Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Mali : Le président Goïta annonce l’ouverture d’une école de guerre

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mercredi 22 septembre 2021 à 13h54min
Mali : Le président Goïta annonce l’ouverture d’une école de guerre

A l’occasion de la fête de l’indépendance du Mali, ce mercredi 22 septembre 2021, le président de la transition, Colonel Assimi Goïta, a annoncé « l’ouverture très prochaine d’une école de guerre », au cours de son adresse à la nation.

Le locataire du palais de Koulouba justifie le projet. « Cette volonté politique forte des autorités de la Transition vise à assurer au Mali son autonomie dans la formation de haut niveau des officiers supérieurs de la chaîne de commandement », a-t-il déclaré.

Il a également ajouté que cette école va permettre de doter les forces de défense et de sécurité d’un outil efficace de réflexion, de recherche et d’analyse des questions stratégiques. « Une expertise indispensable pour faire face aux défis et enjeux liés à la planification et à la conduite des opérations », a-t-il affirmé.

Il faut rappeler que cette annonce vient confirmer la décision prise au cours du conseil des ministres du mercredi 25 août 2021. Dans le compte-rendu de la rencontre gouvernementale, il est écrit : « La création de cette école rentre dans le cadre des réformes des Forces armées maliennes pour compléter le continuum de formation des officiers et doter notre défense nationale d’un cadre de réflexion, de recherche et d’analyse des questions stratégiques ».

Depuis 2011, le Mali fait face à l’extrémisme violent et au terrorisme. Une rumeur faisant état d’une négociation avec une société de sécurité russe « Wagner » a fait couler beaucoup d’encre et de salive. La France, présente dans ce pays sahélien depuis 2013, trouve cette approche « incompatible » avec sa coopération militaire. Jusqu’ici, les autorités maliennes n’ont pas annoncé officiellement s’attacher les services de Wagner.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 septembre à 16:36, par Le Vigilent En réponse à : Mali : Le président Goïta annonce l’ouverture d’une école de guerre

    « La France ...... trouve cette démarche « incompatible » avec sa coopération militaire ». La France veut-elle dire qu’elle a le monopole de la coopération militaire avec le Mali ? Il faut que cette France oublie définitivement cet accord scélérat et honteux de 1960 qu’elle a imposé à ses valets locaux au moment de l’accession de ses eux-colonies à l’indépendance ! Honte à la France et à tous ses valets locaux, anciens, et présents !

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 17:47, par Gwandba En réponse à : Mali : Le président Goïta annonce l’ouverture d’une école de guerre

    Que vont penser nos zozos du Burkina qui attendent que la France leurs disent ce qu’il faut faire ?
    Je suis d’accord que l’équipe dirigeante de la transition malienne a pour motivation la recherche de véritables solutions contrairement aux vassaux français du MPP et affiliés qui n’ont de préoccupation que de plaire à la France même si cela coût la vie à plusieurs milliers de burkinabè. La création de cette école est un début de solution pour barrer la route à ses assassinants quotidiennes de nos populations.
    Le colonel BARRY a cru le moment venu pour doter le Burkina d’une structure qui pouvait permettre de trouver des solutions à ces assassinants mais comme SANKARA en 1983, il est arrêté sur ordre de ceux qui ont intérêt que nos populations se fassent tuer pour que, eux puissent bénéficier des plans tissés en amont.
    Que reproche t-on au colonel BARRY ? On nous avait promis des révélations mais jusqu’aujourd’hui, rien de sérieux dans ce qu’ils le reprochent.
    Un bouzeux français viendrait au Burkina pour créer un tel centre, le gouvernement de bras cassés qui ne savent rien faire d’autres si ce n’est des cadeaux aux maîtresses ménopausées à hauteur de 96 millions trouverons cette idée venue directement du ciel pour nous sauver. ce centre stratégique devrait suffire à mettre en place une école permettant de doter nos soldats de bonnes préparations et faire face à ces criminels. Mais hélas, nos zozos, leurs enfants et ceux des maîtresses ménopausées n’iront jamais aux fronts pour combattre. On préfère les gardés avec soi et envoyer les enfants des autres se faire tuer pour que eux récoltent le félicitations de la France.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 19:07, par caca En réponse à : Mali : Le président Goïta annonce l’ouverture d’une école de guerre

    A quand le gouvernement du MPP du Burkina proposera-t-il une école de paix comme fin mandat. Même le président usurpateur du pouvoir au Mali veut laisser un souvenir en proposant un école de guerre. Tandis que chez d’autres usurpateur du pouvoir ils contentent d’achever la vision et le plan d’action d’un président démocratiquement. Dans 20 ans, je ne vois pas un projet du développement fiable proposer par le gouvernement actuel en dehors le nous découpage du pays comme souvenir. Les réalisations actuelles et en cours sont bien l’œuvre du grand bâtisseur SEM Blaise COMPAORE. Même l’autoroute Waga Bobo ne pourra pas voir le jour et on ne peut même parler le chemin de fer Waga Ghana ou la réhabilitation du vieux chemin de fer. Le Colonel Assimi Goïta, du Mali veut une école de guerre après son pouvoir illégitime. Peut-être une manière de préparer son avenir au cas où le pouvoir légitime cherchera une poursuite judicaire qu’il revient au pouvoir avec force.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 21:37, par Vérité Indiscutable En réponse à : Mali : Le président Goïta annonce l’ouverture d’une école de guerre

    Enfin, des jeunes africains qui démontrent clairement que la vieille génération qui nous gouverne doit s’éteindre au plus vite.
    Vives Félicitations Goita ! Tu es un digne fils de tes ancêtres !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 11:19, par PEGWENDE ! En réponse à : Mali : Le président Goïta annonce l’ouverture d’une école de guerre

    DU COURAGE AUX MALIENS DANS LA DUREE !

    Tout ce que je sais, c’est que "Aucun Maitre n’a deja libéré ses esclaves avec plaisir". Aucun pays (en Afrique ou ailleurs) ne s’est ensorti ou n’est en voie de s’ensortir dans la mandicité de son autonomie/indépendance et ca n’existera pas.

    Si le BF s’est DEVELOPPE EN 4 ANS avant de retomber dans le sous developpement, c’etait simplement a cause de sa véritable indépendance pendant cette courte période revolutionnaire, sachant que chaque régime a ses forces et ses faiblessses/imperfections.

    DIEU BENISSE LE BURKINA FASO ET RENFORCE LE COURAGE DE TOUS LES BURKIMBI !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Mali : Hamidou Boly, représentant spécial de la CEDEAO, déclaré "persona non grata"
Mali : La junte militaire rétropédale sur les négociations avec les groupes terroristes
Mali : Le Haut Conseil islamique officiellement chargé de négocier avec les chefs djihadistes
Bénin : L’Assemblée nationale autorise l’avortement, sous conditions
République Démocratique du Congo (RDC) : Vers une revanche Kabila/Tshisekedi ?
Etats-Unis : L’ancien secrétaire d’Etat sous George W. Bush, Colin Powell, est décédé
Guinée : La Transition de Doumbouya envoie 42 généraux à la retraite
Guinée : Le gouvernement de transition est composé de 25 ministres et deux Secrétaires généraux
Mali : Libération de la sœur religieuse Colombienne Gloria Cécilia NARVAEZ
Prix Nobel de la Paix 2021 : Deux journalistes, russe et philippin, récompensés pour « leur combat courageux pour la liberté d’expression »
Nouveau Sommet Afrique-France de Montpellier : 13 propositions pour refonder les relations entre la France et l’Afrique
Guinée : Un haut fonctionnaire international nommé Premier ministre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés