Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Journée mondiale du tourisme : Le Burkina veut développer la pratique du tourisme interne

Accueil > Tourisme • Déclaration • lundi 27 septembre 2021 à 06h00min
Journée mondiale du tourisme : Le Burkina veut développer la pratique du tourisme interne

La Journée mondiale du tourisme est célébrée le 27 septembre de chaque année, sous l’égide de l’Organisation mondiale du tourisme. Cette journée qui est à sa 42e édition cette année est placée sous le thème "Tourisme et croissance inclusive". A la faveur de cette célébration, la ministre de la culture, des arts et du tourisme, Dr Foniyama Élise Ilboudo/Thiombiano, a réaffirmé l’engagement du gouvernement à oeuvrer au côté du secteur privé, à la relance de l’industrie touristique. Lisez son message !!!

Le Burkina Faso, à l’instar des autres Etats du monde, commémore ce 27 septembre 2021, la 42éme Journée Mondiale du Tourisme (OMT), sous le thème : « Tourisme et croissance inclusive ».

Le choix du thème est d’une éloquence particulière au regard d’une part, des nombreux avantages socio-économiques que génèrent l’industrie touristique et d’autre part, de la crise que le secteur traverse, ces dernières années.

En effet, l’industrie touristique, par sa transversalité, a toujours démontré son potentiel d’employabilité, montrant qu’elle constitue un puissant levier de lutte contre la pauvreté et l’inclusion sociale et économique des populations les plus vulnérables.

Mesdames et messieurs,

L’apparition de la COVID-19 a mis à rude épreuve, cette dynamique, avec l’adoption des mesures barrières, de confinement et de fermeture des frontières terrestres et aériennes. Les effets de la maladie à Coronavirus conjugués à ceux du terrorisme qui sévit dans la région sahélo-saharienne de l’Afrique de l’Ouest, ont entrainé le ralentissement de l’économie, notamment des activités du secteur du tourisme.

Les conséquences dommageables ont été enregistrées au Burkina Faso, à travers la diminution de la fréquentation de la destination par les touristes étrangers, la fermeture des entreprises, la compression des travailleurs et la multiplication du chômage technique.

Des mesures d’appui ont été prises sous la houlette de Son Excellence le Président du Faso, en vue donner, un nouvel élan à ce secteur durement éprouvé par la double crise sécuritaire et sanitaire.

En cette journée attitrée, je tiens à réaffirmer l’engagement du gouvernement à œuvrer résolument aux côtés du secteur privé, à la relance de l’industrie touristique qui constitue l’un des maillons importants de notre économie.

Mesdames et Messieurs,

La meilleure alternative pour faire du tourisme un vecteur de croissance inclusive, au regard de la double crise sécuritaire et sanitaire que vit notre pays, reste le développement de la pratique du tourisme interne.

Les orientations stratégiques actuelles de mon département tendent à la satisfaction de cet idéal. Du reste, mon département s’est engagé, cette année, dans l’élaboration de la phase II du programme d’incitation à la pratique du tourisme interne, dénommé « Connais-tu ton beau pays ».

L’adoption de la loi N°011-2021/AN portant loi d’orientation du tourisme au Burkina Faso, la tenue de la rencontre d’échanges avec les collectivités territoriales sur la prise en charge des matières transférées dans le domaine du tourisme, le 27 mai dernier et l’organisation de sessions de sensibilisation sur les opportunités d’investissement dans le domaine du tourisme sont autant d’activités menées, cette année, pour accompagner la résilience du secteur.

C’est le lieu pour moi d’inviter tous les acteurs à une synergie d’actions pour faire du tourisme interne, le socle du développement de l’industrie touristique de notre pays.
Je salue l’ensemble des acteurs de mon département ministériel pour les initiatives déployées au quotidien pour la promotion du Tourisme burkinabè.

Je n’oublie des acteurs des collectivités territoriales qui déploient, de plus en plus, des stratégies pour la valorisation du patrimoine culturel, en vue de la constitution d’une véritable chaîne de valeur du tourisme durable, à l’échelle locale.

Je salue les acteurs privés qui consentent d’énormes efforts pour la promotion du tourisme interne, à travers l’application de tarifs préférentiels, chaque année, pendant la période des vacances et l’organisation de la Vitrine Internationale du Tourisme, de l’Hôtellerie et de la Restauration de Ouagadougou (VITHRO).

Aussi, je voudrais les inviter à développer de nouvelles approches promotionnelles et de nouveaux produits adaptés à la demande des nationaux pour les pousser à la découverte de leur riche patrimoine cultuel et touristique.

Vive le tourisme !
Vive le Burkina Faso !

Dr. Foniyama Elise ILBOUDO/THIOMBIANO
Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme

Vos commentaires

  • Le 27 septembre à 15:10, par PUISSANCE 21 En réponse à : Journée mondiale du tourisme : Le Burkina veut développer la pratique du tourisme interne

    C’est très facile d’écrire de grands discours sans aucun contenu pratique quand on roule à une voiture de 96 millions.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 20:45, par Gwandba En réponse à : Journée mondiale du tourisme : Le Burkina veut développer la pratique du tourisme interne

    Il étonnant et très surprenant que notre ministre de la CULTURE, nous parle de nos sites touristique en terme d’économie c’est à dire, ce que l’on peut en tirer financièrement en omettant totalement l’aspect de la culture qui cultive, qui enseigne et nourri celui en fait l’usage. Quoi de plus normale que des personnes dont la culture des arts laissent à désirer soient nommées ministre des arts et de la culture d’un pays comme le Burkina qui rend jaloux certains avec les mines de sites culturels qu’il regorge. Ce qui, par ricochet, me donne des indices sur le fait qu’elle ait bénéficié d’une voiture à hauteur de 96 millions en temps de guerre...
    Les bénéfices de sites touristiques ne se limitent pas à ceux qui se transforme en argent dans la poche. Ce n’est pas la politique du MPP et alliés. C’est une nourriture dont a besoin tout être humain pour se construire en se cultivant. J’espère de tout coeur qu’après la joie de la voiture à 96 millions évaporée vous allez tout faire pour prendre la dimension du poste ministériel qui vous est confié. Nous avons honte de tout cette cirque.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Journée mondiale du tourisme : Le Burkina veut développer la pratique du tourisme interne
Notre patrimoine touristique
Promotion du tourisme : « Vanuatu », une destination à plusieurs potentialités
Office national du tourisme (ONTB) : Kiswendsida Marie Aimé Ouédraogo à la manœuvre
Burkina Faso : Les députés adoptent un projet de loi portant loi d’orientation du tourisme
Burkina Faso : La mare aux crocodiles sacrés de Bazoulé se meurt
Centre écotouristique de Bagré : La renaissance
Diaspora : Boubacar BARA lance les cartes à jouer ‘’Burkina Tourism’’ pour promouvoir l’image du Faso
Promotion du tourisme en milieu scolaire : L’agence de voyage NOURAINI Travels apporte sa contribution
Spécial Saint Sylvestre au restaurant "L’Eau vive" de Ouagadougou
Burkina Faso : Le ministère du Tourisme sensibilise sur l’apport économique du secteur touristique dans le Sud-Ouest
Bobo-Dioulasso : L’Office national du tourisme burkinabè renforce son partenariat avec les acteurs de l’hôtellerie des Hauts-Bassins
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés