Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Virus Ebola : De quels moyens dispose le Burkina pour riposter à une éventuelle épidémie ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > EBOLA • LEFASO.NET • mardi 24 août 2021 à 23h00min
Virus Ebola : De quels moyens dispose le Burkina pour riposter à une éventuelle épidémie ?

La fièvre hémorragique à virus Ebola, dans un passé récent, a mis l’Afrique à genoux. Cette maladie qu’on pensait avoir maîtrisé a refait surface faisant déjà des victimes du côté de la Côte d’Ivoire. 72h heures après avoir annoncé un cas suspect de fièvre hémorragique, le ministère burkinabè de la Santé n’a toujours pas confirmé ou infirmé. Dispose-t-on des moyens pour riposter à une éventuelle épidémie d’Ebola au Burkina ?

L’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola de 2021 s’est déclarée en Guinée forestière. Cette maladie qui provoque une hémorragie importante et une défaillance des organes pouvant entrainer la mort semble poursuivre sa progression en Afrique. Dimanche soir, le ministère burkinabè de la Santé annonçait, à travers un communiqué, un cas « suspect » de fièvre hémorragique au Centre hospitalo-universitaire de Bogodogo, à Ouagadougou.

Il s’agit, en effet, d’un patient de 22 ans en provenance de la Côte d’Ivoire. Une situation qui crée la panique au sein de la population déjà impactée par la maladie à coronavirus. Avec la saison des pluies, on craint une multiplication des cas. Au regard du contexte épidémiologique national et sous-régional, on est en droit de s’interroger si le pays dispose d’un plan d’intervention efficace pour faire face à une éventuelle épidémie d’Ebola.

Nous avons tenté d’avoir des informations sur cette préoccupation majeure auprès du département de la santé. La réponse que nous avions reçue : « Au regard de la rumeur sur le supposé cas suspect, des prélèvements ont été fait et les autorités attendent les résultats avant toute communication. Du coup on demande aux médias de se contenter pour le moment, du communiqué. »

Les insuffisances constatées en 2014

Qu’à cela ne tienne. Dans le cadre de l’élaboration du Plan de préparation et de riposte à une éventuelle épidémie de la maladie à virus Ebola (MVE) de 2014, huit problèmes prioritaires avaient été retenus. Au nombre desquels figure l’insuffisance de la surveillance de la maladie. A ce niveau, il ressort des insuffisances de compétence des acteurs à tous les niveaux (y compris le niveau communautaire), une insuffisance des ressources mais aussi une faible collaboration entre les différents départements ministériels concernés.


Lire aussi Ebola en Côte d’Ivoire : Comme en 2014, le Burkina doit rester sur ses gardes


Les insuffisances se situent également au niveau des mesures de prévention contre la maladie et les capacités de communication en matière de gestion de l’épidémie. En plus de tout cela, l’analyse de la situation a démontré que toutes les structures sanitaires ne disposent pas de sites d’isolement opérationnels des cas de maladie à virus Ebola. Le constat est encore plus alarmant.

« Tous les centres de prise en charge de la MVE ne sont pas fonctionnels. De plus les mesures pour garantir la continuité de fonctionnement des services de santé en cas d’épidémie sont insuffisantes. Il n’existe pas de moyens de transport adaptés pour le transport des patients potentiellement contagieux », peut-on lire dans le Plan de préparation et de riposte à une éventuelle épidémie de la maladie à virus Ebola (MVE).

Il souligne, par ailleurs, que les laboratoires nationaux ne sont ni accrédités ni certifiés aux standards internationaux pour le diagnostic de la MVE. Aussi, l’unique laboratoire de recherche du Centre MURAZ de niveau de sécurité intermédiaire connait des difficultés d’étanchéité et de fonctionnement.

Espérons que les choses ont évolué, sept ans après. Mais en attendant, les Burkinabè ont besoin d’être situés sur le cas suspect de fièvre hémorragique au Centre hospitalo-universitaire de Bogodogo.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 août 2021 à 01:35, par Zimm En réponse à : Virus Ebola : De quels moyens dispose le Burkina pour riposter à une éventuelle épidémie ?

    Comme deja écrit,
    En terme de prévention : il y a le vaccin Erbevo disponible sur le marché et assez efficace, donc ``une certaine`` bonne nouvelle par rapport aux années passées... le défi pour les états africains c’est le financement pour payer les vaccins et c’est loin d’être évident, malheureusement...

    Du coté curatif : il y a des anticorps monoclonaux qui ont montré une certaine efficacité chez l’homme et les travaux de recherches continuent mais l’épidémie de Covid a ralenti ou bien stopper des recherches dans beaucoup d’autres domaines présentement...

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2021 à 07:05, par kwiliga En réponse à : Virus Ebola : De quels moyens dispose le Burkina pour riposter à une éventuelle épidémie ?

    Houla, tout ça est très inquiétant.
    Surtout pour les ultra-nationalistes qui prônent le rejet de toute aide internationale.
    Il semble qu’en Côte, ils s’en sortent plutôt bien.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2021 à 07:59, par broo En réponse à : Virus Ebola : De quels moyens dispose le Burkina pour riposter à une éventuelle épidémie ?

    la situation liée au Virus Ebola nous préoccupe tous. il est vrai qu’il y a des insuffisances dans le système mais, il ne faut jeter le béé avec l’eau du bain, tout est peint en noir dans votre article.
    il faut reconnaitre que le Burkina Faso dispose aujourd’hui de ressources humaines ayant des compétences de base et spécifiques pour mettre en œuvre les mesures de prévention et riposte face à toute épidémie, il est vrai que la MVE est émergente et exige des mesures très spécialisées au regard de la létalité et son mon de contagiosité. il y a un dispositif de surveillance des épidémie et de riposte bien structuré et décentralisé depuis le système communautaire jusqu’au niveau central avec une description des rôles des acteurs et le circuit opérationnel défini de l’itinéraire des malades qui sont suspects et déjà confirmés. il ya des comités statutaires multisectoriels de lutte contre les épidémies à tous les niveaux communal, départemental, provincial,national et régional les autorités administratives sont les présidents mais nous reconnaissons le dysfonctionnement des comités
    il faut surtout les équipements spéciaux dans le cas d’espèce, renforcer le système de réanimation des formations sanitaires.
    les expertises des agents de santé du Burkina sont sollicités et appréciés dans plusieurs pays.le système de santé a dans son palmarès plusieurs certification de l’éradication endémo-épidémies par les organismes agréés. les OSC et tout le système communautaires possèdent une pléiades d’opportunités mobilisables en urgence (cf lutte contre le VIH)
    Nous avons des difficultés certes mais le système de santé dispose d’acquis que l’autorité peut renforcer et résoudre les insuffisances ; pour répondre au titre de l’article :
    le Burkina via le système de santé dispose de moyens humaines, matérielles, infrastructurelle, un dispositif de prévention et de riposte, beaucoup d’expériences mais avec des points de faiblesses pour assumer et prendre en main son destin face à toute mdie émergente, bien entendu avec l’appui des PTF et des autres pays sans sous estimer la collaboration la forte participation des populations.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2021 à 08:14, par Beoneré En réponse à : Virus Ebola : De quels moyens dispose le Burkina pour riposter à une éventuelle épidémie ?

    A lire ce message , le ministère attend la confirmation du diagnostic avant de mettre en place un dispositif. SI C’est le cas, soyons sûr que rien n’a changé. Dans ce cas, prions dieu pour que ce soit une fausse alerte.
    Que Dieu nous protège !

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2021 à 10:15, par TANGA En réponse à : Virus Ebola : De quels moyens dispose le Burkina pour riposter à une éventuelle épidémie ?

    Vous dites que nous n’avons pas de ceci et de cela. OK même si c’était vous Aïssata Laure G. Sidibé plus Mr PARE, devant EBOLA vos allez inventer tout de suite une solution qui marche. C ne sont donc pas des choses à dire et sur lesquelles il faut s’attarder. C’est lefaso.net qui a beaucoup parlé d’amitié entre la Côte d’Ivoire et le Burkina ; alors n’est il pas temps que dans le cadre de cette amitié les chercheurs, le politique et la santé puisse bénéficier des avancées Ivoirienne dans le traitement de EBOLA ? Vous pourrez faire une descente en CI pour leur demander si c’est possible.
    Maintenant revenons à nous mêmes Burkinabè.
    Voyez derrière le mur du centre MURAZ les installations qui y sont faites ; pensez vous que le problème d’étanchéité dont ont parlé les journalistes ne concerne pas ceux qui y sont ?
    Il va falloir que pour une fois les responsables municipaux de Bobo disent la vérité aux commerçants qui s’installent n’importe comment. Dites à ces gens qu’ils sont menacés par le manque d’étanchéité du centre muraz et qu’ils doivent changer de lieu.Arrêtez aussi de laisser les gens s’installer n’importe comment.
    Beaucoup comme moi n’aiment pas SIMON mais tout le monde reconnaissaient que en ce qui concerne ces genre de choses, il travaillait bien.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Cas suspect de fièvre hémorragique au Burkina : Il ne s’agit pas d’Ebola, selon le ministère de la Santé
Virus Ebola : De quels moyens dispose le Burkina pour riposter à une éventuelle épidémie ?
Ebola en Côte d’Ivoire : Comme en 2014, le Burkina doit rester sur ses gardes
Situation de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Mali à la date du mercredi 24 décembre 2014.
Lutte contre Ebola : Le Japon fait don de matériels
Lutte contre Ebola en Afrique : Airtel Burkina lance une campagne de collecte de fonds
Maladie à Virus Ebola : Des informations pour mieux comprendre
Santé : La riposte à Ebola lancée avec le soutien du Premier ministre Zida
Situation de la lutte contre la maladie à virus EBOLA au mali à la date du vendredi 5 décembre 2014
Ebola : La rumeur d’un cas suspect à Sindou crée la panique dans la région des Cascades
Ebola : le directeur général de l’Hôpital national Blaise Compaoré dément la présence d’un cas suspect dans sa structure
TAIWAN travaille avec la communauté internationale pour lutter contre Ebola
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés