Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Clôture de la 11e édition du camp jeunesse de l’ODJ : Une apothéose sur fond de dénonciation de la mal gouvernance au Burkina

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 27 septembre 2021 à 23h05min
Clôture de la 11e édition du camp jeunesse de l’ODJ : Une apothéose sur fond de dénonciation de la mal gouvernance  au Burkina

La 11e édition du camp jeunesse de l’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) 2021 a connu son épilogue le samedi 25 septembre 2021, à Loumbila. Ce cadre d’échanges qui se veut formateur pour la jeunesse, s’est tenu du 21 au 26 septembre. L’initiative entre dans le cadre de la fraternisation, de la mobilisation, de la formation civique, idéologique, politique et professionnelle de l’ODJ.

C’est dans une salle archicomble de l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Loumbila que les militants de l’ODJ ont éteint les lampions de cette 11e édition du camp jeunesse 2021.Vêtus des teeshirts de couleur rouge, les campeurs ont dénoncé la mal gouvernance auquel le Burkina Faso fait face.

Démonstration d’une pièce théâtrale

D’entrée de jeu, c’est à travers une pièce théâtrale que les campeurs ont dénoncé les différents « maux qui minent le développement » du Burkina Faso. La crise sécuritaire et foncière, la vie chère, la corruption, le chômage des jeunes, la réconciliation nationale et bien d’autres sujets brûlants de l’actualité ont été évoqués dans cette pièce théâtrale. Et pour eux, cette situation qu’ils estiment ‘’ chaotique’’ traduit l’échec du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple et du progrès (MPP), à diriger le Burkina Faso.

Le représentant du maire de Loumbila salue l’initiative

C’est aussi la conviction du président de l’ODJ, Gabin Korbéogo, qui est intervenu après la pièce théâtrale. Il a d’abord rappelé que la situation nationale est marquée par une crise sociopolitique, économique et sécuritaire avant de décocher une flèche vers les dirigeants du pays : « L’incapacité notoire du pouvoir MPP et alliés à trouver des réponses idoines à la crise multidimensionnelle persistante menace les fondements de l’Etat burkinabè ». En plus, fustige-t-il « l’aggravation de la vie chère et la paupérisation croissante inhérente des masses résument la misère du peuple burkinabè ». Le chef de l’ODJ a égrené les insuffisances qui émaillent la gouvernance du pays. Il a interpelé la jeunesse à une prise de conscience collective afin de se désolidariser du gain facile proposé par les politiciens. C’est d’ailleurs l’intérêt de ce camp jeunesse, a-t-il conclu.

Daouda Diallo du CISC invite la Jeunesse à promouvoir la paix

Le MBDHP, CISC et le RENLAC solidaires de l’ODJ

Après avoir salué l’initiative de l’ODJ, le porte-parole du Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC), Dr Daouda Diallo, a indiqué que l’ODJ représente une école et un cadre démocratique qui doit inspirer les jeunes. « Au regard de l’importance de votre organisation, je souhaite qu’elle soit implantée jusqu’au dernier village du Burkina afin de contribuer à l’éveil des consciences de la population », a-t-il recommandé. Encore plus clément que son prédécesseur, le porte-parole du CISC a laissé entendre que l’impunité fait le lit de nombreuses crises. C’est pourquoi, il a félicité l’ODJ et encouragé la jeunesse à promouvoir les valeurs sociales en vue de préserver la cohésion sociale. « La parenté à plaisanterie qui était une valeur sûre dans nos société, a perdu son lustre d’antan », a déploré Daouda Diallo.

C’est aussi le même sentiment que partage le Réseau national de lutte anti-corruption, par la voix de son secrétaire exécutif, Sagado Nacanabo. « Vous êtes une jeunesse à l’opposé de la jeunesse pourrie, corrompue et corruptibles des forces dominantes », a-t-il déclaré, tout en félicitant l’ODJ pour l’initiative.

Saïd Sanou reçoit son attestation de formation sur la fabrication de chaussures à base de pneu et de velours

Même s’il a aussi salué l’engagement et la détermination des militants de l’ODJ dans cette mission de formation, Lamine Ouattara, du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) n’a pas manqué de donner des coups aux gouvernants actuels. « L’incapacité de ce pouvoir à répondre aux préoccupations du peuple et son caractère passif constituent une incertitude du lendemain pour la jeunesse de nos villes et campagnes », a conclu le représentant du MBDHP.

14 ateliers de formation professionnelle et civique ont été réalisés durant les cinq jours, selon le président de l’ODJ Gabin Korbéogo

Des attestations de formations

Cette 11e édition du camp jeunesse qui s’est tenu du 21 au 26 septembre, a regroupé au total 565 campeurs et campeuses dont 396 garçons et 169 filles issus de toutes les couches sociales. Les participants sont venus des treize régions du Burkina. Au cours de ces jours de rassemblement, les campeurs et campeuses ont pratiqué plusieurs activités entrant dans le cadre de leur formation socio-professionnelle. Ainsi, il y a eu des conférences, des formations professionnelles et civiques. La cérémonie de clôture a été ponctuée par une remise d’attestations aux participants.

Serge Ika KI (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Le syndicat des transporteurs intercepte cinq cars ivoiriens en transit sur le territoire burkinabè, avec à son bord des passagers nigériens
34e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : Le Mouvement « Endogène » mène la réflexion sur l’éducation révolutionnaire
Sondage : Deuil national ou Journée de souvenir et d’hommage populaire aux victimes des attaques terroristes (civils, personnels des Forces de défense et de sécurité, VDP) ?
Journée mondiale de l’alimentation 2021 : Un nouvel élan dans la transformation des systèmes agroalimentaires sur la voie de l’élimination de la faim
« The Business Cocktail » : Une activité de la structure d’Eldaa Koama pour magnifier les entrepreneurs
Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF) : 330 lauréats de la 18e promotion font leur sortie
Ecole d’affaires du Burkina : Les étudiants en master spécialisé Supply chain et achat échangent avec des experts de l’économie
Burkina Faso : Djaffar Héma Ouattara sera inhumé le dimanche 24 octobre à Nangolofaso
Burkina : Un syndicat de l’Éducation appelle les enseignants « à sauver l’école de ces prédateurs »
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés