Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Burkina Faso : Des députés scrutent la problématique du système éducatif

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • lundi 26 juillet 2021 à 13h28min
Burkina Faso : Des députés scrutent la problématique du système éducatif

L’Assemblée nationale du Burkina Faso organise, du 26 au 28 juillet 2021 à Bobo-Dioulasso, un séminaire parlementaire sur le thème : « L’efficacité du système éducatif au Burkina Faso : Atouts et faiblesses ». Cet atelier se tient au profit des députés membres de la Commission de la jeunesse, de l’éducation, de l’emploi et de la culture (CJEEC). L’activité est appuyée par le Programme commun d’appui à l’Assemblée nationale du Burkina Faso (PROCAB).

L’éducation occupe une place de choix dans le processus de développement d’un pays. Au Burkina Faso, le système éducatif est confronté à de nombreuses difficultés. Ce qui interpelle la Commission parlementaire en charge de l’éducation. En effet, le diagnostic du système éducatif découlant de la stratégie nationale de scolarisation des élèves des zones à forts défis sécuritaires au Burkina Faso 2019-2024, relevait les contraintes majeures du système éducatif et de la formation.

Il s’agit entre autres, d’une éducation de base formelle orientée vers la massification et en perte de qualité, une éducation non formelle de faible qualité avec des inégalités de genre, un enseignement secondaire insuffisamment pris en compte dans le système éducatif et très orienté vers les matières littéraires. On note également un enseignement supérieur structurellement en crise, une gestion et un pilotage du système éducatif peu professionnels avec des résistances à l’innovation, et une situation du secteur caractérisée par une éducation et une formation en perte de qualité et faiblement adaptées aux besoins de l’économie nationale.

Les députés membres de la CJEEC

Scruter le système éducatif des cinq dernières décennies

Il est donc apparu important que les députés de la Commission de la jeunesse, de l’éducation, de l’emploi et de la culture (CJEEC) s’imprègnent de la question, afin de se faire une opinion suffisamment claire de l’état des lieux. C’est ainsi que dans le cadre de son programme d’activités 2021, la CJEEC, en collaboration avec le Centre parlementaire canadien, a initié cet atelier de formation sur le thème : « L’efficacité du système éducatif au Burkina Faso : atouts et faiblesses ».

Selon le président de la commission, le député Yahaya Zoungrana, les objectifs majeures visés par cette session de formation se déclinent sous quatre points. « Il s’agira ainsi de présenter aux députés, l’évolution de l’organisation du système éducatif au Burkina au cours des cinq dernières décennies ; informer les députés sur les différentes réformes opérées au cours des cinq dernières décennies, les progrès qu’elles ont permis de réaliser, les obstacles rencontrés dans le temps et les perspectives », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, au cours de la rencontre, il est question de faire une analyse critique de l’état actuel du système éducatif et d’informer les députés des solutions qui sont proposées ou en débats pour permettre au système éducatif actuel d’atteindre ses finalités afin de mieux répondre aux aspirations du peuple burkinabè.

Le président de la CJEEC, le député Yahaya Zoungrana

Une formation assurée par des experts sur la question de l’éducation

Pour l’animation de cet atelier, la commission a fait appel aux experts des deux ministères en charge de l’éducation que sont le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales et celui de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation. La CJEEC a également fait appel aux compétences d’un expert en politiques de l’éducation et de formation au Burkina Faso, pour livrer des communications sur l’analyse critique du système éducatif actuel dans son ensemble et les pistes de solutions proposées.

Au terme de ce séminaire, les députés membres de la CJEEC seront parfaitement outillés dans le domaine du système éducatif au Burkina, afin de mieux exercer leur rôle de contrôle de l’action gouvernementale et pourront proposer des recommandations pour que le pays s’engage réellement sur le chemin d’une formation qualifiante pour une jeunesse employable et auto employable. « Les suggestions et recommandations qui sortiront des travaux seront déposées sur la table du président de l’Assemblée nationale et le bureau va examiner les conclusions de nos travaux et ces recommandations seront traitées au niveau de la commission en charge du suivi des recommandations qui est installée à l’Assemblée nationale », a rassuré le président de la CJEEC, Yahaya Zoungrana.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 juillet à 16:15, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Burkina Faso : Des députés scrutent la problématique du système éducatif

    Travail inutile pour se faire une bonne conscience. Les enquêtes parlementaires sur le foncier ont donné quoi ? " les travaux seront déposés" et après, rien. On le sait mais on dira qu’on a fait du travail. Tout le monde le sait maintenant : le système éducatif des pays subsahariens est géré par la banque Mondiale et le FMI et le contenue de tout ce qui ce passe dans notre pays depuis 1990 est contenu dans les injonctions stigmatisées dans un rapport bouclé en 1987 par les experts de ces institutions. Ce n’est donc pas une rencontre de députés, encore du Burkina qui changera la donne.. Le Duc du Yatenga Nouveau peut fournir à ceux qui ne veulent pas s’amuser le contenu de ce rapport. Mais ceux qui veulent s’amuser avec l’école du pays iront s’exposer à Bobo.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 16:37, par Kobyagda En réponse à : Burkina Faso : Des députés scrutent la problématique du système éducatif

    Bonjour,
    Ce système éducatif ne répond plus aux réalités actuelles, il faut l’adapter, voir changer. Pour ne pas dire nul, c’est former de chômeurs qualifiés.
    Ombre Blanche

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Une délégation du Millenium challenge corporation discute du second compact avec le président du Faso
Coopération sino-burkinabè : Les rideaux sont tombés sur la 2e édition du festival dédié aux deux pays
Burkina : Le convoi militaire français est « régulier et habituel », assure Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères
Burkina Faso : L’Union européenne exprime son engagement pour la stabilisation du pays au profit du peuple burkinabè
Burkina : L’Union européenne disposée à approfondir sa coopération dans le domaine sécuritaire
Espace CEDEAO : Un atelier de plaidoyer en faveur des droits des personnes vulnérables
Burkina Faso : Un atelier de validation de gestion des archives diplomatiques en cours
Afrique de l’Ouest : Vers une dynamique de réseautage des organisations de la société civile pour le suivi du travail parlementaire
7e revue annuelle UEMOA-Burkina : 116 textes communautaires passés à la loupe par les experts
Coopération : Le Luxembourg offre cinquante réfrigérateurs solaires au ministère de la Santé du Burkina Faso
Mali : L’affaire « représentant spécial de la CEDEAO » emporte le 4e vice-président du CNT, Issa Kaou Djim
CEDEAO : Quand les peuples décident d’imposer la voie à suivre !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés