Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Nouveau Sommet Afrique France de Montpellier : La délégation burkinabè invitée à un briefing

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • jeudi 30 septembre 2021 à 22h35min
Nouveau Sommet Afrique France de Montpellier : La délégation burkinabè invitée à un briefing

Du 5 au 9 octobre prochain, se tiendra à Montpellier, en France, le « Nouveau Sommet Afrique-France. Un sommet nouveau dans son format et dans les thématiques qui seront abordées. Pour mieux préparer la délégation burkinabè qui doit prendre part à ce rendez-vous, une rencontre a été initiée par l’ambassade de France au Burkina.

Qu’est-ce qui est attendu de la délégation du « pays des hommes intègres » lors de sommet Afrique-France qui se tiendra du 5 au 9 octobre 2021, à Montpellier en France ? Une rencontre a été initiée le mardi 30 septembre 2021, par l’ambassade de France au Burkina, pour donner toutes les précisions pratiques et administratives.

La délégation burkinabè, forte de 41 personnes, est composée d’entrepreneurs, de membres de la société civile et de la presse. Ce meeting, dans sa nouvelle formule, veut donner une nouvelle vision sur les relations entre l’Afrique et la France afin d’offrir un cadre plus original de réflexion et d’action aux nouvelles générations. Ce sommet, a précisé l’ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade, va mobiliser près de 4 500 jeunes de 12 pays, dont la France.

L’Ambassadeur Luc Hallade a indiqué que les affirmations non fondées détériorent les relations entre l’Afrique et la France

Prendront part à ce rassemblement, près de 3 000 africains dont des entrepreneurs, des scientifiques, des étudiants, des artistes, des intellectuels, des sportifs et des représentants des associations. Selon l’explication de M. Hallade, le nouveau sommet Afrique-France entend mettre en exergue l’engagement citoyen des jeunes africains et français. Ainsi, une grande partie des interventions au cours des échanges sera conduite par des jeunes africains engagés.

Les participants burkinabè ont reçu toutes les informations d’ordre pratique et administratives

L’idée, a-t-il dit, c’est de recueillir leurs avis et leurs propositions pour améliorer les relations entre l’Afrique et la France. « Car, ces derniers temps, il y a des préjugés et des affirmations non fondées qui détériorent plus ou moins nos relations », a-t-il regretté. Les principales propositions feront l’objet d’un échange lors d’une plénière « exceptionnelle » avec le président français, Emmanuel Macron, et des représentants de la jeunesse africaine.

C’est le partenariat avec les différents pays d’Afrique qui importe, explique Béatrice Alperte

Pour la cheffe du service social de l’ambassade de France, Beatrice Alperte, ce qui est important pour elle (France), c’est le partenariat avec les différents pays d’Afrique. C’est pour cela tous les acteurs sont conviés à la plupart des évènements organisés en France, a-t-elle fait savoir. Car d’après elle, il faut être dans un écosystème productif. « Cela ne se fait pas dans un laboratoire, mais plutôt en se rencontrant », a-t-elle suggéré.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 septembre à 15:23, par Veuxpas En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    On ne marche pas 2 fois sur les testicules de l’aveugle. Allez faire votre sommet avec quelques pélé et trois tondu endo colons. Vous reviendrez nous trouver ici. Nous n’avons plus besoins de la France qui nous exploite depuis des siecles.Vos tactique sont devoilées et connu de tous les Africains. Quittez le navire les carottes sont cuite pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 15:26, par Hayoo En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    Ne faites pas de partenariat avec les differents pays individuellement mais avec les Etat Unis d’’Afrique. Votre politique de diviser pour mieux exploiter est terminée. Prenez vos bases militaires, votre franc CFA et vos endo-colons et tirez vous. On ne demande rien d’autre.

    Répondre à ce message

    • Le 1er octobre à 08:04, par kwiliga En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

      @ Hayoo
      Pourriez-vous, s’il vous plait, fournir les coordonnées des "Etat Unis d’’Afrique.", de manière à ce que nous puissions instamment les contacter.
      Merci par avance, notamment pour les formidables efforts de médiation que vous réaliserez dans cet objectif.

      Répondre à ce message

      • Le 4 octobre à 23:26, par Aigle Vigilant En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

        @kwiliga,

        Tu prends les coordonnées de chaque pays Africain et tu fais en envoi groupé de ton message. Pas besoin d’etre intelligent pour comprendre cela. Ou bien ?
        Mais si c’est du sarcasme, pour ironiser le fait ne nous n’ayons pas encore concretiser les Etat Unis d’Afrique tu ne perds rien pour attendre. En attends on bloque les divisions et on traque les endo-colons comme toi qui pensent participer a cette mascarade sommet en pensant revenir prendre le pouvoir dans les pays Africains pour aider a nous aliéner à nouveau pour des siècles. C’est fini cette epoque et tenez le pour dit : Nous tenons a l’oeil et tous ceux qui voudront vendre l’Afrique d’une maniere ou d’une autre en cooperant avec l’ennemi nous trouverons en face.
        Nous connaisons les objectifs de ce sommet et ca ne prospereras pas. Je le dis et repéte que tous ceux qui caressent le doux revent d’aller à ce sommet prendre des consignes de Macron soit disant que c’est eux l’avenir de ce pays et qui reviennent pour nous entuber ici au pays nous trouverons en face. Nous gardons une liste de tous les participants à ce sommet Francafrique et ils seront considérés potentiellement comme des traitres. A la moindre tentative vous serez traiter avec toute la rigueur qui sied a ce genre de comportement. Nous sommes determiné et ne pensez pas que vous pourrez nous endormir avec une approche mieleuse. Ca passera plus.

        Répondre à ce message

    • Le 1er octobre à 19:44, par Jacques Berthelot En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

      Effectivement la réforme radicale permettant à l’Afrique de l’Ouest (AO) de sortir de l’emprise néocoloniale de la France implique de créer rapidement les Etats-Unis d’AO en revenant aux sources des empires ayant recouvert la majorité des Etats d’AO tels que décrits notamment par Cheikh Anta Diop, Joseph Ki-Zerbo et Yves Person, empires que la colonisation s’est empressée de démanteler selon le principe "diviser pour régner". Cela permettrait de créer de fortes complémentarités entre les zones côtières et sahéliennes, notamment en matière environnementale et alimentaire. Au lieu de se gausser sur les performances de la Grande Muraille Verte – où seulement 4 millions d’hectares ont été aménagés sur l’objectif de 100 millions pour 2030 – il faudrait parler de la déforestation massive des pays côtiers – 90% des forêts de Côte d’Ivoire ont disparu depuis l’indépendance, dont 47 000 hectares en 2020 et le Nigéria en perd 400 000 hectares chaque année – et ceci surtout à cause du cacao, peu rentable pour les planteurs bien qu’une grande partie de la main d’oeuvre soit celle des enfants quasi-esclaves du Burkina Faso et du Mali. La création des Etats-Unis d’AO instaurerait une solidarité politique, commerciale, alimentaire et monétaire entre pays côtiers et sahéliens, en réduisant fortement les superficies en cacao au profit de céréales, oléo-protéagineux, légumineuses fourragères, racines et tubercules, dont une partie fournirait au cheptel sahélien les ressources fourragères permettant une forte expansion de la production animale, notamment laitière, dont une partie retournerait à son tour aux pays côtiers. Lire ici.

      Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 17:24, par Un Burkinabê En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

     « Car, ces derniers temps, il y a des préjugés et des affirmations non fondées qui détériorent plus ou moins nos relations » , pensez-vous que votre agissement face aux autorités maliennes de la Transition sont-ils des préjugés ? Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 18:31, par Beoneré En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    C’est un non évènement pour l’Afrique et en particulier le Burkina Faso car notre avenir se discutera en Afrique et avec les Africains pas sur une convocation de la France.

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 20:55, par zangoroger4@gmail.com En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    Comment la délégation Burkinabè a été choisie ??sur quels critères, ?? Si jamais... Comme disait l’autre, cette délégation part tête basse et revient avec des termes comme ,:on pouvait pas dire, c’était dur,, c’est ce qu’on nous dit avant notre départ,,, ça va chauffer.... ça va chauffer.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 00:53, par jeunedame seret En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    « Qu’est-ce qui est attendu de la délégation du « pays des hommes intègres » lors de sommet Afrique-France qui se tiendra du 5 au 9 octobre 2021, à Montpellier en France ? Une rencontre a été initiée le mardi 30 septembre 2021, par l’ambassade de France au Burkina, pour donner toutes les précisions pratiques et administratives. » Corruption active et passive. En rassemblant d’avance ces influenceurs pour un bain stratégique par l’ambassade elle-même, le pouvoir public est déjà détourné. Avec ces avantages inappropriés comme invitations, frais de voyage et autres cadeaux à cette diversité de gens, la France se fait d’avance la loi, et ces invités exécuteront ou contagionneront les signatures. Et avec diplomatie on affirme que l’ « ’idée, a-t-il dit, c’est de recueillir leurs avis et leurs propositions pour améliorer les relations entre l’Afrique et la France. » C’est à dire égarer l’esprit de ce public en détournant son attention des hautes questions et des grands intérêts, pour l’arrêter sur des misères et des turpitudes. Messieurs les Français, arrêtez vos perversions.

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre à 23:38, par Pasici En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

      @jeunedame seret,
      Tout a fait d’accord avec toi. Macron va recevoir les traitre preselectionné selon leur penchant de traitre deja visible et les bourrer le mou avec des messages du style "vous etes le future de l’Afrique", " Vous etes juenes bla bla bla". Ensuite ils auront droit a un diner entre Macron et les pre-traitre de l’Afrique et ils termineront leur sejour par une visite de la tour Eiffel. Ensuite Macron attendra d’eux qu’ils rentrent dans leur pays respectifs et trahissent leur pays respectif en devenant les avocats de la France et ceux qui tapis dans l’ombre sabotent leur propre pays. Mais nous connaisons toutes ces manoeuvre et vous nous trouverez devant vous a chaque tentative de traitrise. Vous serez neutralisé avant meme de commencer vos sales besognes de traitrise. C’est fini la Fracafrique c’est fini l’exploitation honteux de l’Afrique. " Woin Na Woin" autrement dit " Un homme est egale a un Homme" Personne n’est superieur a l’autre. Il n’ya pas ceux qui travaillent et ceux qui bouffent c’est fini ce temps là. Les Francais devont apprendre à travailler comme tout le monde pour vivre.

      Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 08:53, par TERMINATOR En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    La roue de l’histoire ne vient pas en arrière et la France est en retard dans la compréhension des aspirations de la jeunesse africaines ; elle n’ a pas compris que cette jeunesse est ouverte au monde, voyage, est instruite et comprend les enjeux géopolitiques et a le même cerveau que ceux qui s’asseyent en France pour changer de stratégie de domination. L’exploitation de l’Afrique prendra fin à court ou moyen terme, qu’elle le veuille ou pas, la tentative de manipulation par l’organisation de djanjoba touristique en France ne changera rien.La coopération sera équitable ou il y ’en aura pas, il y va de la survie même des africains et cette jeunesse est consciente de cela. Rompre ses relations avec la France n’ a rien de scandaleux et il y a combien de pays dans le monde avec lesquels on peut nouer des relations profitables ? Le courage politique viendra de cette jeunesse là, ce qui se passe au Mali n’est qu’un début, courage au peuple malien et à son président.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 11:04, par Burkinabè En réponse à : Sommet Afrique-France les 5 au 9 octobre 2021 : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    " Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre " . Cet événement est un non événement. La france est ce qu’elle est, il ne faut surtout rien attendre d’elle. Si après des siècles d’exploitation humaine, elle n’a pas changé alors je ne sais pas comment on peut qualifier ceux qui croient qu’elle peut être animer de bonnes intentions envers les africains. Si ce n’est pas la stratégie du diviser pour mieux régner, c’est la stratégie du pyromane pompier comme on peut voir actuellement au Sahel et particulièrement au Mali. La solution pour les pays d’Afrique c’est de compter sur eux même d’abord et diversifier ses partenaires.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 13:30, par Vérité Indiscutable En réponse à : Nouveau Sommet Afrique France de Montpellier : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    Nous ne sortirons jamais de la misère quand nous estimons qu’un seul pays peut se mésurer à tout un continent. Que ce soit la arnaqueuse france ou un autre pays, ça donne envie de vomir. Vous ne connaissez vraiment pas la honte.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 15:51, par Alexio En réponse à : Nouveau Sommet Afrique France de Montpellier : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    Le meprisant Emmanuel Macron veut utiliser la jeunesse africaine a des fins electorales. Lhomme qui pour justifier son neocolonialisme genetique a eyayer de saborder et voler nom de authentique l ECO de la CEDEAO pour contrecarre les pays de l UMOEA.

    Ce chantage nous rapellent toujours que la France ne veut pas decoloniser lAfrique par le dernier cordon ombillical qu est le FRANC-CFA outil de chantage et l exploitation de nos matieres premieres a vil prix.

    Non satisfait de toutes ses manigances geo-politiques et geo-economiques en Afrique, la France pays en perte de vitesse veut rebacler ses cartes de son nostalgie de passe. Car la donne a changer.

    Avec la Chine en Afrique, Puis la Russie. Pas moins que la Turquie. Elle sait que sans l Afrique de ses anciennes colonies, elle sera declassee dans le concert des nations.

    L Afrique doit jouer sa propre carte pour sa survie sans tomber dans l autarcie.

    Comme les nations n ont pas d amis que des interets. La Francafrique ne nous interessent pas. Elle a fait ses preuves dans une cooperation inequitable dans tous les domaines. Le constat est palpable.

    Le terrorisme au Sahel est cree par la France de Sarkosy, et entretenu par Macron.

    Le drame francais contre l Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 1er octobre à 23:02, par Yacouba En réponse à : Nouveau Sommet Afrique France de Montpellier : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    La délégation Burkina qui va à Montpellier là, si c’est pour aller soutenir le néocolonialisme et prôner la Franceafrique, vaudrait mieux partir avec toutes vos familles car si jamais vous signez ou voter en défaveur de la masse populaire Africaine, on ne vous restera pas à l’aéroport !!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre à 08:18, par Pierre NEGRE En réponse à : Nouveau Sommet Afrique France de Montpellier : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    Plusieurs d’entre vous estiment que la démarche de la France est néo coloniale et que ces discussions devraient avoir lieu avec une union des pays africains
    Excellente idée
    Qu’attendez vous pour la mettre en place par vous même et ainsi prendre en charge la destinée de vos pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 11:38, par triste En réponse à : Nouveau Sommet Afrique France de Montpellier : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    Il ya une chose que je n’aime pas chez nous les africains et il faut que ça change . Tant que nous n’aurons pas compris que c’est nous mêmes qui devons trouver les solutions à nos maux , nous passerons
    le temps à trouver des boucs émissaires.
    60 ans après l’indépendance du Bukina Faso nous sommes toujours là à accuser les autres.
    Regarder : On dit que la France exploite les pays africains depuis des décennies. Qu’est ce que les africains font ils serieuseusement pour prendre leurs destins en mai ? Vous voyez ce qui se passe avec les reports pour l’ECO ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 11:59, par Boukary En réponse à : Nouveau Sommet Afrique France de Montpellier : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    J’ai cru que ce sont les autorités burkinabè qui souhaitaient préparer leur délégation. Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 08:02, par sidbala En réponse à : Nouveau Sommet Afrique France de Montpellier : La délégation burkinabè invitée à un briefing

    Encore un fois de plus, les français se trompent. En analysant et en infantilisant les chefs d’Etat africain car pour eux ils ne maitrisent pas leur jeunesse, et en voulant eux même s’adresser à cette jeunesse, ils se trompent lourdement. Pire, comme du temps de l’esclavage ce sont des nègres de service qui sont à la baguette.
    La soi disante jeunesse qu’ils ont rassembler comme un troupeau est encore insultant. Mais les petits nègres ne comprennent pas ils sont contents d’aller en France.
    Pauvre Afrique

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Une délégation du Millenium challenge corporation discute du second compact avec le président du Faso
Coopération sino-burkinabè : Les rideaux sont tombés sur la 2e édition du festival dédié aux deux pays
Burkina : Le convoi militaire français est « régulier et habituel », assure Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères
Burkina Faso : L’Union européenne exprime son engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè
Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire
Espace CEDEAO : Un atelier de plaidoyer en faveur des droits des personnes vulnérables
Burkina Faso : Un atelier de validation de gestion des archives diplomatiques en cours
Afrique de l’Ouest : Vers une dynamique de réseautage des organisations de la société civile pour le suivi du travail parlementaire
7e revue annuelle UEMOA-Burkina : 116 textes communautaires passés à la loupe par les experts
Coopération : Le Luxembourg offre cinquante réfrigérateurs solaires au ministère de la Santé du Burkina Faso
Mali : L’affaire « représentant spécial de la CEDEAO » emporte le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim
CEDEAO : Quand les peuples décident d’imposer la voie à suivre !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés