Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • vendredi 10 septembre 2021 à 23h20min
Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

Les populations de Farakorosso et Sirakoro et plusieurs autres villages de la commune de Mangodara (Province de la Comoé) ont fui l’insécurité, le jeudi 9 septembre 2021.

L’alerte a été lancée par l’internaute Wendpouiré Charles Sawadogo sur son compte Facebook. Farakorosso, Sirakoro et des villages environnants de la commune de Mangodara, dans la province de la Comoé se sont vidés de leurs populations, suite à des menaces terroristes.

L’alerte a été confirmée, ce vendredi 10 septembre par une source qui précise que le départ des populations a entraîné la fermeture de trois centres de santé et de promotion sociale (CSPS) dans les villages de Sirakoro, Diaya et Noumoutiédougou.

« Les agents se sentent en insécurité. Et avec la permission de leur autorité de tutelle, ils ont fermé. Les gens ont peur et c’est réel », a lâché notre source qui estime pour l’instant le nombre les déplacés ayant trouvé refuge à Mangodara ville, à environ 2000. A l’en croire, d’autres ont préféré traverser la frontière du côté de la Côte d’Ivoire.

Une réunion du comité départemental de secours d’urgence et de réhabilitation s’est tenue dans la soirée de ce vendredi et des mesures ont été prises pour l’accueil des personnes sur certains sites de la localité.

La région des Cascades, autrefois épargnée par les attaques terroristes, est de plus en plus infestée par des hommes armés qui sèment la psychose et la terreur. L’on se rappelle qu’en février 2021, le poste de gendarmerie de Ouo, dans la Comoé, a été la cible d’une attaque terroriste qui a fait un mort et deux blessés. En mai, quatre personnes dont deux chefs de village ont été enlevées dans la Comoé par des individus armés non identifiés.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 septembre à 18:42, par R En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Avec le régime MPP c’est toujours comme ça. Ça fait des années que les terroristes se pavanent allègrement dans cette partie de notre pays au vu et au su des autorités qui ne réagissent pas. La moindre des choses à faire en pareille situation était de procéder à des arrestations et de mettre hors d État de nuire ces terroristes avant qu’ils ne passent à l action. Bref les autorités doivent être proactifs. Prévenir et occuper le terrain avant qu’il ne soit trop tard. Qu Allah sauve le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 19:21, par Yako En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Voyez-vous chers frères ce qui est insupportable dans l’état mpp c’est la négation de l’évidence.En effet, l’inefficacité et l’enlisement du pays depuis 6 ans dans la lutte contre le terrorisme le pouvoir mpp et alliés ont fini par s’accommoder du terrorisme comme fatalité,se justifiant au quotidien du caractère international du phénomène auquel d’aucun pays n’a de remède.Quelle d’échéance ! Comoe et Sud-Ouest étaient jusque là épargnés,maintenant eux aussi sont dans la gueule du loup la question que chaque citoyen est en droit de se poser légitimement est la suivante : Le président peut-il faire mieux que ce qui a été posé jusque là comme politique d’endiguement du terrorisme ? Seul mon ami Ka peut espérer. Yako

    Répondre à ce message

    • Le 11 septembre à 12:37, par Ka En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

      Frère Internaute Yako, je n’espère pas, mais certain qu’un jour, que ça soit le Nigeria qui se bat depuis des années contre Boko Haram qui a fait des millions de déplacés, le Mali avec ses déplacés, le soudan avec ses multiples déplacés, le Burkina arrivera à vaincre ses propres enfants déguisés en terroristes à cause des miettes de ton mentor qui a vidé les caisses de l’état et les utilise pour déstabiliser le pays.

      Pour l’instant, outre les négligences de nos décideurs régionaux qui négocient derrière le dos de l’état avec ces punaises,, il faudrait aussi évoquer les magouilles des politiciens aux petits pieds avec le manque de conscience qui cautionnent les actions des punaises. Et je dis que dans un certain sens tu as raison, mais le plus ennuyeux est que tu ne dis rien et ne dira jamais rien que tout ce qui nous arrive est le refus de l’alternance politique de ton mentor, surtout qu’il recevait les terroristes a Kossyam avec le thé au miel.

      Yako : Il est temps d’arrêter ton fonds de commerce qui est de mettre tout sur le dos de l’actuel régime. Ce qui est sûr et indiscutable, c’est que quand c’était sale on sait qui était devant et qui était derrière. Lorsque le sale a été homologué comme propre, devant est passé derrière et derrière est passé devant. A chaque étape évolutive les armes de devant et les armes de derrière sont demeurées accordées pour la cause commune. CDP MPP même tabac.

      Que se passe-t-il maintenant ? Qui a fait qui, qui doit quoi à qui sont des questions inutiles. Qui a menti à qui au commencement semble être le fondement de la vérité qui fait s’écrouler le château de carte et les convictions qui furent à la base de tout. Tout le monde est comptable avec ce qui nous arrive. Simplement soudons nous pour sauver notre pays.

      Répondre à ce message

      • Le 12 septembre à 07:07, par Dedegueba Sanon En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

        Rien à ajouter à cet argumentaire. Tout est dit, l’internaute Yako s’echine toujours à vouloir nous enfumer dans une logique tendant à confondre les causes avec les conséquences, à nous contraindre à choisir entre l’hypertension et le diabète alors que les deux pathologies peuvent être liées, et l’une étant la conséquence de l’autre. Et lorsqu’on se souvient que ceux qui ont été chassés du pouvoir avaient promis devant les hommes et Dieu, de pourrir le pouvoir MPP, alors on peut conclure que Yako, doit se délecter des insuffisances du pouvoir MPP. Mais tout le monde se souvient que la rancune est une culture au CDP, seulement il ne faudrait pas sous-estimer la capacité du peuple à comprendre les manœuvres politiciennes. CDP/MPP/NAFA et autres sont de même nature et ne peuvent se dédouaner de ce que le pays vit en ce moment. À propos d’ailleurs du NAFA, que devient leur mentor Djibril ? Quel deal souterrain est-il passé entre le MPP et le NAFA pour que les Dicko et autres nafaïstes se soient tus ?

        Répondre à ce message

      • Le 12 septembre à 07:18, par caca En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

        Vieux Ka ? Il y a un appel à une union sacrée pour endiguer le terrorisme du Burkina. Mais la gouvernance du MPP avec alliés de circonstance n’arrive plus à gouverner. La question de Yako au vieux Ka méritait une réponse cohérente, mais il a encore manipulé les internautes de bonne foi rejetant toujours la faute à un absent du Faso.
        Les PDI sont devenus un gagne pain au Burkina car depuis l’avènement le ministère de l’action humanitaire est l’un des ministère d’une valeur ajoutée. Chaque villageois veut avoir sa part et leurs adolescents deviennent des terroristes. Dans tout ça, et ce qui me choque comment de simple citoyen arrive-t-il à trouver facilement des armes ?
        L’appel à l’union sacrée comme dit quelqu’un est indispensable.

        Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 19:22, par @@GOG En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Je ne suis pas heureux de lire votre écrit.Pas qu’il est mauvais ! Parce que la réalité décrite n’a pas sa raison d’être ,en plein coeur des cascades.Dites-moi ,svp, pendant ce temps où sont le HT Commissaire,le gouverneur,les préfets, notamment les maires de cette localité ?Ce qui me fâche c’est que les autorités connaissent ceux-là qui chassent les populations et ne prennent pas des mésures pour contrer les ennemis.Ont-elles peur de quoi ?Répondez enfin !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 20:37, par YARO En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Vous avez dit SÉRÉNITÉ ? Les populations n’ont même pas le minimum de tranquillité pour cultiver en paix ! J’espère que le gouvernement va réduire quelque peu son train de vie faramineux pour prévoir quelques vivres pour tous ces gens qui risquent de ne rien récolter.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 21:01, par Bao-yam En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Au début du terrorisme, certains Burkinabè ne se sentaient pas concernés, croyant que c’est l’affaire de ceux qui sont au Nord, Sahel et Centre Nord. Petit à petit la gangrène se propage. Continuons de dormir jusqu’à ce qu’il soit aux portes de Ouaga ! On va se réfugier où maintenant ?

    Mon Cher @R, Allah ne va pas sauver le Faso car ceux qui le menace le font au nom d’Allah. Que le Faso se sauve lui-même !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 21:05, par TANGA En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    De ce côté il y a les dozo je crois.
    De toutes les façons, cette menace ne peut pas durer

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 21:18, par Azali Mobali KITOKO En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Le cancer est généralisé. Les métastases ont atteint des organes nobles. Le pronostic vital du patient est engagé.
    Mais hélas, quand on refuse de traiter sérieusement la tumeur d’origine à ses débuts, ça ne peut que finir par aboutir à ce que nous observons.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 23:16, par swartskoff En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    @Yako, vous avez raison en partie ; mais il faut reconnaître les Burkinabè sont fatalistes. Ils ferment les yeux comme l’autruche, et espèrent que prières et jeûnes forceraient la main de Dieu. Or les différents groupes prônent une religion au nom d’un dieu pour lequel ils tuent, égorgent, volent, pillent etc. Et ce dieu avalisent tout cela et s’en délecte. Si tu refuses ton propre combat, on ferra de toi un combattant d’une cause qui n’est pas vôtre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 07:13, par HUG En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Le mpp et ses supporters ne supportent pas la vérité.Pourtant personne n est content quand on tue,chasse,humilie ses freres.Il faut que le mpp nous sorte de cette situation desastreuse.Courage aux populationpopulation qui ont pourtant voté massivement le mpp aux elecions passées. Vous avez su que le candidat du mpp a promis de resoudre le probleme du terrorisme par les armes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 07:52, par Kidrh En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    C’est connu maintenant" c’est la faute au régime," et si on changeait de refrain pour aller aux suggestions aux résolutions. Quand les terroristes seront en face de l’un ou l’autre d’entre nous " c’est la faute du MMP" ou" de Blaise" ne nous sauvera pas. L’histoire ( Somalie, afghanistan) ou l’actualité ( l’Afghanistan) doivent nous éclairer dans notre analyse

    Répondre à ce message

    • Le 11 septembre à 08:51, par Vérité Indiscutable En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

      Donne la Solution, puisque tu es burkinabè et que tu dois en avoir une, qui soit efficace. Donne-nous la solution et on laissera ton MPP tranquille. Les défenseurs aveugles des dirigeants vont nous perdre.

      Répondre à ce message

    • Le 11 septembre à 15:37, par WakatSera En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

      Il y a des Burkinabè qui ont voulu s’organiser mais on les a entendu à la gendarmerie pour leur signifier, à juste titre d,ailleurs, qu’on ne peut pas lever une armée privée dans un État. Alors que ceux qui sont en charge de l’État assument leurs responsabilité. Ça serait un désordre si chacun devait appliquer sa solution.

      On ne peut pas avoir le monopole de la force et en même temps dire que les autres doivent apporter leurs propres solutions, comme si la solution se met en oeuvre toute seule.

      Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 08:50, par Oumou Sanou En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Proclamons l’Etat de guerre immédiatement !
    Faisons appel à des puissances étrangères !

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre à 18:31, par Sacksida En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Dans toute cette problematique le President du Faso et son MPP devrait etre capable de trouver des solutions depuis six ans a toutes les contradictions securitaires et sociales qui se posent de facon cruciale et dangereuses a notre Peuple et a notre cher pays. Pour cela, leurs lucidites patriotique devait mettre en place une Task Force ou Groupe de travail de competences diverses pour traiter serieusement la question. Mais, il me semble que la bonne vision a fait defaut et depuis l’on ne fait que tatonner ou apres toute massacre de nos braves concitoyens des reunions de guerre ; or la question est transversale. Quand au Parti, en lieu et place de ce travail scientique ce sont des declarations de soutiens au President et au Government qui ont fini par lasser les citoyens. De surcroit, au lieu d’organiser les masses pour faire face, comme elles le reclamaient au tout debut ; il fallu trainer au moins trois ans pour accepter et mettre en oeuvre des VDP de maniere disparates et cela en continuant dans la malgouvernance ou de gestion avec des scandales financiers et economiques reccurents. En tout etat de cause, si l’ont avait depuis le debut intaurer bien sur la rigueur dans la gestion publique en impliquant certaines bonnes volontes au lieu de les combattre et les calomnies, aujourd’hii le Burkina Faso ne serait pas le ventre-mou de ce phenomene. Mais encore Helas. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 00:55, par Le Vigilent En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Dans ce pays, chacun détient « sa vérité absolue » et à « son unique et meilleure solution à tout », surtout en ce qui concerne la situation sécuritaire que nous vivons actuellement. Chacun estime que les différents responsables et les professionnels des différents domaines sont moins soucieux, que soi même, de la bonne résolution des problèmes du pays ou sont moins compétents que lui dans lesdits domaines. Malheureusement les prétendus omniscients et les omnipotents ne nous en donnent la preuve qu’a travers des discours et autres dissertations stériles.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre à 14:35, par pataamleukre En réponse à : Insécurité au Burkina : Des populations désertent des villages à Mangodara

    Les bandits de la Comoé ne vont pas prospérer,avec la présence des dozos dans cette zone ,j’ai confiance,ces derniers connaissent mieux le terrain et sont très braves.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Côte-d’Ivoire : « Je ferai la politique jusqu’à la mort », lance Laurent Gbagbo à ses détracteurs
Mali – Région de Tombouctou : Les Forces armées ripostent à une attaque qui fait quatre morts côté ennemi
Mali : La Force Barkhane annonce la mort de plusieurs poseurs d’engins explosifs improvisés
Province du Sourou : Des individus armés exigent l’enseignement de l’arabe dans des écoles
Axe Matiacoali – Kantchari (Région de l’Est) : Un secrétaire administratif enlevé dans un véhicule de transport
Préjudices liés aux attaques terroristes au Burkina : « Nous n’avons pas de dossier qui n’ait pas fait l’objet de paiement à notre niveau »
Fada N’gourma : Une ambulance de la commune détournée par des individus armés
Gnagna/région de l’Est : Des terroristes exigent le retour des élèves déplacés
Crise sécuritaire au Burkina : « Nous en appelons à des réformes urgentes à tous les niveaux », Issiaka Ouédraogo, président du CISAG
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des terroristes neutralisés, de l’armement et des munitions détruits
Attaque terroriste au Burkina : Deux militaires tués dans une explosion dans les Cascades
Burkina : Des individus dynamitent une gendarmerie dans le Sourou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés