Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Bobo-Dioulasso : L’Association Fiil-Pââ forme des jeunes à une « saine utilisation » des réseaux sociaux

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mercredi 6 octobre 2021 à 11h30min
Bobo-Dioulasso : L’Association Fiil-Pââ forme des jeunes à une « saine utilisation » des réseaux sociaux

L’Association Fiil-Pââ (AFP) a organisé, le vendredi 1er octobre 2021 à Bobo-Dioulasso, une session de formation sur les bonnes pratiques sur les réseaux sociaux au profit des jeunes de la région des Hauts-Bassins. Cette formation était placée sous le thème : « Jeunes et réseau sociaux : quelles pratiques des réseaux sociaux pour contribuer à la réconciliation nationale et à la lutte contre l’insécurité au Burkina Faso ? ».

Cette session de formation est la deuxième activité citoyenne organisée par l’Association Fiil-Pââ (AFP). Cet atelier de formation visait ainsi à communiquer, éduquer et sensibiliser la population, particulièrement sa frange juvénile, sur les modalités d’utilisation des réseaux sociaux dans la réussite de la réconciliation au Burkina Faso et comprendre la politique nationale en matière de réconciliation nationale et de lutte contre l’insécurité. De manière spécifique, cette rencontre a permis de partager avec les participants, des expériences sur les meilleures pratiques des réseaux sociaux.

Au Burkina Faso, l’internet et les réseaux sociaux sont devenus, en peu de temps, les outils de communication les plus populaires. Ils ont révolutionné la façon de communiquer au point où il est désormais impossible de nier leur impact qui n’est pas toujours positif. En effet, l’utilisation des réseaux sociaux est aujourd’hui quasi incontournable pour tout le monde et en particulier pour la jeunesse. Cependant, ils constituent l’un des espaces d’expression les plus exposés à la désinformation. Et certains utilisateurs ignorent également les textes qui encadrent l’utilisation des réseaux sociaux au Burkina.

Eduquer la jeunesse burkinabè sur les bonnes pratiques sur les réseaux sociaux
Selon le président de l’association, Nestor Noufé, les fausses informations souvent publiées sur les réseaux sociaux sont de nature à mettre à mal le vivre-ensemble. Aussi, au regard du contexte sécuritaire national, certaines informations diffusées maladroitement ne facilitent pas les missions des forces de défense et de sécurité. C’est au regard de ce contexte national et en vue de contribuer au processus de réconciliation nationale entamé par le gouvernement, que l’AFP a envisagé d’organiser une série d’activités citoyennes au profit de ces jeunes qui utilisent les réseaux sociaux.

Les jeunes utilisateurs des réseaux sociaux outillés sur les bonnes pratiques

Placée sous le thème : « Jeunes et réseaux sociaux : quelles pratiques des réseaux sociaux pour contribuer à la réconciliation nationale et à la lutte contre l’insécurité au Burkina Faso ? », cette rencontre se voulait une tribune d’échanges et de partage d’expérience en matière d’utilisation responsable des réseaux sociaux. A en croire le président de l’association, cette activité va consister à l’organisation de séries de formation et de sensibilisation dans les treize chefs-lieux de région du Burkina Faso. « Ces formations et sensibilisations ont un lien avec le processus de réconciliation nationale et la lutte contre l’insécurité », a-t-il indiqué.

Pour les participants, cette formation est bien plus qu’opportune. Car, elle leur a permis non seulement de connaître la politique nationale en matière de réconciliation nationale et de lutte contre l’insécurité, mais aussi d’être sensibilisés sur l’impact des réseaux sociaux en situation de crises sécuritaires. Par ailleurs, cette formation a permis de donner aux participants, des informations sur les textes qui encadrent l’utilisation des réseaux sociaux au Burkina Faso. Toutefois, ces jeunes ont été invités à utiliser les réseaux sociaux pour se rallier davantage au monde, pour enrichir leurs connaissances, leur carnet d’adresse, développer leurs entreprises et leurs relations d’affaires.

Après la phase de formation et de sensibilisation, il sera organisé un concours digital citoyens qui mettra en prise les participants des régions, puis les meilleurs des treize régions vont s’affronter en vue de la désignation du meilleur candidat national. Pour clôturer le projet, une cérémonie de remise de prix sera organisée. La cérémonie était placée sous le patronage de Tontama Charles Millogo, président de l’ARCEP, et la présidence du député Dissan Boureima Gnoumou.

Brève présentation de l’Association Fiil-Pââ

« Fiil-Pââ », signifie « idée nouvelle en langue Lobiri ». Cette association est apolitique, non confessionnelle et à but non lucratif. Reconnue officiellement en avril 2015, cette association a été créée dans le seul but de contribuer aux actions de développement et à l’amélioration des conditions de vie des populations en général. Elle a pour objectif d’accompagner les communautés à une prise de conscience des enjeux majeurs de développement durable. Pour atteindre ses objectifs, l’AFP intervient entre autres dans les domaines de développement durable tels que : la formation et l’éducation ; le développement économique et social. Le siège de l’association est à Ouagadougou.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Technologie : Séminaire national sur l’intelligence artificielle
Coupure internet mobile au Burkina : Le gouvernement annonce la fin ce dimanche 28 novembre 2021 à 20h
Universités africaines de la communication : La responsabilité des acteurs de l’information et de la communication dans un contexte sécuritaire et sanitaire au cœur de la 12e édition
Suspension de l’internet mobile : Une violation des droits à la liberté d’expression et d’information, selon la CNDH
Suspension de l’Internet mobile au Burkina : Une perte économique de plus de 20 milliards de francs CFA selon l’index netblocks
Internet mobile au Burkina : La suspension prorogée de 96h à compter du mercredi 24 novembre 2021
Cybersécurite au Burkina : Des acteurs nationaux renforcent leurs capacités
Suspension de l’internet mobile au Burkina : Les professionnelles des médias dénoncent une atteinte grave à la liberté d’expression
Coupure d’Internet sur mobile au Burkina : Le CFOP s’offusque
Internet au Burkina : Le Gouvernement admet officiellement avoir fait suspendre la connexion sur mobile
Rupture d’internet mobile au Burkina : Des citoyens racontent leur "galère"
Rupture de l’internet mobile : Le Collectif pour un peuple uni compte déposer une plainte contre les fournisseurs mobile
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés