Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Éducation au Burkina : Des enseignants des lycées scientifiques renforcent leurs capacités

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 20 septembre 2021 à 18h17min
Éducation au Burkina : Des enseignants des lycées scientifiques renforcent leurs capacités

Les enseignants des 14 lycées scientifiques implantés dans les treize régions du Burkina bénéficient d’une formation continue de 10 jours. L’ouverture de la session de ladite formation a eu lieu ce lundi 20 septembre 2021, à Ouagadougou, sous la présidence du ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro.

L’acquisition des connaissances dans le domaine des sciences est marquée par un manque crucial de vivier pour la mise à disposition d’enseignants dans les disciplines scientifiques en générale et plus spécifiquement des mathématiques, sciences physiques et de l’informatique. Pour y apporter une réponse pérenne à ce manque de vivier, le gouvernement, à travers le ministère en charge de l’éducation nationale, a mis en place un programme de création de lycées scientifiques (LS), avec l’appui de la Banque mondiale.

Les participants prêtent une oreille attentive aux travaux

Ces LS se veulent des établissements d’excellence et de référence, ambitionnant de donner une culture scientifique à leurs apprenants afin de les préparer à s’orienter vers les classes préparatoires aux grandes écoles et, plus tard, vers les écoles d’ingénieurs ou les centres de préparation à l’agrégation.

Dans la quête de réunir les meilleures conditions de travail, de maintenir le cap et de persévérer dans la voie de la qualité, le ministère de l’Éducation nationale organise régulièrement des formations pédagogiques et un renforcement des capacités du personnel enseignant des lycées scientifiques nationaux et régionaux (LSNR). Cette fois-ci, la formation continue concerne l’ensemble des enseignants, toutes disciplines confondues.

Les encadreurs pédagogiques étaient présents à l’ouverture de la session de formation

« Depuis bientôt quatre ans, nous avons commencé à former chaque année les enseignants intervenant dans les LS mais nous nous étions focalisés essentiellement sur ceux qui enseignaient dans les matières scientifiques afin d’harmoniser leurs pratiques pédagogiques mais aussi d’inculquer à ces enseignants une certaine vision de la formation que nous souhaitons voir développée dans ces LS. Lorsque la direction générale a fait des tournées dans les 8 LS qui fonctionnent, parce que nous sommes passés à 14 cette année, il y a eu des besoins pour les autres enseignants d’avoir aussi la même formation », a expliqué le ministre Stanislas Ouaro pour justifier ce choix.

Les participants à ce cadre d’échanges et de partage d’expériences sont répartis dans deux bassins. Il s’agit de prime abord du bassin de Ouagadougou qui réunit les LS de Banfora, Dori, Fada N’Gourma, Gaoua, Manga et Ouagadougou avec 84 participants dont 71 enseignants, 8 encadreurs pédagogiques et un groupe de 5 experts. Secondo, du bassin de Bobo-Dioulasso qui réunit le Lycée scientifique national (LSN) de Bobo-Dioulasso, le LSR de Bobo-Dioulasso, Dédougou, Kaya et Koudougou avec 68 participants 54 enseignants, 8 encadreurs pédagogiques et un groupe de 6 experts.

Pour le ministre en charge de l’éducation nationale, il est judicieux d’investir dans le capital humain

« Elever le niveau pédagogique et technique des enseignants »

Le chronogramme de cette formation prévoit des exposés sur la pédagogie et la didactique de l’enseignement au lycée, la philosophie des LS, le concept, et les objectifs qui sont essentiellement basés sur le pôle scientifique. Aussi, les participants seront outillés sur la transition enseignement secondaire/enseignement supérieur.

« Nous avons constaté de nos jours que beaucoup d’élèves, lorsqu’ils quittent les lycées, sont déroutés une fois arrivé à l’université. Nous allons leur expliquer comment procéder à l’enseignement pour que la transition se fasse dans la douceur entre le secondaire et le supérieur », a expliqué le directeur général du développement des LS des classes préparatoires et de l’agrégation de l’enseignement secondaire, Pr Sado Traoré.

A l’issue de ces communications, les enseignants seront répartis en commission disciplinaire, notamment dans les neuf matières enseignées dans la série C. Dès lors, ils pourront commencer à dérouler les différents programmes enseignés dans les LS sous la houlette d’experts et d’encadreurs pédagogiques.

Le DGD-LSCPA, Pr Sado Traoré, a remercié la directrice du PAAQE pour son attention à leur direction

Le ministre de l’éducation nationale a saisi l’occasion de cet atelier pour rencontrer la première promotion des élèves des classes préparatoires. Pour l’instant, ces derniers squattent les locaux du LSN de Ouagadougou pour les activités pédagogiques. Cependant, il y a une promesse de site à Komsilga. A ce propos, des démarches ont été entreprises par le maire auprès du ministère de l’Administration territoriale et celui de l’Urbanisme afin de mettre à la disposition du ministère en charge de l’éducation national le site.

Et au ministre de rassurer que l’acquisition du site sera suivie par le démarrage des travaux. Pour ce qui concerne la ville de Bobo-Dioulasso, le site est déjà disponible mais le ministre dit attendre la notification officielle par le maire de ladite commune.
Ouvert il y a cinq ans, les deux premiers LSN ont enregistré des résultats probants au baccalauréat série C à la session de 2020. Le taux de succès est de 100%. Cette année 2021, seulement un élève sur l’ensemble des effectifs des LSN n’a pas réussi au Baccalauréat.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Contrebande de carburant : Le procès s’ouvre ce mardi 26 octobre au TGI de Ouagadougou
Commune de Bingo/village de Sapélo : Une « bombe foncière » à désamorcer, les habitants interpellent les autorités
Éducation en situation d’urgence au Burkina : 2 682 établissements fermés à la rentrée d’octobre 2021
Le ministre de la santé chez le cardinal Philippe Ouédraogo : L’archevêché de Ouagadougou rejette le compte rendu publié par le ministère
Semaine nationale de la citoyenneté 2021 : Victoria Ouédraogo/ Kibora décline les grandes lignes
Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information : EducommunicAfrik pour la sensibilisation des jeunes
Ministère de la Sécurité : Edgard Sié Sou installé dans ses nouvelles fonctions de secrétaire général
Secteur agro-sylvo-pastoral : Les acteurs non étatiques examinent le plan stratégique national d’investissement
Sexualité des jeunes : L’Abbé Jean Emmanuel Konvolbo déplore « le logiciel sexuel » du ministre Charlemagne Ouédraogo
Ministère de l’Eau et de l’assainissement : Ousmane Nacro juge satisfaisant le bilan de sa gestion, de janvier à septembre 2021
Dori : Des déplacés internes et réfugiés informés des modes d’accès à la justice
95e Journée mondiale des missions : La paroisse Saint André de Saaba, hôte de la célébration eucharistique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés