Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Ouagadougou : Un jeune homme simule son propre enlèvement pour soutirer 5 000 000 de FCFA à ses parents

Accueil > Actualités > Société • • mardi 21 septembre 2021 à 12h30min
Ouagadougou : Un jeune homme simule son propre enlèvement pour soutirer 5 000 000 de FCFA à ses parents

Un jeune homme a simulé son enlèvement dans le but de soutirer la somme de 5 000 000 de FCFA à ses parents, selon ce compte rendu de la Police nationale. Il a été mis aux arrêts avec trois de ses acolytes. Lisez plutôt.

Il s’agit d’un fait digne d’une œuvre cinématique hollywoodienne. Un jeune homme d’une vingtaine d’années a mis en place un scénario d’enlèvement dans le but de soutirer une importante somme d’argent, cinq millions (5.000.000) de francs CFA, à ses propres parents.

Pour parvenir à ses fins, il s’attache les services de quelques acolytes à qui il promet un montant de 500.000 FCFA chacun avec un rôle bien précis à jouer. S’appuyant sur le statut social de ses parents et ne se doutant point de l’attachement que ceux-ci ont pour sa propre personne, la scène de l’enlèvement est montée avec le concours de ses complices qui, ont fourni, entre autres le local, les armes à feu dont un pistolet automatique et un fusil de chasse, les cartes SIM sur lesquelles l’argent devrait être déposé, et le tout est filmé à l’aide de son propre téléphone portable.

La vidéo réalisée est envoyée à son frère aîné qui, dès réception, a déposé plainte auprès de la Brigade de Recherches du Commissariat de Police de Ouaga 2000.

Pour inquiéter davantage les siens, il se déporte à Kaya puis à Dori, tout en envoyant régulièrement des messages à son frère, l’informant qu’il est entre les mains de ses ravisseurs qui ont même placé une bombe sur lui.

En collaboration avec la Brigade Spéciale d’Investigation et de lutte Anti-Terroriste (BSIAT), la Gendarmerie Nationale et le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance Ouaga II, il a été interpellé avec trois (03) de ses acolytes. Plusieurs objets ont également été saisis notamment un pistolet automatique, un fusil de chasse, des téléphones portables, du cannabis et des blousons.

La Police Nationale traduit ses remerciements à tous ceux qui ont œuvré à l’atteinte de ce résultat. Elle invite par ailleurs les parents à plus de vigilance, d’attention et à être regardants sur les attitudes de leurs enfants.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

Source : Police nationale

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
Coopération : Le président Mohamed Bazoum attendu ce 17 octobre à Ouagadougou
Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté : Déclaration de Achim Steiner, Administrateur du PNUD
Boucle du Mouhoun : Des organisations paysannes et des OSC renforcent leurs capacités en politiques agricoles
Lutte contre les violences basées sur le genre : Enabel sensibilise à travers la musique
Salon de la publicité et de l’édition (SAPE) : La première édition se tiendra du 11 au 13 novembre 2021
Journée mondiale de l’alimentation : Nestlé Burkina attire l’attention sur l’hypercholestérolémie
Programme de développement d’urgence : L’ONG Terre des hommes et ses partenaires se concertent
Armée de l’air : Le colonel Souleymane Ouédraogo, nouveau chef d’état-major, veut miser sur la rigueur et professionnalisme
Marché central de Bobo-Dioulasso : Des commerçants dénoncent une mauvaise gestion
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés