Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Lutte contre la corruption : Le Burkina Faso « a fait d’énormes efforts »

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • mardi 12 octobre 2021 à 21h00min
Lutte contre la corruption : Le Burkina Faso « a fait d’énormes efforts »

(Ouagadougou, 12 octobre 2021). Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu cet après-midi en audience une délégation du Conseil consultatif africain sur la corruption, de l’Union africaine.

La délégation conduite par le président du conseil Jean-Louis Andriamifidy est présente à Ouagadougou pour faire le point sur la mise en œuvre de la Convention de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption, que le Burkina Faso a ratifié le 25 novembre 2005 et a saisi cette occasion pour échanger avec le chef de l’Etat sur les préoccupations des pays de l’Union.

« Nous avons discuté d’une de nos préoccupations qui est le problème de la fuite illicite financière qui compromet gravement le développement du continent dans le sens où les études qui ont été faites ont permis de constater que l’Afrique perd près de 80 milliards de dollars par an à cause des fuites financières illicites », a déclaré Jean-Louis Andriamifidy à sa sortie d’audience.

Le conseil consultatif de l’Union africaine a donc été mandaté pour travailler à trouver des amendements pour intégrer cet aspect dans le dispositif continental de lutte anti-corruption et le Burkina Faso a été choisi pour servir deK pilote dans l’élaboration de cet amendement d’où cette mission du conseil au pays des hommes intègres.

« Nous sommes également là pour essayer de déceler les bonnes pratiques du Burkina Faso dans la mise en œuvre de la convention pour pouvoir le transmettre aux autres Etats signataires de la convention afin que ceux-ci puissent également améliorer leur prestation dans le cadre de la lutte contre la corruption en Afrique », a affirmé le président du conseil Jean-Louis Andriamifidy.

Avec ses collaborateurs, il estime que le Burkina Faso a fait d’énormes efforts dans la lutte contre la corruption. « Au 2e jour de la mission, on peut retenir que le gouvernement du Burkina Faso, par rapport aux documentations reçues, a fait d’énormes efforts pour se conformer aux dispositions de la convention notamment si on se réfère au cadre juridique qui a été mis en place », a indiqué Jean-Louis Andriamifidy.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Une délégation du Millenium challenge corporation discute du second compact avec le président du Faso
Coopération sino-burkinabè : Les rideaux sont tombés sur la 2e édition du festival dédié aux deux pays
Burkina : Le convoi militaire français est « régulier et habituel », assure Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères
Burkina Faso : L’Union européenne exprime son engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè
Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire
Espace CEDEAO : Un atelier de plaidoyer en faveur des droits des personnes vulnérables
Burkina Faso : Un atelier de validation de gestion des archives diplomatiques en cours
Afrique de l’Ouest : Vers une dynamique de réseautage des organisations de la société civile pour le suivi du travail parlementaire
7e revue annuelle UEMOA-Burkina : 116 textes communautaires passés à la loupe par les experts
Coopération : Le Luxembourg offre cinquante réfrigérateurs solaires au ministère de la Santé du Burkina Faso
Mali : L’affaire « représentant spécial de la CEDEAO » emporte le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim
CEDEAO : Quand les peuples décident d’imposer la voie à suivre !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés