Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Développement durable : La commune de Ouagadougou, lauréate du « prix de la ville africaine solidaire et durable »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 14 septembre 2021 à 22h45min
Développement durable : La commune de Ouagadougou, lauréate du « prix de la ville africaine solidaire et durable »

La ville de Ouagadougou a été distinguée "ville africaine solidaire et durable" du Grand prix ESSEC de l’année 2021. La cérémonie de remise du prix a eu lieu de lundi 13 septembre 2021 à Paris, en présence de plusieurs autorités du pays.

La mobilisation des autorités politiques de la ville de Ouagadougou, face à la désertification de la ville et la dégradation des cadres de vie, a porté fruit. Cette action, appuyée par le projet de revalorisation de la ceinture verte de la ville de Ouagadougou, a été gratifiée par l’obtention du grand prix ESSEC de la ville solidaire et de l’immobilier responsable, édition 2021.

Le prix a été remis au maire de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé, au cours d’une cérémonie organisée à l’hôtel de ville de Paris. Le premier responsable de la capitale burkinabè était à la tête d’une délégation composée, entre autres, de ses conseillers techniques, du maire de l’arrondissement N°4, Anatole Bonkoungou, et de responsables administratifs de la commune.

Ce prix, porté par la Chaire immobilier et développement durable, permet de distinguer les projets ou réalisations d’Afrique francophone, qui intègrent les dimensions durables et solidaires et qui améliorent l’environnement local à court, moyen et long terme tout en favorisant la lutte contre l’exclusion et la participation citoyenne.

Pour rappel, ce grand prix de la ville solidaire et de l’immobilier responsable, est organisé par ESSEC business school. Il est composé de cinq catégories, à savoir : le prix grand Paris de l’innovation urbaine solidaire, le prix ville hospitalière, le prix habitat innovant et responsable, le prix financement solidaire et de la ville durable et en enfin le prix ville africaine solidaire et durable dont la commune de Ouagadougou a été bénéficiaire.

Joséphine Gouba (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 septembre à 19:13, par Koutou En réponse à : Développement durable : La commune de Ouagadougou, lauréate du « prix de la ville africaine solidaire et durable »

    J’aimerais savoir quels sont les critères qui ont valu cette distinction à la ville de Ouagadougou. Ce sont des prix complaisants entre copains. Ouagadougou n’a rien de solidaire encore moins durable. La pagaille et la navigation à vue sont les maitre-mots de la gestion de ce Maire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 19:35, par Un Burkinabê En réponse à : Développement durable : La commune de Ouagadougou, lauréate du « prix de la ville africaine solidaire et durable »

    Je ne sais pas quels étaient les critères mais ce prix me surprends. La ville de Ouaga est sale, sans suffisamment de caniveaux, divagation des animaux, parc bangréwéogo en assèchement, très peu d’artères éclairées, délestages et coupures d’eau toujours d’actualité, très peu d’espaces verts, canniveaux existant bouchés ou violés par les étales ou petits commerces. Bon allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 06:47, par Lalou En réponse à : Développement durable : La commune de Ouagadougou, lauréate du « prix de la ville africaine solidaire et durable »

    Est ce qu’ils sont au sérieux , allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 07:44, par broo En réponse à : Développement durable : La commune de Ouagadougou, lauréate du « prix de la ville africaine solidaire et durable »

    Félicitation à Mr le Maire et son équipe, mais l’arbre ne doit pas cacher la foret, en tant que habitant de la ville il y a beaucoup à faire la situation , les conditions de vie à ouaga se degrade à plusieurs niveaux :
    au niveau hygiène publique et environnement, ouaga est devenu très sale comme l’internaute burkinabe ci dessous l’a évoqué. Les canniveaux sont des poubelles, de veritables deversoires des dechets des menages, des employés et des commercants, entreprises, maquis, ateliers aux abords des rues. FAITE UN TOUR AU NIVEAU DU CANAL DE WAYALGHIN qui est supposé drainer l’eau de la ville pour éviter l’inondation d’un 1er septembre.
    il manque des poubelles publiques, un système efficace de ramassage des ordures de la ville
    quand il pleut plusieurs quartiers sont inaccessibles, pas de voies pour passer, SVP sillonner les voies non bitumées des quartiers pendant les pluies (loties n’en parons pas des non loties°. les animaux, l’elevage des animaux en plein villes...
    au plan insécurité les braquages avec des armes sont devenu le quotidien. souvent la journée ou avant 22heures, avant les vols se passaient tard la nuit quand les gens dorment, aujourd’hui à 19h, 21h on braque. La police et la gendarmerie ont arrêté beaucoup ces derniers temps mais les vols à mains armée continuent et s’exacerbent : on a peur mr le Maire
    les maquis poussent comme des champignons, les cours d’habitations, avec de petites filles qui vendent,
    STATIONNEMENT anarchique des véhicules surtout devant les maquis à la tombées de la nuit. ENTRE L’ECHANGEUR DE L’OUEST et le round point de Kossodo, Mr LE maire faites un tour à 20h. C’est presque comma ca sur les principales avenues de ouaga
    intolérance des populations on ne tarde pas à lyncher souvent à mort,
    LA CIRCULATION ROUTIERE, les gros vehicules continuent de rouler pendant les heures de services meme, occupation des voies publiques lors des ceremonies, occupation par un particulier (DEVANT LA MACO).
    MR LE MAIRE NOUS SOMMEZ SOLIDAIRE DU DEVELOPPEMENT DE LA VILLE MAIRE CEST L’AUTORITE QUI DOIT DONNER LE TON ET LA MARCHE A SUIVRE
    BEAUCOUP DE CHOSE A DIRE MON MAIRE ; encore felicitation pour ce prix mais il ya beaucoup à faire, il ya beaucoup de ceremonie et de ceremonie qui donnent que des apparences trompeuses mais il faut poser des actions veritable dans la durée et penser à la generation future.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 08:12, par deception En réponse à : Développement durable : La commune de Ouagadougou, lauréate du « prix de la ville africaine solidaire et durable »

    Il s’agit de quelle Ouagadougou. Si c’est la même, prière nous communiquer les critères d’évaluation ayant concouru à l’obtention de ce prix. Quand c’est bon, c’est bon et nous allons soutenir mais se chatouiller pour rire, non.
    Mais si ça vous plait de vous flatter, allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 09:34, par Sorbonne En réponse à : Développement durable : La commune de Ouagadougou, lauréate du « prix de la ville africaine solidaire et durable »

    Comme les campagnes municipales s’approchent à grand pas tous les prix sont bons à prendre sinon la réalité pour quelqu’un qui vit à Ouaga est autre chose.ceinture verte est devenue une poubelle à ciel ouvert qui pue et vous êtes obligés de fermer vos narines quand vous faites le sport là-bas.je profite interpeller le maire Anatole Bonkoungou de jeter un coup d’œil du côté Ouest du château d’eau de toudweogo pour constater lui même.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 12:25, par Mikos En réponse à : Développement durable : La commune de Ouagadougou, lauréate du « prix de la ville africaine solidaire et durable »

    C’est vraiment complaisant ce prix. Ouagadougou a perdu son lustre d’antan après Simon. Ce qui est irritant, c’est l’incapacité des maires à gérer les infrastructures que l’État met à leur disposition. Les espaces piétonnes sont pris d’assaut par les vendeurs de chaussures, de pain, de maïs, de boutiques au vu et au su des maires et leurs polices. Faut-il continuer à utiliser l’argent du contribuable à coût de milliards pour des infrastructures mal gérées. Vivement que l’élection des maires au suffrage universel direct soit une réalité au BF.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 12:27, par Mikos En réponse à : Développement durable : La commune de Ouagadougou, lauréate du « prix de la ville africaine solidaire et durable »

    C’est vraiment complaisant ce prix. Ouagadougou a perdu son lustre d’antan après Simon. Ce qui est irritant, c’est l’incapacité des maires à gérer les infrastructures que l’État met à leur disposition. Les espaces piétonnes sont pris d’assaut par les vendeurs de chaussures, de pain, de maïs, de boutiques au vu et au su des maires et leurs polices. Faut-il continuer à utiliser l’argent du contribuable à coût de milliards pour des infrastructures mal gérées. Vivement que l’élection des maires au suffrage universel direct soit une réalité au BF.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Guinée : L’ancien porte-parole du gouvernement arrêté par des hommes cagoulés
Coupe CAF : L’ASFA se qualifie aux 16e de finale en battant le FC San Pedro
GANZOURGOU : La journée marathon du ministre Bougouma
Semaine nationale de l’information et de l’orientation post-baccalauréat : « Une belle opportunité d’échanges avec les nouveaux bacheliers sur la formation et le financement des études », selon Dr Lydia Rouamba
« Surveillance rapide de la mortalité au Burkina Faso » : près de 25 000 décès enregistrés en 2020 et 2021
Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »
Communes à statut particulier : Des réflexions pour améliorer la législation
Kaya : SOS village d’enfants clôture son projet d’aide d’urgence
Burkina : L’ONU-HABITAT et ses partenaires renforcent les capacités des acteurs du Centre-nord sur la gouvernance foncière locale
Camp Ouezzin Coulibaly : Sortie de la 47e promotion des Sous-officiers de la gendarmerie
Maintien de la paix dans le monde : 147 policiers et gendarmes burkinabè prêts à servir
Journée mondiale de la sécurité des patients au Burkina : Les soins maternels et néonatals sans risque au cœur de la célébration
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés