Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina Faso : L’Union européenne offre du matériel de protection à la Gendarmerie nationale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 22 juillet 2021 à 22h45min
Burkina Faso : L’Union européenne offre du matériel de protection à la Gendarmerie nationale

Les unités du Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention du Sahel (GARSI-Sahel) de la Gendarmerie nationale, basées à Toéni et à Barani, ont reçu du matériel de protection et d’intervention ce jeudi 22 juillet 2021. Ce don de l’Union européenne est d’une valeur de plus de huit milliards de francs CFA.

La capacité opérationnelle du Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention du Burkina (GARSI) de la Gendarmerie nationale vient d’être renforcée. Elle (gendarmerie) a reçu ce jeudi 22 juillet 2021, du matériel de protection et d’intervention de l’Union européenne, estimé à plus de huit milliards de francs CFA.
Le don est composé de véhicules pick-up, d’ambulances, de gilets pare-balles, de drones, de tenues militaires et autres matériels d’utilisation personnelle. Ce matériel ira directement aux unités GARSI, déployées dans les zones de Toéni et de Barani, foi du directeur du projet GARSI-Sahel, le général de division Francisco Espadas.

Le matériel est composé d’équipements d’intervention et de surveillance

L’équipement offert aujourd’hui doit permettre à ces « hommes d’élites » de pouvoir accomplir leur devoir de manière plus efficace au bénéfice du peuple burkinabè.
Il a profité de cette occasion pour féliciter les commandants des GARSI de Toéni et de Barani. A l’en croire, les hommes de ces derniers traquent sans discontinuité et combattent parfois jusqu’au sacrifice de leur vie, les terroristes. « Leurs résultats honorent à la fois la Gendarmerie nationale, le Burkina Faso et l’ensemble de la Communauté internationale », s’est réjoui le directeur du projet GARSI-Sahel.

Le directeur du projet GARSI a indiqué que le projet a commencé en 2017

Pour le chef d’état-major général adjoint de la Gendarmerie nationale, le colonel Blaise Z. Ouédraogo, cette date sera inscrite en lettre d’or dans les annales de la Gendarmerie nationale. « La grande famille de la Gendarmerie témoigne ce jour, une grade satisfaction aux partenaires et aux autorités gouvernementales du Burkina », a-t-il déclaré. Il a laissé entendre que les gendarmes, quelle que soit leur position ou leur posture, ont toujours fait preuve d’engagement, de responsabilité pour la paix et la sécurité au Burkina.

D’après le chef d’état-major général adjoint de la Gendarmerie nationale, ce jour restera gravé dans les annales de la Gendarmerie

De la pertinence de GARSI

L’Union européenne, a fait savoir le chef de la délégation au Burkina, l’ambassadeur Wolfram Wetter, est engagée auprès du Burkina Faso depuis plusieurs années, à soutenir la politique intérieure du pays des « Hommes intègres ». Ce don, a-t-il soutenu, constitue la deuxième phase de la mise en œuvre du projet GARSI au Burkina Faso. Il concrétise le lien étroit entre le ministère de la Sécurité et l’Union européenne. Il a souligné que le projet GARSI est né en 2017, au départ sous la forme d’un programme régional mis en œuvre dans les cinq pays membres du G5 Sahel et le Sénégal.

Le ministre de la Sécurité, Maxime Koné, a qualifié ce don « d’extrêmement important » pour le Burkina en ces périodes d’insécurité. La pertinence du projet GARSI n’est plus à démontrer. « A partir de l’expérience réussie de Barani et de Toéni, nous avons eu la conviction que nous devons poursuivre dans cette perspective », a-t-il lancé.

Le ministre de la Sécurité remettant au colonel Blaise Ouédraogo, la clé d’un des pick-up

Pour la lutte sans relâche contre le terrorisme, le gouvernement est totalement engagé à accompagner les Forces de défense et de sécurité pour la réussite de leur mission, a rassuré le ministre de la Sécurité. M. Koné a fait un clin d’œil spécial aux commandants des GARSI de Toéni et de Barani pour la sécurisation et la neutralisation des terroristes dans lesdites zones. « Le chef de l’Etat nous a engagés à travailler en parfaite intelligence mais dans une posture de souveraineté avec tous les partenaires qui peuvent nous accompagner dans la lutte contre le terroristes », a-t-il terminé.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 17:46, par Dona En réponse à : Burkina Faso : L’Union européenne offre du matériel de protection à la Gendarmerie nationale

    Dou vient l’argent de l’offre et surtout pourquoi vous offrez ? Quelle est la contre-partie ? Les Burkinabe donnent quoi en retour ?

    Répondre à ce message

    • Le 23 juillet à 06:51, par pépère En réponse à : Burkina Faso : L’Union européenne offre du matériel de protection à la Gendarmerie nationale

      Posez-vous la même question quand l’aide ne provient pas de la France ou de l’UE ? Je ne le pense pas. Bref, toujours les critiques à sens unique !

      Répondre à ce message

      • Le 23 juillet à 11:59, par Ka En réponse à : Burkina Faso : L’Union européenne offre du matériel de protection à la Gendarmerie nationale

        Merci ’’’’internaute pépère’’’’’ pour votre critique pertinente à l’encontre de ’’Dona’’ en lui disant (Posez-vous la même question quand l’aide ne provient pas de la France ou de l’UE ? Je ne le pense pas. Bref, toujours les critiques à sens unique !)

        Et je pense que l’illettrisme n’est pas signe de crétinisme, tout comme l’instruction n’est pas forcement signe d’intelligence. C’est pourquoi je complèterai ta critique fondée en disant a Dona, pourquoi le Burkina de Blaise Compaoré a été citer de de 1990 à 2013 le pays parmi les premiers acheteurs des armes de guerre au monde, et de nos jours et le premier parmi les quémandeurs des armes au monde ?

        Pourquoi Blaise Compaoré ne redonne pas à son pays les recettes des armes acheter par le denier public qu’il a revendu a Charles Taylor et a la Cote d’Ivoire pour tuer 300000 Libériens et 3000 Ivoiriens ?

        Voilà l’égoïsme des valets de l’impérialisme : Avec cet argent il se la coule aux bords de la Lagune Ebrié en laissant ou en téléguidant nos propres frères de devenir des terroristes déguisés et nous tuent comme des poulets pour le pouvoir.

        Internaute Dona, il faut arrêter ça. ‘’’Quand l’UE ou la France ne font rien, c’est leur faute et n’ont celui de Blaise Compaoré qui a revendu nos armes pour s’enrichir. Et quand l’UE ou la France agissent, c’est leur faute aussi. Il faut cesser d’imputer à des facteurs externes les causes de ses propres insuffisances et manquements.

        S’il y a des personnes qu’il faut demander des comptes pour le manque d’armes pour la défense du Burkina, et que nos FDS sont devenus des chairs a canon, demandez ces comptes a Blaise Compaoré et sa clique qui se sont enrichis en revendant nos armes. Tous ceux qui jouent le double jeu dans ce qui nous arrive, ce sont nos autorités et de ce qui découle avec. Poser des questions idiotes ou accuser ceux qui nous aident, est d’être sans foi.

        Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 18:40, par yamsoba En réponse à : Burkina Faso : L’Union européenne offre du matériel de protection à la Gendarmerie nationale

    L’effort, la détermination, la combativité des pandores est donc reconnue au delà des frontières du pays, bravo alors. Il faut aussi des GARSI à L’Est et au Nord comme à Tanwalbougou, Solhan, Namisgma Sollé etc.... pour rendre la vie très très dure aux mécréants qui volent et violent les femmes. C’est dans les moments difficiles que l’on connait ses vrais amis.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 08:54, par zemosse En réponse à : Burkina Faso : L’Union européenne offre du matériel de protection à la Gendarmerie nationale

    Après l’Etat qui équipe la police à près de 2 milliards , voici l’UE qui équipe la gendarmerie en matériel conséquent . Nous espérons des résultats conséquents sur le terrain.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 10:17, par Abdoulaye En réponse à : Burkina Faso : L’Union européenne offre du matériel de protection à la Gendarmerie nationale

    Ceci n est pas de l aide c est du poison l aide doit nous aider à nous passer de l aide com le dit Thom sank. L aide c est nous aider à débusquer ceux ki arme et finance le terrorisme. L aide c est de nous laisser tranquille avec vos basses installer depuis les millénaires. L aide c est l indépendance totale économique et politique.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 12:27, par kap En réponse à : Burkina Faso : L’Union européenne offre du matériel de protection à la Gendarmerie nationale

    Si certains responsables publiques peuvent éviter certains accoutrement en raison de leurs fonctions et compte tenu du contexte sécuritaire , cela pourrai galvaniser nos vaillantes combattants et redonner confiance aux populations . Ministre de la sécurité tout temps en boubou ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »
Guinée : L’ancien porte-parole du gouvernement arrêté par des hommes cagoulés
Coupe CAF : L’ASFA se qualifie aux 16e de finale en battant le FC San Pedro
GANZOURGOU : La journée marathon du ministre Bougouma
« Surveillance rapide de la mortalité au Burkina Faso » : près de 25 000 décès enregistrés en 2020 et 2021
Semaine nationale de l’information et de l’orientation post-baccalauréat : « Une belle opportunité d’échanges avec les nouveaux bacheliers sur la formation et le financement des études », selon Dr Lydia Rouamba
Communes à statut particulier : Des réflexions pour améliorer la législation
Kaya : SOS village d’enfants clôture son projet d’aide d’urgence
Burkina : L’ONU-HABITAT et ses partenaires renforcent les capacités des acteurs du Centre-nord sur la gouvernance foncière locale
Camp Ouezzin Coulibaly : Sortie de la 47e promotion des Sous-officiers de la gendarmerie
Maintien de la paix dans le monde : 147 policiers et gendarmes burkinabè prêts à servir
Journée mondiale de la sécurité des patients au Burkina : Les soins maternels et néonatals sans risque au cœur de la célébration
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés