Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Burkina Faso : Un projet de connectivité urbaine pour améliorer l’accès à internet

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mardi 21 septembre 2021 à 08h30min
Burkina Faso : Un projet de connectivité urbaine pour améliorer l’accès à internet

Le ministère de l’Économie numérique, des postes et de la transformation digitale (MENPTD) a organisé un atelier de présentation de l’étude de faisabilité technique et financière dans le cadre de l’élaboration d’un projet de connectivité urbaine (THD). Ce projet concerne deux phases. Une première qui concerne les villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Koudougou, et la seconde dans les autres chefs-lieux de région. La présentation dudit projet a eu lieu le vendredi 17 septembre 2021, à Ouagadougou.

L’amélioration du niveau de la connexion internet est l’un des défis majeurs que le ministère en charge de l’économie numérique s’attèle à relever. Ainsi depuis quelques années déjà, le ministère a entrepris la mise en œuvre de mécanisme devant permettre aux usagers du monde de l’économie numérique d’avoir un accès plus rapide à la communication et aux services électroniques.

C’est dans cette dynamique de développement durable que le ministère de l’Économie numérique, des postes et de la transformation digitale (MENPTD) tient cet atelier de présentation de l’étude de faisabilité technique et financière en vue de l’élaboration d’un projet de connectivité urbaine (THD) dans le périmètre géographique des villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Koudougou.

Cet atelier qui s’inscrit dans la mise en œuvre du plan 2017-2020 de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique va permettre de procéder à la délimitation des zones d’intervention du projet.

Les participants ont été invités à mener des échanges francs et constructifs afin de déboucher sur des recommandations permettant d’atteindre les objectifs recherchés

Pour le directeur général des communications électroniques, Galiam Ouédraogo, l’esprit du projet est d’offrir la connexion très haut débit aux différents ménages et à l’administration publique et privées grâce à la fibre optique, à l’horizon 2030.
Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général du ministère de l’Economie numérique Kisito Traoré a fait observer que, du diagnostic fait sur les infrastructures numériques du Burkina Faso, il ressort qu’il y a « des disparités territoriales importantes. La majorité de la population a un accès restreint au haut débit, et l’accès au très haut débit est marginal ».

Pour Kisito Traoré, qui représentait la ministre, cet atelier est donc le cadre d’expression idéal à même de permettre à tous les acteurs qui seront dans l’exécution du processus, d’avoir la même compréhension des enjeux de l’étude, de partager les préoccupations afin d’avoir des résultats concrets », a-t-il souligné ajoutant que cela va permettre d’avoir une connexion à très haut débit au niveau des agglomérations grâce à la fibre optique.

Il souhaite que d’ici à l’horizon 2030, tous les bâtiments administratifs, les entreprises, et les universités soient connectés à la fibre optique pour le bien-être des populations.

Kisito Traoré souhaite que d’ici à l’horizon 2030, tous les bâtiments administratifs, les entreprises, et les universités soient connectés

Une deuxième phase pour les autres chefs-lieux des régions

Après la phase de ces trois villes, une seconde phase sera consacrée aux autres régions du pays, foi des initiateurs du projet. « La connexion très haut débit sera d’un atout considérable pour l’administration, les partenaires du secteur privé et des ménages » a laissé entendre le directeur général des communications électroniques du ministère de l’Economie numérique, Galiam Ouédraogo.

L’idée de l’étude selon lui est de définir avec les opérateurs, des zones d’engagement et de non-engagement des mécanismes, dans l’optique d’amener à l’investissement. « Il s’agit de travailler avec des acteurs de l’ensemble de la chaîne pour définir les zones d’un point de vue architectural et technique » a-t-il indiqué.

Il a invité les collectivités à s’impliquer dans la mise en œuvre du projet car dit-il, cette question concerne également les collectivités qui ont leurs partitions à jouer. C’est pourquoi, il souhaite la mutualisions des investissements afin d’atteindre les résultats escomptés.

Monsieur Traoré a également invité les participants à mener des échanges francs et constructifs afin de déboucher sur des recommandations permettant d’atteindre les objectifs recherchés.

Serge Ki (stagiaire)
Lefaso.net

Crédit photos : Ministère de l’Économie numérique, des postes et de la transformation digitale

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Paix et sécurité en Afrique : La jeunesse du G5 Sahel à l’école des médias et de l’information
Votre journal "L’Evénement" du 10 octobre 2021 est disponible !
Médias au Burkina : Vingt journalistes formés sur les genres rédactionnels majeurs
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 249 est disponible
Burkina : la 9e édition du FILEP se penche sur la résilience des médias face aux crises et mutations qui assaillent le métier du journalisme
Bobo-Dioulasso : L’Association Fiil-Pââ forme des jeunes à une « saine utilisation » des réseaux sociaux
Facebook, Instagram, Messenger, Whatsapp subissaient une panne mondiale ce lundi 4 octobre 2021
Burkina / Editions Le Pays : une soirée de gala pour des noces de perle
Émission ‘’Apéro déjeuner’’ de la Télévision nationale du Burkina : « Si elle n’était pas là ; il fallait la créer », Jacky El Feno Bassono
Réseau informatique national de l’administration : Des assises pour un meilleur fonctionnement
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 248 est disponible
Technologie : L’Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso lance "Smart city challenge"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés