Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Lutte contre le terrorisme : Le Groupe parlementaire MPP fait des propositions

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Lefaso.net • dimanche 3 octobre 2021 à 22h45min
Lutte contre le terrorisme : Le Groupe parlementaire MPP fait des propositions

Le Groupe parlementaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a procédé, le samedi 2 octobre 2021 à Banfora, dans la région des Cascades, à la clôture des travaux de ses premières journées parlementaires de l’année 2021. Le président de l’Assemblée nationale et président du MPP, Alassane Bala Sakandé, était présent au lancement des travaux, le vendredi 1er octobre 2021.

Après 72 heures de travaux sur le thème « La résilience des populations burkinabè dans le contexte d’insécurité : Quelle contribution du Groupe parlementaire MPP ? », ces journées parlementaires débutées le 30 septembre ont pris fin le samedi 2 octobre 2021.

L’objectif des travaux est de renforcer la résilience des populations face au terrorisme. Pour cela, argumente le Groupe parlementaire MPP, il faut absolument trouver les voies et moyens pour permettre aux populations d’assurer leur propre sécurité avec l’appui des Forces de défense et de sécurité.

Les participants

Pour arriver à bout des terroristes, le groupe parlementaire propose de développer, au sein des populations, le sentiment d’appartenance à une et indivisible nation, d’encourager et de motiver les combattants à déposer pacifiquement les armes et leur offrir des garanties pour une réinsertion sociale sans d’éventuelles représailles, de créer des cadres de dialogue et d’échanges au niveau local entre les différentes entités en vue d’harmoniser les stratégies de lutte…

Alexandre Siguian Ousmane Tapsoba, président du groupe parlementaire MPP

Selon le président du groupe parlementaire MPP, Alexandre Siguian Ousmane Tapsoba, la situation sécuritaire nécessite un changement de stratégie où les Forces de défense et de sécurité doivent passer de la défensive à l’offensive.
Au niveau des populations, le groupe parlementaire MPP propose d’organiser la lutte depuis les hameaux de culture jusqu’aux grandes agglomérations, afin de ne donner aucun répit aux assaillants. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 octobre à 07:15, par le Nomade En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Groupe parlementaire MPP fait des propositions

    Aussi longtemps que nos FDS ne passent pas à l’offensive et attendent toujours dans leurs camps pour se défendre nous perdrons toujours la guerre. Il faut que les terroristes sentent qu’ils n’ont pas de cachette assurée. Comme a dit le Président mauritanien actuel il faut créer un équilibre de la peur en allant attaquer ces délinquants ou ils se trouvent. Cette stratégie a permis à la Mauritanie d’être en sécurité depuis 2011. L’armée mauritanienne s’est déplacer a l’intérieur du Mali pour détruire les bases djihadistes !

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 09:19, par Stalinsky En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Groupe parlementaire MPP fait des propositions

    C’est grave.
    Messieurs les députés Bourgeois du MPP, après 8 ans de combat c’est maintenant que vous dites que l’armée doit passer à l’offensive ? Par ce conseil vous reconnaissez que nous avons un mauvais Etat-Major. Regardez aujourd’hui France 24 et voyez comment les militaires Rwandais ont fouilletté les terroristes au Mozambique depuis le 8 Août 2021. Regardez dans quels types de Blindés ils patrouillent. Les casques qu’ils portent ainsi que les gilets para - balles n’ont rien de commun avec les conneries que portent nos soldats. Comment voulez vous qu’ils risquent leur vie en allant frontalement chercher ces insurgés dispersés dans les hameaux et forêts. Il faudrait que les zones conquises par les Djihadistes islamiques soient divisées en zones militaires et placées sous le commandement de colonels, commandants, capitaines et lieutenants qui doivent combattre avec les jeunes soldats recrutés et non assis dans des bureaux, avec un délais de résultats pour que les populations regagnent leurs habitations. C’est cet ordre que doit donner Roch Kabore à cet Etat major.
    La question centrale est de savoir ce que l’on a fait de l’argent donné à l’armée. Balla Sankandé a dit à BOBO que l’Assemblé à voté plus de 765 milliards de F CFA pour l’armée. Le 11 Décembre 2021, l’armée doit nous présenter un échantillon de ce qui a été acheté lors du défilé à Ziniaré. Luc Ibriga l’inspecteur d’Etat doit savoir ce que fait l’armée de notre argent, car nous ne voyons pas un changement significatif dans cette guerre. C’est vraiment une honte pour le Burkina.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : « Désormais, il y aura une grande communication avec nos troupes », promet le ministre de la défense
Insécurité au Burkina : Des bases terroristes détruites par les soldats de l’Opération Koudanlgou IV
Attaque d’Inata : Le rapport de l’enquête remis au Président du Faso
Actes terroristes au Burkina : L’ ANAPEV invite les populations à cesser toutes publications incitatives
Insécurité au Burkina : Le gouvernement s’explique devant l’Assemblée nationale
Burkina : Trois soldats tombés et une dizaine de terroristes neutralisés à Thiou dans le Nord
Situation sécuritaire au Burkina : L’Union des Forces Progressistes (UFP) appelle à doter conséquemment les forces de défense et de sécurité
Inhumation des gendarmes tués à Inata : Entre désolation et colère
Situation sécuritaire au Burkina : Le MBDHP se démarque des appels incessants au coup d’état militaire
Crise sécuritaire au Burkina : L’APP/Burkindi exhorte le président du Faso à la prise de « décisions radicales et courageuses »
Situation sécuritaire au Burkina : Le Balai citoyen dénonce l’irresponsabilité des autorités
Situation sécuritaire : Les Evêques du Burkina invitent le gouvernement à communiquer avec courage
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés