Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Culture : " Vox cultura", une nouvelle association pour contribuer au développement socioéconomique du Burkina

Accueil > Actualités > Culture • Lefaso.net • samedi 2 octobre 2021 à 10h40min
Culture :

Des artistes burkinabè de divers domaines se sont réunis pour créer une nouvelle association. Il s’agit de Vox cultura. En français, c’est la voix de la culture. Sa présentation officielle aux hommes de média a eu lieu le jeudi 30 septembre 2021 à Ouagadougou. Plusieurs métiers culturels et touristiques se retrouvent dans cette organisation. L’on peut citer des humoristes, des scénaristes, des réalisateurs de films d’animation, des dessinateurs de bande dessinée, des acteurs du théâtre et du cinéma.

L’objectif de l’association, selon son secrétaire général, l’humoriste Aimé Kassoum Koenou, est de contribuer au développement socioéconomique du Burkina Faso par la culture. Il s’agit d’abord de promouvoir les filières culturelles afin de contribuer à la dynamisation de la chaîne des valeurs. Ensuite, créer un cadre d’expertise pour le montage de projets et la recherche de financements.

En plus, contribuer à une meilleure structuration du secteur culturel et favoriser un cadre permanent d’échanges et de partage d’expériences entre ses membres et plus globalement avec les structures culturelles partenaires. Il s’agit enfin de nouer des relations de partenariat Sud-Sud et Nord-Sud afin de contribuer à faciliter la mobilité des acteurs culturels et touristiques.

Pour un début, Vox cultura s’est fixé des priorités. Elle s’intéressera donc aux arts de la scène (humour, théâtre), au cinéma et l’audiovisuel (connexion avec BD story board), au livre (livre de façon générale, filière délaissée en termes de financement, bande dessinée carrément délaissée) et aux arts plastiques et appliqués (peinture, tableau…).

Déjà, elle est en train d’élaborer son plan d’action 2021-2023.
Aimé Kassoum Koenou est convaincu qu’à l’image des autres nations, le Burkina Faso peut vivre de la culture. Pour Serge Dimitri Pitroipa, réalisateur de dessins animés, cette association est la bienvenue… pour lui, c’est une occasion de faire de la promotion des films d’animation made in Burkina méconnus du public burkinabè.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Musique : « Je ne chante pas pour des trophées », révèle Prince Wendemi
Musique : Batieba Dull veut séduire le monde entier avec sa musique
Musique : Duden J signe « Le retour du brave »
Promotion de la culture au Burkina : Quand le théâtre s’invite au musée
Musique au Burkina : Smarty dompte le stade municipal de Ouagadougou
Foire internationale du livre de Ouagadougou : Les exposants crient à la morosité du marché
Nuits atypiques de Koudougou : La 26e édition a tenu son pari
Donsharp De Batoro, Kundé d’or 2021 : « Ce trophée vient récompenser toute la filière art oratoire »
Burkina Faso : "La Ruche", un festival destiné à l’éveil du jeune public
Théâtre : le spectacle jeune « Beoogneere, l’espoir de la savane », présenté en avant-première
Burkina Faso : L’institut Goethe ouvre le bal de la 7e édition du festival de films scientifiques
Ciné Droit Libre 2021 : Alpha Blondy et Youssoupha, parrains de la 16e édition
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés