Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Procès dossier Sankara et compagnons : Le tribunal rejette l’idée d’enregistrement et/ou de diffusion du jugement

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • Lefaso.net • lundi 11 octobre 2021 à 16h19min
Procès dossier Sankara et compagnons : Le tribunal rejette l’idée d’enregistrement et/ou de diffusion du jugement

En cette première journée du procès de Thomas Sankara et douze de se compagnons (11 octobre 2021), le tribunal militaire a planché sur deux requêtes émanant des avocats.

Outre la demande de suspension faite par la défense, la partie civile a plaidé pour que le procès soit enregistré et/ou diffusé (audio et/ou audiovisuel).
Ici, la défense a fait objection, s’appuyant sur une jurisprudence du tribunal, qui est qu’il a refusé la même demande pour le procès du putsch. Les avocats de la défense s’appuient également sur l’article 43 du code de justice militaire qui traite de l’interdiction d’enregistrement sous toutes ses formes.

La défense a été suivie par le tribunal, qui rejette tout enregistrement du procès, quelle qu’en soit sa forme.


O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 octobre à 17:34, par Kouda En réponse à : Procès dossier Sankara et compagnons : Le tribunal rejette l’idée d’enregistrement et/ou de diffusion du jugement

    Il est curieux tout de même que ça soit la défense qui est contre la diffusion du procès.
    Nous avons pris acte.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 18:51, par Ka En réponse à : Procès dossier Sankara et compagnons : Le tribunal rejette l’idée d’enregistrement et/ou de diffusion du jugement

    ’’’’’’’’La défense a été suivie par le tribunal, qui rejette tout enregistrement du procès, quelle qu’en soit sa forme.’’’’’’’’

    Qu’avez-vous a cacher au monde entier ? Si tout le monde entier a peu connaitre les actions du CNR et les discours de son président, c’est grâce au procès diffusé par la télé et les radios des anciens dirigeants comme S. Zerbo a la maison du peuple et qui sont dans les archives des pays du monde entier.

    Grace à l’honorable juge le feu Komi Sambo Antoine filmé par l’émission Temps présent de la RTS et archiver pour la nouvelle génération et pour l’histoire juridique de notre pays. ). J’ajoute en disant que si les films du jugement des anciens chefs d’états comme S. Zerbo et autres par les juges du CNR a la maison du peuple ont pu se faire, c’est par l’autorisation du ministre de la justice du CNR de l’époque qui était Mr. Blaise Compaoré. Et pourquoi ne pas diffuser et filmer un procès qui le concerne pour nos archives ? Que vous voulez-vous caché avec ce procès historique ?
    .
    Déjà a la confirmation des charges aux différents inculpés, tels le général Gilbert Diendéré, Hyacinthe Kafando, et autres, afin de statuer sur les charges retenues contre eux qui s’agissait des accusations d’« attentat à la sûreté de l’Etat », de « complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat », de « recel de cadavre », de « faux en écriture » et de « subordination de témoins, » vous deviez préparer que ce procès historique soit filmer pour l’histoire, comme l’a fait l’honorable juge Komi Sambo Antoine avec l’animateur de la RTS Jean Philipe Rapp en accord avec la RTB et le ministre de la justice. Et si je persiste et signe, c’est que cette retransmission montrera au monde entier la crédibilité des juges militaires Burkinabé qui ont compris que le combat pour la justice est celui le plus difficile à mener car, on ne se bat pour personne en particulier, mais pour que la JUSTICE soit pour TOUS (sans exception. Montrez au monde entier que les juges militaires Burkinabé ont du talent pour dire le droit. Rien a cacher, Rien ne sera plus comme avant. Que ce jugement soit diffusé et filmé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Serge Théophile Balima : « Avant de démarrer pour le conseil, Thomas Sankara a reçu un appel de sa femme »
Procès Thomas Sankara : « J’ai eu au téléphone Thomas Sankara entre 15h55 et 16h », révèle Fidèle Toé
Procès Thomas Sankara : Selon Mousbila Sankara, Blaise Compaoré a fabriqué des monstres qui l’ont bouffé
Procès Sankara : « Ce pourquoi on accuse mon client n’est pas une infraction », déclare Me Yelkouny
Procès Thomas Sankara et douze autres : "Je ne savais pas que j’avais le bec dans l’eau", regrette Mousbila Sankara
Burkina : Philippe Ouédraogo ne croit pas à la supposée intention de Blaise Compaoré de prendre le pouvoir en août 1983
Révolution démocratique et populaire du Burkina : "Thomas Sankara avait une tendance à décider tout seul, sans tenir compte de ses collaborateurs", dit Philippe Ouédraogo
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Le témoin Ernest Nongma Ouédraogo était "étranger" à tout
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Bernard Sanou, l’officier qui a dissuadé « Le lion » de descendre sur Ouaga
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Selon Issa Dominique Konaté, les chefs d’Etats voisins suivaient de près la situation au Burkina
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Issa Dominique Konaté explique le mode de fonctionnement du CNR
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Le président de la Chambre met en garde Germaine Pitroipa
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés