Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina : "L’insécurité n’est pas seulement terroriste...nos crimes contre les autres, nos coups bas, sont autant d’insécurité", assène l’imam Tiendrébéogo

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 20 juillet 2021 à 21h30min
Burkina :

A l’instar de plusieurs pays africains, le Burkina a célébré ce mardi 20 juillet 2021, l’Aïd el Kébir, la Tabaski. Comme à l’accoutumée, le Cercle d’études, de recherche et formation islamique (CERFI), et de l’Association des élèves et étudiants musulmans au Burkina (A.E.E.M.B) ont convié les fidèles à la prière sur le terrain Dabo Boukary de l’Université Joseph Ki-Zerbo (Université de Ouagadougou).

Cette célébration, qui intervient 70 jours après la fête de Ramadan, a mobilisé de nombreux fidèles à l’espace dédié à la cause. Après les deux rakats, place est faite au sermon, lu par l’imam Ismaël Tiendrébéogo qui a officié la prière. Moment capital de la prière, le message, qui a été une sorte de leçons de vie en société, a retracé la vie du prophète. Il s’est donc voulu une invite aux musulmans aux valeurs sociales, aux bonnes pratiques enseignées par l’Islam et à se départir de tout ce qui peut détourner le fidèle de Dieu.

Préoccupés par la situation nationale, les fidèles à cette prière du CERFI et de l’A.E.E.M.B ont, par la voix de l’imam Tiendrébéogo, imploré Allah pour le retour à la sérénité, à la paix sur toute l’étendue du territoire national. A ce sujet, le prêcheur a rappelé la nécessité de resserrer les rangs dans la solidarité, notamment autour des personnes directement impactées par l’insécurité.

Il estime que la situation recommande une implication de chacun, des actes concrets. « Nos invocations ne suffiront pas, nous devons nous impliquer. L’insécurité n’est pas du fait seulement de la crise terroriste. Elle commence par l’incivisme en circulation, dans nos écoles et par la violence dans nos inter-actions à notre petite échelle. Nos crimes contre les autres, nos coups bas, sont autant d’insécurité et de preuves que nous devons continuer à nous améliorer sans cesse », a interpellé imam Tiendrébéogo.

C’est pourquoi a-t-il appelé également les autorités à mettre l’intérêt du pays au devant de tout, et à œuvrer à une réconciliation vraie entre les filles et fils du Burkina. « Nous lançons un appel au gouvernement et à tous les acteurs politiques et de la société civile afin qu’ils privilégient tout dialogue, toute initiative allant dans le sens de la réconciliation vraie et sincère entre les filles et fils du Burkina Faso, en mettant l’intérêt du pays au-dessus de tout intérêt particulier ou partisan. Les individus passeront, mais nous laisserons le Burkina Faso à nos petits-fils et arrières-petits-fils », a-t-il insisté.

L’autre grande et ultime étape de la prière a été l’immolation du bélier par l’imam, un acte qui ouvre ainsi la voie aux immolations par les autres fidèles, suivies, toute la journée, des actions de partage et de solidarité avec tous les membres de la société.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Entrepreneuriat des jeunes au Burkina : Génération riche8 a un nouveau siège
Prolongement du congé de maternité à six mois : « Les plus grandes oppositions viennent de la gent féminine », selon Salif Ouédraogo
Burkina Faso : Siaka Niamba succède à Paulin Salembéré à la tête de l’ordre des avocats
Biennale de la sculpture de Ouagadougou : La 2e édition aura lieu du 8 octobre au 8 novembre 2021
Journée internationale des personnes âgées 2021 : Le réseau des personnes âgées des Hauts-Bassins se mobilise
« Le riz burkinabè peut concurrencer n’importe quel riz au monde », selon Idrissa Sawadogo, DG de « NaFaso industrie SA »
Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : La Fondation Ubipharm fait don de matériels médico-techniques de plus 45 millions de FCFA
Commune de Ouagadougou : La mairie et les journalistes sportifs du Burkina mutualisent leurs efforts pour la promotion du sport
Mauvais état des routes du Burkina : 13 heures de temps pour parcourir 300 km entre Ouaga et Balavé
Santé de la reproduction au Burkina : Un consortium d’OSC réalise un audit social dans cinq régions
Burkina Faso : Les capacités de 35 communes renforcées dans la pratique du contrôle citoyen et de la redevabilité
Loterie nationale burkinabè : André Tassembédo reçoit son gros lot de plus de 91 millions de francs CFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés