Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Conflits communautaires au Burkina : L’OIM outille les populations de l’Est sur la cohabitation pacifique

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 20 septembre 2021 à 23h00min
Conflits communautaires au Burkina : L’OIM outille les populations de l’Est sur la cohabitation pacifique

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a organisé une session de sensibilisation des représentants des personnes déplacées internes (PDI) et des populations hôtes sur la cohabitation pacifique, ce lundi 20 septembre 2021 à Fada N’Gourma.

« Le Burkina Faso, jadis considéré comme un havre de paix et de cohésion sociale est depuis quelques années confronté à des conflits qui sont de plusieurs ordres. Il s’agit notamment des conflits communautaires tels que les conflits fonciers, agro-pastoraux, miniers, politiques, ceux liés à la chefferie traditionnelle, etc. », a constaté le haut-commissaire de la province du Gourma, Adama Béré.

Le terrorisme et l’extrémisme violent se sont greffés à ces conflits pour occasionner des assassinats, des blessures, des menaces et des déplacements massifs de populations. Selon Adama Béré, les conflits étant inhérents à la vie en communauté, la cohabitation entre les personnes déplacées internes (PDI) et populations hôtes est souvent marquée par des incompréhensions. Cela peut occasionner des crises, si les incompréhensions ne sont pas gérées à temps.

Une quarantaine de personnes prennent part à cette session de sensibilisation

« Nous avons le devoir de nous accepter... »

Face à cette situation, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a organisé une session de sensibilisation des représentants des PDI et des populations hôtes sur la cohabitation pacifique, ce lundi 20 septembre 2021 à Fada N’Gourma. Dans son allocution, le représentant du point focal de l’OIM à l’Est, Boukary Maïga, a insisté sur le vivre-ensemble au Burkina Faso. « Nous avons le devoir de nous accepter malgré nos différences. Mesdames et messieurs, cultivons le vivre-ensemble dans la cohésion pacifique et la compréhension pour récolter la paix », a-t-il exhorté.

Le haut-commissaire de la province du N’Gourma, Adama Béré, a représenté le gouverneur de la région de l’Est, à la cérémonie d’ouverture

Pour mener à bien la mission, l’OIM travaille en collaboration avec l’Observatoire national de la prévention et de gestion des conflits communautaires (ONAPREGECC). C’est une structure gouvernementale de veille et d’alerte des conflits communautaires au Burkina Faso. Marcel Tiendrebeogo, le représentant du secrétaire permanent de l’ONAPREGECC, a profité de l’occasion pour présenter la structure ainsi que ses missions.

La séance de sensibilisation va porter sur le thème général suivant : « Promotion et préservation de la paix : contribution des personnes déplacées internes et des populations hôtes ». Les deux sous thème sont : « Mécanisme de prise en charge des conflits au Burkina Faso » et « Rôle des personnes déplacées internes et des populations hôtes dans la promotion de la paix et la cohabitation pacifique ».

Le représentant du point focal de l’OIM à l’Est, Boukary Maïga

A en croire Marcel Tiendrebeogo, le premier thème va permettre aux participants de connaître les acteurs du SP/ONAPREGECC, son fonctionnement et les conditions dans lesquelles on peut y faire recours.

Financée par l’Union européenne (UE) et mise en œuvre par l’OIM, cette initiative vise à renforcer la stabilisation communautaire au Niger et au Burkina Faso. Ce projet veut contribuer à améliorer la résilience des populations de sept communes de la région de l’Est face aux conflits communautaires.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Commune de Bingo/village de Sapélo : Une « bombe foncière » à désamorcer, les habitants interpellent les autorités
Éducation en situation d’urgence au Burkina : 2 682 établissements fermés à la rentrée d’octobre 2021
Le ministre de la santé chez le cardinal Philippe Ouédraogo : L’archevêché de Ouagadougou rejette le compte rendu publié par le ministère
Semaine nationale de la citoyenneté 2021 : Victoria Ouédraogo/ Kibora décline les grandes lignes
Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information : EducommunicAfrik pour la sensibilisation des jeunes
Ministère de la Sécurité : Edgard Sié Sou installé dans ses nouvelles fonctions de secrétaire général
Secteur agro-sylvo-pastoral : Les acteurs non étatiques examinent le plan stratégique national d’investissement
Sexualité des jeunes : L’Abbé Jean Emmanuel Konvolbo déplore « le logiciel sexuel » du ministre Charlemagne Ouédraogo
Ministère de l’Eau et de l’assainissement : Ousmane Nacro juge satisfaisant le bilan de sa gestion, de janvier à septembre 2021
Dori : Des déplacés internes et réfugiés informés des modes d’accès à la justice
95e Journée mondiale des missions : La paroisse Saint André de Saaba, hôte de la célébration eucharistique
Festival Allons à Kaya : La population de Kaya est résiliente et debout
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés