Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du CDP dénoncent une « dictature extrême » du maire

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • lundi 20 septembre 2021 à 10h15min
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du CDP dénoncent une « dictature extrême » du maire

Les militants du parti de l’épi et de la daba (le Congrès pour la démocratie et le progrès - CDP), section de la commune de Kouka, dans la Boucle du Mouhoun, ont tenu leur assemblée générale le vendredi 17 septembre 2021. Cette rencontre a été l’occasion pour les premiers responsables du parti de faire le point des activités menées ces temps-ci au sein du parti, et de dénoncer, disent-ils, la « mauvaise gestion » du maire de ladite commune.

Conformément aux textes, les militants du parti du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), section de la commune de Kouka, dans la région de la Boucle du Mouhoun, étaient en assemblée générale. Cette rencontre a été l’occasion pour ces militants de parler de la vie du parti, mais aussi de dénoncer la « mauvaise gestion » du maire de la commune de Kouka.

En effet, depuis quelques temps déjà, la question du foncier provoque des grincements de dents dans cette partie du Burkina Faso. C’est ce qui a amené des populations de ladite commune à organiser une marche de protestation, le vendredi 6 août dernier. A travers cette marche, les manifestants exigeaient plus de transparence dans la gestion du foncier à Kouka. Le secrétaire général du parti, Sibiri David Sanou, a fait savoir que cette marche n’était pas uniquement organisée par les militants du CDP, mais par les populations de Kouka qui, selon lui, « souffrent de cette gestion macabre » du maire.

« Le 6 août dernier, nous avons organisé une marche de protestation ici, dans la commune de Kouka. Contrairement à ce que les gens disent, cette marche n’a jamais concerné que les militants du CDP. La marche a plutôt été organisée par les populations de Kouka pour dénoncer la mauvaise gestion du maire. A l’issue de la marche, nous avons adressé une lettre au ministre en charge de l’Administration territoriale au maire de la commune, afin de pouvoir entrer en possession d’un certain nombre de documents sur la gestion du maire. Nous n’avons pas eu de réponse favorable malheureusement », a déploré David Sanou.

David Sanou, secrétaire général du CDP/Kouka.

A l’en croire, une lettre a également été envoyée au gouverneur de la région, sans une suite favorable. « Donc il était important que nous fassions le point à nos militants pour leur rendre compte de ce que nous avions entrepris », a-t-il ajouté. Avant de souligner que le véritable problème de Kouka est un problème de gestion.

« Non à la mauvaise gestion de la commune »

Il a affirmé que des conseillers municipaux auraient été « insultés et humiliés » pour avoir demandé le procès-verbal sur le budget de la commune. Et le document leur a été ainsi refusé. Par ailleurs, le processus de lotissement spécial engagé par le conseil municipal de Kouka, avec l’accord du gouvernement burkinabè, rencontre des difficultés.

Les militants du CDP ne sont pas contents de la gestion du foncier opérée par le maire qui, selon eux, ne tient pas compte de l’avis des chefs de village et des propriétaires terriens. C’est pourquoi, au cours de cette rencontre, ils n’ont pas manqué de dénoncer une « gestion macabre » du bourgmestre.

Pour les militants du CDP, c’est une « dictature » que les populations de Kouka subissent. « Le maire a eu une autorisation de lotissement mais malheureusement, sa démarche ne respecte pas les normes. C’est pourquoi les populations s’y opposent. C’est une dictature que le maire fait aux propriétaires terriens. Il abuse de son autorité pour retirer des terres à leurs propriétaires qui ne seraient pas du même parti politique que lui. Si tu n’es pas du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), tes champs te sont retirés pour le lotissement », a déploré le secrétaire général du CDP/Kouka, David Sanou.

« Fatigués de cette dictature absolue », ces militants ont souhaité que cessent les lotissements « mouta-mouta », sans le consentement des chefs de village et des chefs de terre. Ainsi, ils demandent aux autorités du pays de jeter un regard sur Kouka, afin de favoriser la « gestion vertueuse » de la cité. Au cours de cette assemblée générale, les militants ont affirmé que le CDP se porte bien à Kouka. Le secrétaire général David Sanou a saisi l’occasion pour inviter les militants à se préparer pour les élections municipales à venir.

Isaac Sanou/Stagiaire Bobo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Conseil économique et social : Bonaventure D. Ouédraogo prend officiellement les rênes
Mise en place des démembrements de la CENI : Bien préparer le terrain pour éviter les violences électorales de 2016 !
Démissions au CDP : « Le MPP et ses partis satellites deviendront bientôt un albatros avec ses colonnes d’opportunistes, d’affairistes … » (Boubacar Sannou)
Fusion de partis sankaristes : "Avec le MPP, notre vision était de faire en sorte que tous ceux qui se réclament de la gauche puissent se mettre ensemble (député Halidou Sanfo)
Burkina / CDP : Les langues se délient pour expliquer les dessous de la crise qui déchire le parti
Congrès pour la démocratie et le Progrès : Six mois de suspension pour trois membres du bureau exécutif national
Commune de Banfora/CDP : Plus de 150 militants rendent leur démission, la gestion du parti décriée
Procès Sankara et compagnons : La jeunesse sankariste unie invite les "patriotes sincères" à s’y rendre en "Faso danfani" ou en blanc
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un pays, on le développe avec des idées »
Burkina/Élections municipales 2022 : Les acteurs au processus se concertent
Forces armées nationales burkinabè : Qui sont les nouveaux chefs ?
Burkina/politique : Alassane Bala Sakandé a officiellement pris service à la tête du MPP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés