Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Chefferie traditionnelle : Sortie de Naba Kiiba, 27e chef de Comin-Yanga

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 22 juillet 2021 à 13h11min
Chefferie traditionnelle : Sortie de Naba Kiiba, 27e chef de Comin-Yanga

Le nouveau chef du canton de Comin-Yanga, Naba Kiiba, a effectué sa sortie officielle devant une population en liesse le vendredi 9 juillet 2021, jour de fin du processus de son intronisation par sa Majesté Hampali, l’un des rois du Gulmu.

La fumée blanche a enfin jailli sur le toit de Naba Kiiba, successeur du défunt Naba Koanga. Il a effectué sa sortie officielle le vendredi 9 juillet, après que les émissaires (ministres) de Hampali, l’un des rois du Gulmu soient venus lui porter le chapeau de chef de canton de Comin-Yanga pour donner le top départ de son règne.

Un taureau, un bélier blanc, un coq blanc, un panier de petit mil, du sel, du soumbala et du Boulvanka (feuilles de plantes sauvages très prisées, utilisées dans la préparation de la sauce) ont été offerts en sacrifice aux mânes et ancêtres du royaume du Gulmu et du canton du Yanga pour que le nouveau chef règne dans une totale sérénité.

Selon Karim Bila Salambéré, « Naba Kiiba a remis ces présents aux représentants du roi du Gulmu pour le sacrifice en signe de remerciement et pour dire qu’il est l’unique chef de Comin-Yanga ».

Pour Tadambiga, un des émissaires, ministre de sa Majesté Hampali « le roi nous a envoyés remettre le chapeau à Naba Kiiba. Cela s’est passé dans le respect. Nous avons demandé aux mânes de protéger le nouveau roi de Comin-Yanga pour qu’il règne le plus longtemps possible. Un chef est comme une poubelle et doit accepter tout le monde car ils sont tous ses enfants ».

Devant une population en liesse, venue des 35 villages que compte le canton, du Niger, du Togo, du Ghana, de Ouagadougou, de Dori, de Tenkodogo, de Ouargaye, de Fada N’Gourma, de Gaoua etc., Naba Kiiba a pris son premier bain de foule pour jauger la lourdeur de la tâche qui l’attend durant son règne. Les chefs des différents villages ou leurs représentants sont passés tour à tour lui prêter allégeance.

« J’ai effectué le déplacement de Comin-Yanga pour la cérémonie de sortie officielle parce que c’est une affaire de famille et je ne peux rester en marge de cela. Nous sommes venus élever le nom des Salambéré (détenteur de la chefferie de Comin-Yanga : ndlr), prêter allégeance au roi comme il se doit », s’est exprimé le chef de Lamiougou, village-berceau de la famille Salambéré.

« Nous prions Dieu pour qu’il règne en bonne santé afin de pouvoir gérer le canton comme il se doit », a-t-il poursuivi.

Ce fut un long processus entamé depuis les funérailles de Naba Koanga (décédé en 2017) en mai dernier. Le chapeau du défunt chef avait été remis au roi Hampali du Gulmu le 17 juin par les représentants de la famille Salambéré. Sa Majesté Hampali a donné une semaine à la famille, soit le 24 juin pour revenir renégocier le chapeau et donner le nom du successeur du défunt chef de canton.

C’est ainsi qu’à l’unanimité, Alassane Salambéré, petit fils de Naba Kouri (23e chef de Comin-Yanga), a été désigné et communiqué au roi du Gulmu qui a entamé le 24 juin le processus d’intronisation. Après cette étape le nouveau chef désigné est rentré à Comin-Yanga pour une semaine de purification avant que les ministres du roi Hampali ne viennent lui raser la tête.

La semaine suivant ce rasage de tête, les mêmes émissaires du roi du Gulmu sont revenus pour enfin lui attribuer le chapeau et le bâton de commandement, synonyme d’un Ok pour prendre en main la destinée du canton de Comin-Yanga. Son nom de guerre, Naba Kiiba (orphelin en français) est donné par les sages de la famille Salambéré.

« Ce nom de guerre que nous avons donné signifie que le chef est orphelin de ses 26 défunts parents, grands-parents qui se sont succédé au trône de Comin-Yanga, dont les cinq derniers sont Naba Koanga, Naba Salemtanga, Naba Wambêda, Naba Kouri (grand-père de l’actuel Naba Kiiba) et Koudpiédéré. Toute la population, main dans la main, devra soutenir cet orphelin pour qu’il réussisse sa mission jusqu’à la fin de ses jours », relate Idrissa Salambéré dit Nab-Raogo.

« Tout Comin-Yanga est content d’avoir un chef. Il est le chef de tout le Yanga d’Est à l’Ouest, du Nord au Sud. Avec le monde qui est sorti, on comprend aisément qu’il draine une grande population derrière lui. On a suivi tout le processus d’intronisation en allant chez le roi du Gulmu, là où nos grands parents ont été intronisés. C’est la voie normale. On ne s’est pas caché pour être intronisé », mentionne Sayouba Salambéré, fils de Naba Salemtanga (25e chef du Yanga).

« La mobilisation ce jour, de la population montre l’adhésion de tous. Elle suit la voie de la vérité sinon ce n’est pas que nous avons des moyens financiers pour nous faire accepter », s’est exprimé Naba Kiiba avant de dévoiler son premier chantier au cours son règne.

« Comin-Yanga comme tout le Burkina Faso vit une situation difficile. Nous allons d’abord demander protection à Dieu pour amorcer les autres chantiers car il y en a beaucoup. Nous savons quel chemin emprunter pour que Comin-Yanga aille de l’avant », a-t-il poursuivi.

Pour une des chevilles ouvrières de l’organisation de ce processus d’intronisation, Raphaël Salambéré, « nous remercions toutes les autorités qui se sont mobilisées pour que nous puissions aboutir à ce long processus. Il s’agit de sa Majesté Hampali, roi du Gulmu pour ses conseils, son attention et son accompagnement durant tout le processus. Merci de nous avoir fait confiance ».

« Le nom Naba Kiiba c’est déjà l’entame d’un programme de priorité qui a été fixée. Son règne se veut d’une grande mobilisation des populations du Yanga. Nous devons travailler tous ensemble avec lui à la cohésion sociale, à la cohésion familiale et à la cohésion de tous les fils du Yanga. Ce chantier est intimement lié à celui de la paix », a-t-il ajouté.

Raphaël Salambéré mentionne que « Comin-Yanga vit une situation d’enclavement au niveau des voies d’accès qu’au niveau de la prospérité économique, socle d’un développement durable. Le Yanga en général, vit une situation d’enclavement qui lui est très défavorable ».

Cette sortie royale a été ponctuée d’une grande fête à la hauteur de l’événement jusqu’à l’aube avec des prestations musicales traditionnelles d’envergure, des mastodontes de la musique yaana.

Correspondance particulière de Bilal Zanga

Voici la liste des 27 rois de Comin-Yanga et leur année de règne

- Naba Kieteyata (1210-1248)
- Naba Doundaogo (1248-1290)
- Naba Kouaré (1344-1380)
- Naba Oudougou (1380-1395)
- Toumbryamba (1395-1439)
- Naba Urougou (1439-1490)
- Naba Goumbaré (1495-1527)
- Naba Raoula (1527-1570)
- Naba Goraogo (1570-1620)
- Naba Konkoaga (1620-1659)
- Naba Zounri (1659-1684)
- Naba Piga (1684-1709)
- Naba Yiga (1736-1761)
- Naba Rihaga (1761-1791)
- Naba Baongo (1791-1820)
- Naba Bandourba (1820-1849)
- Naba Boulga (1849-1853)
- Naba Khorogo (1853-1858)
- Naba Zimbila (1883-1892)
- Naba Zologo (1892-1909)
- Naba Siguiri (1909-1936)
- Naba Koulpiendéré (1911-1939)
- Naba Koury (1939-1944)
- Naba Wambèda (1944-1982)
- Naba Salamtanga (1982-2000)
- Naba Salamkoanga (2000-2017)
- Naba Kiiba (l’actuel)

Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 14:50, par Zong-Naba En réponse à : Chefferie traditionnelle : Sortie de Naba Kiiba, 27e chef de Comin-Yanga

    Je suis très heureux d’apprendre l’intronisation aux destinées du Yanga de Naaba “Kiiba”, homme très ouvert, sage, intelligent. Il mérite cet honneur. Il est de tout temps lié à son peuple dont il est l’expression. Dans sa famille, c’est un homme obéissant, soumis à l’autorité de son pére qui était également un homme très respecté dans le village. Le Naaba Kiiba est très jeune d’esprit. Très sportif, il fut plusieurs fois champion cycliste de Comin-Yanga avec son compère Alassane Tissolgo.
    Ils étaient l’attraction des fêtes du 11 Décembre.
    Je suis très fier de lui, Naaba Kiiba.
    Depuis la France j’exulte de joie. Je prie pour la paix, le développement. je prie pour l’unité de tous les Grands Rois du Yanga, à l’instar du Naaba Sannem du Ouargaye. Ensemble unis, ils porterons le Yanga et le Koulpélogo au diapason du développement économique, social et culturel voire politique tant espéré par nos populations.
    Merci Seigneur pour un règne Paisible, une longévité au Roi.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 15:57, par Tokouma En réponse à : Chefferie traditionnelle : Sortie de Naba Kiiba, 27e chef de Comin-Yanga

    Tout en rendant hommage à Naaba Kiiba et lui souhaitant un LONG et PAISIBLE règne dans la Santé et la Prospérité, je félicite aussi l’auteur ou les auteurs de l’historique de la royauté de KOMI YANGA.

    Mais je voudrais aussi leur faire remarquer un chevauchement entre le règne de Naaba Siguiri (1909 - 1936) et celui de Naaba Koulpiendéré (1911 - 1939).
    Merci de voir si il ne s’agit pas d’une erreur.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Entrepreneuriat des jeunes au Burkina : Génération riche8 a un nouveau siège
Prolongement du congé de maternité à six mois : « Les plus grandes oppositions viennent de la gent féminine », selon Salif Ouédraogo
Burkina Faso : Siaka Niamba succède à Paulin Salembéré à la tête de l’ordre des avocats
Biennale de la sculpture de Ouagadougou : La 2e édition aura lieu du 8 octobre au 8 novembre 2021
Journée internationale des personnes âgées 2021 : Le réseau des personnes âgées des Hauts-Bassins se mobilise
« Le riz burkinabè peut concurrencer n’importe quel riz au monde », selon Idrissa Sawadogo, DG de « NaFaso industrie SA »
Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : La Fondation Ubipharm fait don de matériels médico-techniques de plus 45 millions de FCFA
Commune de Ouagadougou : La mairie et les journalistes sportifs du Burkina mutualisent leurs efforts pour la promotion du sport
Mauvais état des routes du Burkina : 13 heures de temps pour parcourir 300 km entre Ouaga et Balavé
Santé de la reproduction au Burkina : Un consortium d’OSC réalise un audit social dans cinq régions
Burkina Faso : Les capacités de 35 communes renforcées dans la pratique du contrôle citoyen et de la redevabilité
Loterie nationale burkinabè : André Tassembédo reçoit son gros lot de plus de 91 millions de francs CFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés