Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 8 septembre 2021 à 23h00min
Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

Après un mois de congés, le gouvernement burkinabé a repris service ce mercredi 8 septembre 2021. Le président Roch Kaboré, qui dit n’avoir pas eu de congés, indique que l’objet de cette reprise, c’est de s’engager à trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité

« Je n’ai pas pris de congés, de façon spécifique, parce que vous savez quel est l’état de la situation au mois d’août. Donc, en tant que président du Faso, il m’était impossible de prendre des vacances dans ce contexte-là. Le second problème, c’est qu’évidemment, nous reprenons du service aujourd’hui, et vous savez que les dossiers les plus urgents pour nous concernent un certain nombre de secteurs. D’abord, nous devons recadrer toutes les questions qui concernent les préparations du budget 2022 qu’il nous faut soumettre très bientôt à l’Assemblée nationale. Nous devons ensuite nous atteler à la préparation du Plan national de développement économique et social, deuxième phase, pour que d’ici au mois de novembre, nous puissions le soumettre aux partenaires au développement. Nous devons nous préoccuper également des problèmes quotidiens des Burkinabè, notamment toutes les questions qui concernent la vie chère, les logements sociaux et la terre, qui sont des questions qui font des gorges chaudes, mais dont nous avons la responsabilité de rechercher l’ensemble des solutions », a confié le président du Faso, Roch Kaboré, chef de l’exécutif, président du Conseil des ministres.

Selon le président, toutes les questions qui relèvent de ces préoccupations de prise en charge aux niveaux sanitaire, de l’eau… sont des priorités. « Vous n’êtes pas sans savoir aussi qu’il y a des barrages qui, compte-tenu de la pluviométrie dans la zone qui a été parfois exceptionnelle, ont cédé. Ce sont des préoccupations qui concernent un certain nombre de personnes », soulève M. Kaboré.

« C’est pour dire que l’objet de cette reprise, c’est de nous engager à trouver ensemble des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité. Nous devons comprendre également que le contexte dans lequel nous sommes est un contexte difficile ; les questions sécuritaires restent des questions prioritaires. Donc, ce sont des questions de réorganisation qui sont en cours au niveau du ministère de la Défense et nous allons nous atteler également à l’ensemble de ces préoccupations qui sont essentielles ; parce que sans la paix, sans la sécurité, toutes les questions de développement deviennent difficiles à résoudre », a soutenu Roch Kaboré.

Le chef du gouvernement, Christophe Dabiré, a, lui, affirmé que son équipe va travailler à faire en sorte que, dans le dernier trimestre de 2021, les grandes réformes du président du Faso annoncées pendant la campagne électorale puissent être engagées.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 septembre à 17:33, par Sapiences En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    Excellence, sauf respect à votre fonction, je vous dirai que vous êtes ridicules du fait de votre manque de discernement. Comment pouvez-vous faire face aux défis du moment que vous avez énumérés et mettre en œuvre vos engagements de campagne. Incroyable. Aujourd’hui vos efforts doivent s’inscrire dans la résolution de la crise sécuritaire. Le 8 août à Toéni j’ai perdu un Petit frère. Vous êtes le président sous le règne duquel, il y a eu plus de décès de violences.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 18:19, par citoyen Lambda En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    Monsieur le Président du Faso ,à vous lire ,vous êtes toujours sur le mode DIEZEL ,alors qu’il faut que vous soyez davantage plus pragmatique et concret, vu l’urgence et la densité des difficultés de tous ordres auxquelles les burkinabè sont confrontés . Chaque fois , c’est toujours ,on va faire ça,on va voir ceci ,on est entrain de faire cela etc.
    Par ailleurs, et de mon humble point de vue, vous aurez dû saisir cette rentrée gouvernementale pour adresser dans vos propos un message succint , mais fort en direction des populations burkinabè ,suite aux drames que le pays a connu ces derniers temps . Je veux parler des drames de BANLO et de KOUDOUGOU . Vos messages sur ces drames via Facebook ne peuvent pas avoir la même valeur et la même charge présidentielle et nationale qu’un court message en deux mots à l’adresse du peuple à l’occasion de la reprise des activités gouvernementales. Somme toute, bonne reprise de travail, dans l’espoir ,que vous surprendrez très agréablement les burkinabè ,d’ici la fin de l’année 2021 , à travers des décisions courageuses de redressement de la gouvernance et de la gestion de l’Etat et de la Nation burkinabè .

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 07:10, par Kinkester En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    Monsieur le Président vous êtes en vacances depuis 6 ans maintenant. Le somnifère que vous prenez pour dormir autant abattrait un cheval

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 07:53, par Beoneré En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    Le socle de la réconciliation entre les burkinabé reste l’instauration de la bonne gouvernance. Si vous luttez réellement avec des faits concrets contre tous les crimes économiques et la gabegie grandissante, vous verrez que les burkinabé vont vous suivre. Je ne parle pas du passé mais de faire en sorte que le présent soit différent , on peut vous pardonner pour ce qui a été fait avant votre règne mais pas pour le présent.
    La victoire contre l’insécurité passe d’abord par là sinon, il n’y aura pas de mobilisation à la hauteur du drame si le manque de confiance entre les autorités et la population perdure.
    Bonne rentrée Son Excellence !

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 11:17, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    Il faut impérativement rouvrir le lycée ZINDA pour permettre aux élèves d’étudier en toute sérénité. Çà ne coûte rien.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 11:33, par ollo En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    Le mot de Son Excellence le président du Faso montre qu’il est bien au parfum des préoccupations des populations. Le fait qu’il s’est privé de vacances montre également qu’il a un grand souci par rapport à ces préoccupations. Je l’encourage et le félicite pour ça. Cependant, je crois que l’urgence, c’est de mettre en confiance ces mêmes populations par des actes forts et concrets. Nous apprenons par exemple que le chef de la junte en Guinée a radié deux soldats pour vandalisme. C’est de ça qu’il s’agit. Je ne crois pas que ces actes de vandalisme aient causé plus de dégâts à la république de la Guinée que les scandales dont la presse se fait échos chaque matin au Burkina Faso. Il faut impérativement solder les dossiers qui se sont confortablement installés dans les pensées des burkinabè tels que l’histoire du charbon fin, les infrastructures qui s’écroulent, les questions des normes des matériaux de construction, la corruption, la dégradation de la qualité du service publique, la vie chère etc… C’est la seule façon d’amener les populations à braquer leurs regards dans la même direction surtout en ce qui concerne les grands défis tels que l’insécurité et le développement. Actuellement, lorsque vous visitez certains secteurs d’activités, vous vous rendez compte que beaucoup ont baissé les bras ! A telle enseigne que les animaux continuent de divaguer sans inquiétude, que les vidangeurs de fosses septiques déversent leurs bêtises sans gêne dans la cité. Sous d’autres cieux, même en rêve, il y a des choses qu’on ne ferait pas. Il faut impérativement restaurer la confiance des burkinabè en eux-mêmes, en leurs autorités et en leur pays.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 17:34, par MyMy En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    - @sapiences, QUAND ON EST "EXCELLENCE", ON PEUT ÊTRE EN MÊME TEMPS, "RIDICULE" ?

    - LE 1er PROBLÈME DE M. ROCH KABORE EST QU’IL NE PLACE JAMAIS L’ACTEUR QU’IL FAUT, A LA PLACE QUI SIED DANS L’INTÉRÊT DE LA NATION. EN VÉRITÉ, IL EST SEUL. (NOUS ASSISTONS ICI A LA MATERIALISATION DE L’IDÉOLOGIE POLITIQUE DE SON PARTI, LE MPP. ET CELA EST PLUS QUE TRISTE.)

    LE 2nd PROBLÈME DE M. ROCH KABORE EST QU’IL LAISSE LES EQUATIONS S’ACCUMULER. AINSI, IL FINI PAR NE PLUS SAVOIR PAR Où COMMENCER. SA GESTION DE LA CHOSE PUBLIQUE CORRESPOND A METTRE DE PLUS EN PLUS DE FEU SOUS UNE COCOTTE-MINUTE.

    QU’EST-CE QUI N’EST PLUS URGENT A L’HEURE ACTUELLE CHEZ NOUS ? MOURIR DE FAIM, DES BALLES DES TERRORISTES, DE MALADIES, D’EMPOISSONNEMENT AVEC LES PRODUITS ALIMENTAIRES VENDUS, D’AGRESSION DE VOYOUS, DE POPULATION EN COLÈRE (à tort ou à raison), DE VENGEUR MASQUÉ ... ? ON A L’EMBARRAS DU CHOIX. ET CA, C’EST UN SUCCÈS DU MPP. ((C’est dans ce contexte difficile, que M. Ouaro s’efforce de fermer le lycée Philippe Zinda Kaboré. On peut dire qu’il vient de faire une véritable "déclaration d’amour" à M. Dabiré, et à M. R. Kaboré. Et paradoxalement, des vouvouzela du mpp soutiennent M. Ouaro. Bon sang de bois... L’Homme a-t-il pire ennemi que la maladie et l’idiotie ? - Les dieux sont décidément bien tombés sur la tête. PAUVRE BURKINA..., Î fô, î fô ...))
    POURTANT, AVEC SON "EXPERIENCE" ACCUMULÉE DEPUIS LES ANNEES 1984, IL DEVRAIT SAVOIR QU’UN PAYS NE SE GÈRE PAS DE LA SORTE. IL DEVRAIT A CE TITRE AUSSI, QUAND MÊME ECOUTER CEUX QUI LUI DISENT LA VÉRITÉ CRUE DIRECTE, ET DE MANIÈRE RESPECTUEUSE.

    - PERSONNELLEMENT, JE N’AI AUCUNE ESPÉRANCE SOLIDE AVEC CES GENS-Là, EN TÊTE. MAIS, QUE FAIRE ENTRE LE "PLUS MAL" ET LE "PIRE" ? CHOISIR LE "MAL" ?

    - BONNE RENTRÉE M. ROCH KABORE. JE VOUS SOUHAITE DU SUCCÈS DANS NOTRE INTÉRÊT A TOUS.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 19:27, par Sacksida En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    Apres les six annees de votre gouvernance suite a une insurrection populaire en octobre 2014 ou plusieurs elements du Peuple Burkinabe ont paye de leur vie ; vous n’avez fait que trahir des aspirations fondamentaux du Peuple. Plus grave votre legerete et la maladresse bien sur dans les premiers instants de votre gouvernance ; a attire les courrous des terroristes et aujourd’hui des milliers de morts et des millions de replaces internes triment dans leurs vies detruites. De surcroit vous complaisez dans des declarations politiciennes loin des realites securitaires, economiques et sociales. Jusqu’ici vous n’avez fait que ce que vous pouvez car il ne vous reste que 4 ans pour quitter Kosyam donc evitez vos declaration politiciennes. Si en six ans votre bilan est mitige et gravisssime ce n’est pas en 4 annees que vous pourrez mieux faire. Que Dieu aide notre Peuple
    Salut

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 04:01, par NOYESMANE En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    Chers internautes, vous n’êtes pas sérieux encore pire inconscient dans vos écrits et de ce que vous dites. Comment voulez vous que des mesures fortes soient prises contre certains actes, comportements, et du coup, vous criez fort avec des imbéciles critiques . En exemple il y’a un qui a dit plus haut la radiation de 2soldats en guinée pour acte de vendalisme par la junte. Au Burkina on ferme un Établissement pour acte de vendalisme vous criez partout. L’incivisme même commence par les parents que voulez vous ? Ce qui n’ont rien à dire qu’ils libèrent les lignes de leurs écrits. Les criminels ne sont pas forcément ceux qui tiennent les armes. Efforçons d’abord le terrorisme dans nos coeurs avant de parler de lutter contre le terrorisme car à ce stade de Heine, personne n’est loin

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 04:05, par NOYESMANE En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    Chers internautes, vous n’êtes pas sérieux encore pire inconscient dans vos écrits et de ce que vous dites. Comment voulez vous que des mesures fortes soient prises contre certains actes, comportements, et du coup, vous criez fort avec des imbéciles critiques . En exemple il y’a un qui a dit plus haut la radiation de 2soldats en guinée pour acte de vendalisme par la junte. Au Burkina on ferme un Établissement pour acte de vendalisme vous criez partout. L’incivisme même commence par les parents que voulez vous ? Ce qui n’ont rien à dire qu’ils libèrent les lignes de leurs écrits. Les criminels ne sont pas forcément ceux qui tiennent les armes. Efforçons d’abord le terrorisme dans nos coeurs avant de parler de lutter contre le terrorisme car à ce stade de Heine, personne n’est loin

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 09:56, par Danton En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    Excellence, chapeau bas si vous n’avez pas pris de congés. D’ailleurs comment le pourriez-vous ? Merci de sortir de votre torpeur pour vous apitoyer sur le sort de vos concitoyens. Mais je suis sidéré par la vacuité d’une partie de votre discours. Par exemple vous dites :« Nous devons comprendre également que le contexte dans lequel nous sommes est un contexte difficile ». Incroyable ! Il n’y a que vous qui ne le compreniez pas, sinon le Peuple en larmes ne le comprend que trop bien. Il n’y a que vous qui ne voyez pas que nos parents souffrent de la malgouvernance et du manque de rigueur dans la gestion des affaires de la cité. Etes-vous seulement au courant qu’une route de 6Km en plein Ouaga peine a être terminée depuis votre premier mandat (et il n’y a rien !? les chiens aboient, la caravane passe...). Vous voyez, le djihadisme ne finira jamais si vous n’initiez pas une gouvernance vertueuse. Il y trop d’injustice, trop de pillage des ressources publiques...commencez d’abord par demander à certains fonctionnaires des Douanes, Impots, Tresor, marchés publics, etc, comment ils font pour rouler avec toutes ces Toyota 4Runner (des gouffres à essence) dans la ville de Ouaga ? Demandez aux policiers du General Kiénou d’arrêter de racketer les honnêtes citoyens avec des fusils d’assaut...arrêtez la gabégie budgétaire (achats de voitures à des couts exorbitans, dépenses inutiles...), et vous verrez que notre salut est toujours possible.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 22:14, par Le Sage En réponse à : Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré

    En attendant, je pense que votre décision de fermer le Lycée Zinda est loin d’être un facteur de retour à la sérénité. Déjà qu’on a des fronts difficiles (insécurité, Covid) à gérer. La sagesse commande qu’en ces moments difficiles, on n’ouvre pas d’autres sources de frustration et de contestation.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Congrès pour la démocratie et le Progrès : Six mois de suspension pour trois membres du bureau exécutif national
Commune de Banfora/CDP : Plus de 150 militants rendent leur démission, la gestion du parti décriée
Procès Sankara et compagnons : La jeunesse sankariste unie invite les "patriotes sincères" à s’y rendre en "Faso danfani" ou en blanc
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un pays, on le développe avec des idées »
Burkina/Élections municipales 2022 : Les acteurs au processus se concertent
Forces armées nationales burkinabè : Qui sont les nouveaux chefs ?
Burkina/politique : Alassane Bala Sakandé a officiellement pris service à la tête du MPP
Engagement politique des jeunes au Burkina : Les compétences des jeunes renforcées à Kaya
Burkina-Procès Sankara : Le Comité international appelle à la mobilisation populaire, Mariam Sankara attendue
Politique : Le Groupe parlementaire MPP tient ses premières journées parlementaires 2021 à Banfora
Burkina : C’est parti pour le "mois de justice et d’hommage pour Thomas Sankara et ses compagnons"
Bobo-Dioulasso : Etat et secteur privé échangent sur les défis et les opportunités que la ZLECAF offre au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés