude à la Journée mondiale de l’alimentation, célébrée chaque 16 octobre, Nestlé Burkina a organisé, ce 15 octobre 2021, la troisième édition de son forum sur la nutrition. En partenariat avec la Société burkinabè de cardiologie (SOCARB), le thème « Alimentation et hypercholestérolémie : prévention et prise en charge » a été décortiqué. Les participants ont ainsi pu renforcer leurs connaissances sur ce trouble métabolique, qui constitue un facteur de risque de maladies cardiovasculaires, et en apprendre davantage sur les actions posées par Nestlé pour améliorer la santé des populations.

L’hypercholestérolémie touche environ 10% de la population burkinabè. Elle correspond à une augmentation du mauvais cholestérol (LDL) dans l’organisme. Cette augmentation jusqu’à un certain niveau, constitue un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires. En effet, lorsque le mauvais cholestérol s’accumule, il peut contribuer à la formation de plaques qui, peu à peu, bouchent les artères. Et lorsque les artères sont bouchées, cela va entraîner un ralentissement de la circulation sanguine ainsi qu’une mauvaise oxygénation des organes. Le sujet risque alors de développer un accident vasculaire cérébral, un infarctus ou autre maladie cardiovasculaire.

Dr Valentin Yaméogo, secrétaire général de la Société burkinabè de cardiologie.

Les causes de l’hypercholestérolémie sont multiples. Ce trouble métabolique peut être lié à des facteurs génétiques, à des troubles médicaux mais aussi à la consommation excessive de sucre et de graisses, et à la sédentarité. Certains sujets comme les hommes de plus de 45 ans et les femmes ménopausées de plus de 55 ans ont un risque plus élevé d’hypercholestérolémie.

Il est possible de prévenir l’hypercholestérolémie, en s’aidant de l’alimentation. A en croire Pr Valentin Yaméogo, secrétaire général de la Société burkinabè de cardiologie (SOCARB), si chez un patient le médecin dit qu’il y a hypercholestérolémie, pour la réduire il faut éviter d’apporter des graisses pour entretenir cette hypercholestérolémie, mais aussi dépenser cette hypercholestérolémie à travers la réalisation d’activités physiques sportives. « Ce que nous conseillons, selon les recommandations de l’OMS, c’est de faire 150 minutes d’activités physiques dans la semaine », a-t-il préconisé.

Et Dr Marcel Bengaly, nutritionniste, d’ajouter qu’il est important de soigner son alimentation, en réduisant les acides gras saturés contenus dans les viandes grasses, le beurre, les viennoiseries, les aliments frits et panés, l’huile de palme, le fromage, les pâtisseries, etc. Il est plutôt recommandé de consommer plus de poisson, de fruits et légumes, d’acides gras insaturés, des céréales complètes, moins de sel et d’alcool.

Dr Marcel Bengaly, nutritionniste.

En choisissant d’articuler le 3e forum de la nutrition autour de ce thème, Nestlé Burkina veut contribuer à l’éducation des consommateurs pour une amélioration de leur alimentation. Selon Oumar Saïd Traoré, du département nutrition de Nestlé, son organisation reste convaincue que pour assurer une meilleure santé de la génération actuelle et de celle future, il faut aller vers une alimentation équilibrée. Et pour parvenir à une alimentation équilibrée, il faut procéder à l’éducation des consommateurs, d’où l’opportunité de ce forum au profit du personnel de santé et des populations.

Oumar Saïd Traoré, responsable du département nutrition de Nestlé.

Il faut noter qu’en plus d’éduquer ses consommateurs à une alimentation saine, Nestlé procède progressivement à la réduction du sel dans ses bouillons Maggi et recommande de ne pas rajouter de sel lorsque l’on en consomme. Nestlé enrichit aussi en micronutriments essentiels (fer, iode, vitamine A) ses aliments et boissons largement consommés par les populations (Nido, Cerelac, Maggi).

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

1

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Prix de l’Union africaine des enseignants : La Burkinabè Pingdwindé Ouédraogo sacrée lauréate
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de Sakoula
Année scolaire 2021-2022 : Le calendrier est réaménagé dans la région du Plateau central
Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale
Ouverture des frontières : La vaccination contre le Covid-19 ou le test PCR comme conditions d’accès
Petits exploitants agricoles au Burkina : Lancement officiel d’un projet de promotion d’une assurance climatique
Protection des végétaux : Des chercheurs à la rescousse des producteurs
Augmentation du prix du pain au Burkina : Les patrons des boulangeries précisent leur intention
Burkina : Le ministère en charge de la femme inaugure des infrastructures pour des enfants en situation difficile
Burkina/Boulangerie : La Fédération des patrons menace d’augmenter le prix du pain
Journée portes ouvertes de la SAP Olympic : Les mécaniciens et vulcanisateurs du nord à la découverte de la société
École nationale des travaux publics : 1 186 agents désormais aptes à servir le Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés