Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Sauvegarde du patrimoine culturel immatériel du Burkina : Les formateurs renforcent leurs compétences

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • lundi 23 août 2021 à 12h45min
Sauvegarde du patrimoine culturel immatériel du Burkina : Les formateurs renforcent leurs compétences

Le lancement des sessions de formation des formateurs sur la sauvegarde du Patrimoine culturel immatériel (PCI) a eu lieu ce lundi 23 août 2021 à Ouagadougou. L’un des objectifs de ces formations est de diffuser des outils de communication et d’information. Ceci, pour une meilleure appropriation du patrimoine culturel immatériel. Ce qui permettra sa prise en compte dans les politiques locales.

C’est la secrétaire générale du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, Alizeta Dabiré /Sawadogo, qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Au nom du ministre en charge de la Culture, elle a indiqué que la dimension immatérielle du patrimoine culturel est fortement menacée d’altération par des facteurs de toutes sortes. Selon elle, l’une des menaces est celle liée à la diminution de plus en plus drastique du nombre de détenteurs des savoirs traditionnels. Pour elle, c’est la conséquence de la mondialisation.

Alizéta Dabiré/Sawadogo, secrétaire générale du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme

A l’en croire, cette situation rend difficile la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) et sa transmission devient aléatoire. C’est pourquoi, elle croit savoir que la seule alternative reste le renforcement des capacités des acteurs qui y interviennent de sorte qu’ils soient avertis des enjeux et de disposer d’outils nécessaires. Ce qui permettra d’accompagner l’Etat dans sa mission régalienne de sauvegarde du patrimoine culturel.

Ces sessions de formations visent plusieurs objectifs. D’abord il s’agit de mettre en œuvre un programme en matière de formation du PCI. Ensuite, diffuser des outils de communication et d’information pour une meilleure appropriation du PCI et sa prise en compte dans les politiques locales. Enfin, créer un réseau professionnel pour accompagner la mise en œuvre de la convention de 2003 au niveau local.

Les participants à la cérémonie d’ouverture

Pour cela, les participants auront droit à quatre modules, selon le directeur général du patrimoine culturel, Sanfo Moctar. Le premier porte sur la mise en œuvre de la convention de 2003 portant pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Le deuxième parlera des inventaires participatifs avec la participation des communautés. Le troisième module traitera de la question de l’élaboration des plans de gestion. Le quatrième module se penchera sur l’élaboration des dossiers d’inscription des éléments culturels sur les listes de l’UNESCO dans le cadre de la convention de 2003.

Moctar Sanfo, directeur général du patrimoine culturel

Une session synthèse sera également faite. Les formations se déroulement du 23 août au 8 octobre 2021. Elles seront assurées par les experts Dr Ki Léonce et Jean Paul Koudougou. Au total, ce sont 225 acteurs issus de diverses appartenances socio-professionnelles qui bénéficieront d’un renforcement de leurs capacités. La mise en œuvre de cette activité est rendue possible grâce au soutien de l’UNESCO.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
FESPACO 2021 : Une nuit avec une patrouille de FDS chargées de sécuriser le festival
FESPACO 2021 : « CANAL+, en tant que sponsor officiel, se fera sentir à plusieurs niveaux » (Jonathan Lett)
FESPACO 2021 : « Nous croisons les doigts pour espérer faire honneur au Burkina Faso », Boubakar Diallo
Musique au Burkina : Les Rencontres musicales africaines sont lancées
Salon du livre africain de Koudougou : La 5e édition attendue du 28 au 31 octobre 2021 à Issouka
Fespaco 2021 : "Le cinéma burkinabè est en train de se reconstruire", indique la réalisatrice Carine Bado
Fespaco 2021 : La nuit du made in Africa, pour valoriser la culture africaine
Journée du cinéma africain 2021 : La ministre en charge de la culture invite les acteurs à plus de résilience et d’abnégation
Culture : La première édition du festival « Ma ville ma peinture » s’achève sur une note de satisfaction
49e spectacle majeur du CITO : « Le costume », une œuvre sud-africaine adaptée aux réalités burkinabè
Burkina /Culture : L’artiste-musicien Béni Abdel annonce les couleurs avec son premier opus, « La Naissance » !
FESPACO 2021/Insécurité : Semfilms présente « Massoud ! »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés