Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 27 septembre 2021 à 12h05min
Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

Mounia Drabo, âgée de 19 ans et étudiante en 3e année de droit, a été tuée dans la nuit de ce dimanche 26 septembre 2021 dans un braquage à Rimkiéta, quartier situé dans la périphérie nord de Ouagadougou.

Selon les témoignages recueillis sur le lieu du drame, l’etudiante a été abattue par des bandits armés qui tentaient de récupérer sa moto de marque "Finn" que ses parents venaient de lui offrir pour la rentrée universitaire.

Alertés, les sapeurs pompiers et la police sont venus procéder aux constatations d’usage et à l’enlèvement de la dépouille mortelle.

"Si les forces de l’ordre ne sécurisent pas cette zone, ils vont finir par nous tuer les uns après les autres. Ce n’est pas la première fois que de tels drames se produisent ici et au même lieu", raconte un riverain.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 septembre à 07:52, par TANGA En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    Paix à son âme.
    Vivement que les meurtriers soient pris, montrés aux médiats puis éliminer.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 08:06, par sergy En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    C’est à cause de ces crimes sordides que je suis un fervent défenseur de l’application de la peine de mort.
    Je ne vois pas en cette peine de mort une mesure dissuasive, mais les auteurs de certains crimes doivent être envoyés trois pieds sous terre pour ne plus avoir la possibilité de récidiver mieux, de tels individus ne sont pas dignes de vivre en société.

    Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 11:45, par Le Sage En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

      Cher Monsieur ou Madame ’Sergy". " Je ne vois pas en cette peine de mort, une mesure dissuasive"... Par cet aveu intelligent, il est réjouissant de constater que vous avez un brin de lumière bienfaisante dans la tête. Le phénomène criminel ambiant aujourd’hui constaté à Ouaga en particulier n’est pas une simple somme de comportements individuels. C’est un phénomène social négatif et pervers. Ce sont les causes et sources de ces perversités qu’il faudrait..." condamner à mort", avant, j’allais même dire, et non les individus (criminels) qui posent de tels actes abominablement diaboliques. Allez-y compter le nombre de maquis qu’il y a dans cette zone. Des nids de voyous, qui ne ferment qu’à partir de 3h ou 4 h du matin. C’est de là que, saoulés et drogués, ces délinquants criminels se retrouvent, s’organisent et planifient leurs œuvres diaboliques. Que font les autorités communales et d’arrondissements devant cette prolifération exponentielle de maquis à Ouaga ? Rien, absolument rien du tout. Pire, y en a même qui sont de mèche avec ces propriétaires de maquis qui depravent notre jeunesse. Les premiers responsables de ce phénomène criminogène à Ouaga, ce sont les autorités communales.

      Répondre à ce message

      • Le 28 septembre à 09:31, par sergy En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

        Cher monsieur, il faut que nous arrêtons de toujours vouloir justifier les crimes les plus abominables par l’inaction de l’autorité.Il faut aussi tenir compte de l’éducation familiale et se rendre à l’évidence que tout individu qui bascule dans le crime prémédité récidivera à la moindre occasion et c’est en cela que je maintiens qu’il doit être mis hors d’etat de nuire. Et la meilleure manière c’est de l’envoyer trois pieds sous terre e attendant que le pouvoir publique joue son rôle de prévention.

        Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 09:25, par Burkimbila En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    Une perte immense pour ses parents et pour le BURKINA FASO.
    Avec toutes les difficultés que l’on sait de l’enseignement d’aujourd’hui ; avec toute la coriacité des cours en droit et être en 3e Année à seulement 19 ans ; on imagine la combativité et les ambitions de Mounia et on imagine la joie et l’amour avec lesquels ses parents ont soutenu cette grâce de Dieu qu’elle était.
    On comprend aisément la très grande douleur que ces malfrats qui ne sont que des déchets de la société ont causée à cette famille... TROP DOULOUREUX
    Dans pareilles circonstances, on se remet sagement au créateur pour trouver réconfort, lui demander d’accueillir Mounia près de lui. On demande aussi au créateur de faire aboutir les recherches pour retrouver ces malfrats afin qu’ils soient punis.

    C’est le moment pour nous également de voir dans quelles mesures on peut réduire de telles délinquance à la source. Comment éviter à ceux qui ne peuvent pas s’occuper de l’éducation de leurs enfants de créer des déchets pour la société ? Renforcer la planification familiale, réduire les grossesses indésirés sinon éviter les accouchement hors responsabilité ; aider certains enfants dans le besoin de soutien...

    Paix à l’âme de Mounia DARBO. Que DIEU l’accueille parmi ses meilleures créatures et réconforte sa famille.
    Que ses bourreaux soient retrouvés et punis conformément à la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 09:44, par Insight2dbone En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    Nous avons renoncé à habiter dans ce quartier à cause de l’insécurité. C’est un no-man’s-land, il faut faire quelque chose !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 10:55, par megd ! En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    Très douloureux  ! Courage à la famille de cette brillante étudiante, espoir d’une famille et d’un pays tout entier. Étudiante en 3e année à seulement 19 ans  ! Puisse son âme reposer en paix ! On attend toujours la réaction des organisations des droits de l’homme, car ce crime crapuleux mérite d’être condamné publiquement. Vivement que l’on reconsidère la peine de mort dans ce pays, la situation devient insupportable. Je suis persuadé qu’un jour les Burkinabè marcheront pour réclamer la peine de mort. Ceux qui ont fait supprimer ladite peine de mort dans ce pays ne vivent pas les mêmes réalités que le bas-peuple qui n’a pas les moyens de se protéger et de protéger les siens. UDP  !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 11:01, par Sacksida En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    Dans un post il y’a trois mois je soulignais que nous n’avons plus de larmes pour pleurer nos victimes du Terrorisme et du grand banditisme ; et qu’il fallait des dispositifs, une organisations et des mesures fortes afin d’eviter des drames recurrents dans nos villes, nos villages et nos quartiers. Une jeune fille battante consciente et a l’avenir promoteur vient d’etre arrache a l’affection de ses parents. De meme que les precedents internautes, nos services de police et de gendarmerie menerons des enquetee diligentes pour retrouver ces malfrats et les incarcerer en lieu sur et empechants leurs nuisances. Pouquoi ne pas reinstaurer des brigades de securitaire dans nos arrondissements en appui a nos FDS qui sont deja en sous effectifs dans ce contexte d’insecurite. Paix a l’Ame de cette jeune fille ; mais ses assassins ne sont pas des etrangers au quartiers de a Rimketa et proches de ce quartier. Que Dieu aide notre Peuple Burkinabe. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 11:13, par caca En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    Il y a quelques mois, un ministre de sécurité nous montrait une police ouagalaise avec des moyens ultramoderne d’intervention rapide. Jusqu’à présent, je ne vois rien sur le terrain et les crimes crapuleuses continuent en défiant l’autorité du pouvoir MPP aux affaires.
    Ce crime rappel le stress de la population à se protéger contre les malfrats du grand banditisme qui endeuillent les familles. En campagne, les villageois sont tués par les terroristes et en ville ce sont des bandits armés qui tuent en toute impunité.
    La vie de l’humain dans un Burkina post insurrection qu’on nous chante sa vertu n’a plus de valeur.
    Mes condoléances à la famille éplorée !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 14:19, par nanoukda En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    Monsieur/Madame "Le Sage", l’option de monsieur/madame "Sergy" est également à mon sens important sans exclure les mesures de nettoyage que vous préconiser !!! Ç’a ne dissuaderais peut-être pas, mais comme il le dit, on est au moins sur qu’on ne le croisera plus sur cette terre !
    L’option de la peine de mort est à mon sens à reconsidérer parce que c’est du fait qu’elle n’est plus appliquée que tous ces banditismes y compris la grande corruption, les grands détournements et le pillage des ressources du pays ont pu reprendre vie après le nettoyage du Capitaine Thomas SANKARA !!!

    Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 23:35, par Le Sage En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

      Mon frère ou ma sœur "Nanoukda". Allons calmement. En pareille matière, l’émotion est très mauvaise conseillère. Aux États-Unis, la criminalité est plus élevée dans les États qui appliquent la peine de mort. Comment expliquez-vous cela. Par votre raisonnement, que je respecte, l’exécution de la peine de mort élimine le criminel du jour, pris dans les filets de la police. Soit ! Mais, aussi longtemps que vous nourrirez le champ de la criminalité en riche engrais (maquis lugubres et criminogenes), il naîtra et renaitrons des milliers d’autres petits criminels. Remarquez qu’avant la prolifération de ces lieux extrêmement pervers et dangereux, le phénomène criminel n’avait jamais atteint un tel degré. À tout problème sérieux, allons chercher la meilleure solution. Celle pérenne et non celle qui soulage nos émotions. Merci.

      Répondre à ce message

      • Le 28 septembre à 09:02, par kwiliga En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

        Le rétablissement de la peine de mort ne changera absolument rien à l’augmentation de la délinquance.
        Seule la réduction des inégalités, la fin de la mise en exergue de l’enrichissement (souvent illicite) d’une minorité, au détriment des plus pauvre, pourrait améliorer la situation.
        Mais cela, hélas, nous n’en prenons pas le chemin.
        Il nous faut donc nous attendre, dans les prochaines années, à une recrudescence de ce phénomène, comme c’est le cas dans la plupart des pays affichant des inégalités trop criantes.

        Répondre à ce message

      • Le 28 septembre à 09:49, par sergy En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

        "Le sage",même si la criminalité est plus élevée dans les etats qui appliquent la peine de mort, rien ne prouve qu’elle soit liée à l’application de la peine capitale. Il faut aussi prospecter du côté de la législation de l’armement car il va de soit que dans les Etats où les procédures d’acquisition d’une arme soit simplifiée la criminalité y soit également haute.
        Ici au Faso la plupart des criminels sont des multirécidivistes et j’ai en mémoire ce criminel qui a bénéficié de 3 liberté provisoires àprès avoir été arrêtés pour les mêmes faits en l’espace de 2 ans.

        Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 09:40, par sergy En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

      Cher "Nanoukda",vous m’avez bien compris. S’ils sont pris, on se rendra compte que ces gens sont des récidivistes. En quoi leur vie est plus utile que celle de la respectable jeune fille ou d’une autre personne pour leur laisser l’occasion de récidiver ?

      Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 14:35, par Papa En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    Vraiment c’est mechant, au lieu de lui retirer sa moto et la laisser en vie ces assassins ont préféré la tuer, franchement je n’ai pas de mots pour qualifier l’horreur de ce crime. Si la PJ. arrivait à leur mettre la main dessus, que ces riminels soient exécutés bien que la peine de mort est abolie, il suffit de simuler une évasion et les mettre hors d’état de nuire ceci pour toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 15:22, par Sacksida En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    En outre quand nous critiquons la gouvernance du MPP qui nous avait promis que "tous les besoins des FDS seront renforces et que le travail securitaire sera de proximite" mais force est de constater que a ce niveau rien n’est realise et la consequence des victimes sont reccurents. De plus notre societe souffre de la depravation des moeurs avances et son corrolaire de banditisme caracterise avec des morts innocents. Que faire ? Il faut bien une veritable transformation sociale, economiques et culturelle positive en faveur de la population et en banissant le "copiage des choses et des idees" occidentales importees. Il faut bien travailler a la moralisation sociale de notre societe. Dans nos familles, dans les ecoles, les lycees et les Universites inculquer une nouvelle conscience et des comportements sociaux exemplaires en commencant egalement par les gouvernants et politiciens. Il y’a eu un tel laisser aller durant 27 ans et que bien sur le pouvoir MPP dans tous ses compartiments n’a pas pu meme debuter une Rupture ? Ce n’est pas une chasse aux sorcieres mais des dossiers de crimes economiques et sociales devaient etre jugees et condamnees severement. Malheureusement l’on a laisse des dossiers aux mains de la justice classique et sans des moyens humains et materiels d’ou un laxisme structurels. En tout etat de cause le mot d’ordre de l’insurrection Populaire du "Plus Rien ne Sera comme Avant " n’a pas ete operationnallise et dans plusieurs domaine l’on ne fait que constater les consequences et la desolation. Que Dieu aide le Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 15:22, par Sacksida En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    En outre quand nous critiquons la gouvernance du MPP qui nous avait promis que "tous les besoins des FDS seront renforces et que le travail securitaire sera de proximite" mais force est de constater que a ce niveau rien n’est realise et la consequence des victimes sont reccurents. De plus notre societe souffre de la depravation des moeurs avances et son corrolaire de banditisme caracterise avec des morts innocents. Que faire ? Il faut bien une veritable transformation sociale, economiques et culturelle positive en faveur de la population et en banissant le "copiage des choses et des idees" occidentales importees. Il faut bien travailler a la moralisation sociale de notre societe. Dans nos familles, dans les ecoles, les lycees et les Universites inculquer une nouvelle conscience et des comportements sociaux exemplaires en commencant egalement par les gouvernants et politiciens. Il y’a eu un tel laisser aller durant 27 ans et que bien sur le pouvoir MPP dans tous ses compartiments n’a pas pu meme debuter une Rupture ? Ce n’est pas une chasse aux sorcieres mais des dossiers de crimes economiques et sociales devaient etre jugees et condamnees severement. Malheureusement l’on a laisse des dossiers aux mains de la justice classique et sans des moyens humains et materiels d’ou un laxisme structurels. En tout etat de cause le mot d’ordre de l’insurrection Populaire du "Plus Rien ne Sera comme Avant " n’a pas ete operationnallise et dans plusieurs domaine l’on ne fait que constater les consequences et la desolation. Que Dieu aide le Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 17:25, par Le Progressiste En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    La délinquance se développe effectivement à Ouagadougou. Au mois d’aout, un monsieur a été sauvagement agressé dans un maquis juste à côté du château d’eau de Yamtenga par deux individus sous prétexte qu’il a touché à leur copine. Il a du sa vie sauve par l’intervention du gérant du maquis. Personne n’est plus en sécurité au Burkina à cause de ces barbaries.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 18:24, par c En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    Il faut fusiller ce genre de grands bandits sur la place publique . Rien ne peu justifier une telle barbarie pour une moto . Ces bandits n’ont pas leur place dans la société humaine . En tous cas moi si j’étais de la famille de cette fille (père ,frère ,cousin etc.) quoi qu’il advienne du jour où on arrêtera ces monstres je ferai tout pour venger ma parente quitte à aller terminer le restant de ma vie en prison . Je tremble de colère en écrivant mon post tellement c’est révoltant cette histoire . Excusez moi donc .

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 18:49, par MyMy En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    - RIP CHÈRE MOUNIA DRABO. QUE LA TERRE SACRÉE DU BURKINA-FASO VOUS SOIT LÉGÈRE. AMEN.

    - A 19 ANS, VOUS ÉTIEZ DEJA EN 3ème ANNÉE DE FAC. QUI N’AURAIT PAS AIMÉ VOUS AVOIR DEVANT LUI, AVEC VOS CAMARADES, POUR ENSEIGNER ? CERTAINEMENT, NOTRE PAYS VIENT DE PERDRE UNE PROMESSE.

    - DORMEZ EN PAIX MOUNIA. ON DIT QUE CE SONT LES MEILLEURS QUI PARTENT GÉNÉRALEMENT LES PREMIERS. C’EST DIFFICILE A ACCEPTER ; SURTOUT POUR VOS PARENTS ET PROCHES. ALORS, UNION DE PRIÈRE POUR VOUS. SOUTIEN A VOS FAMILLES. RENTREZ DANS LA MAISON DE L’ETERNEL, CHÈRE MOUNIA.

    - LA VENGEANCE EST MIENNE..., dit le Seigneur des Armées. DIEU TOUT-PUISSANT VOUS VENGERA. AETIO IACTA EST.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 21:51, par DF En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    Organisons nous pour protéger nos quartiers en attendant que nos mairies prennent leurs responsabilités... c’est vraiment pitoyable et triste. A cause d’une moto qui tourne autour de 450 000, vous arrachez la précieuse vie d’une jeune fille...que ces meurtriers soit retrouvés et qu’ils croupissent en prison. Mais si le phénomène est vraiment récurrent, je conseillerai aux habitants de Rimkieta de prendre leurs responsabilités et s’organiser. Courage à la famille.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre à 13:26, par biiga En réponse à : Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un braquage à main armée à Rimkièta

    D’abord mes sincères condoléances à sa famille, ses criminels du grand chemin doivent répondre à leurs actes et châtié jusqu’au bout de leur sort si les enquêteurs arrivent à les chopés sinon trop de criminalités dans la capitale ouagalaise, ôter une vie à une personne comme des animaux c’est abominable, faudra que l’état pense à instaurer les cameras de surveillance dans les endroits les plus dangereux pour les traqués sinon enough is enough.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Le syndicat des transporteurs intercepte cinq cars ivoiriens en transit sur le territoire burkinabè, avec à son bord des passagers nigériens
34e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : Le Mouvement « Endogène » mène la réflexion sur l’éducation révolutionnaire
Sondage : Deuil national ou Journée de souvenir et d’hommage populaire aux victimes des attaques terroristes (civils, personnels des Forces de défense et de sécurité, VDP) ?
Journée mondiale de l’alimentation 2021 : Un nouvel élan dans la transformation des systèmes agroalimentaires sur la voie de l’élimination de la faim
« The Business Cocktail » : Une activité de la structure d’Eldaa Koama pour magnifier les entrepreneurs
Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF) : 330 lauréats de la 18e promotion font leur sortie
Ecole d’affaires du Burkina : Les étudiants en master spécialisé Supply chain et achat échangent avec des experts de l’économie
Burkina Faso : Djaffar Héma Ouattara sera inhumé le dimanche 24 octobre à Nangolofaso
Burkina : Un syndicat de l’Éducation appelle les enseignants « à sauver l’école de ces prédateurs »
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés