Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Reconstitution des ressources de l’Association internationale de Développement : Ouverture du sommet des chefs d’Etat

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • jeudi 15 juillet 2021 à 16h08min
Reconstitution des ressources de l’Association internationale de Développement : Ouverture du sommet des chefs d’Etat

(Abidjan, 15 juillet 2021). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et une dizaine de ses pairs du continent ont débuté ce matin la réunion de haut niveau pour une « reconstitution ambitieuse » des ressources de l’Association internationale de Développement (IDA).

Il faut mobiliser 100 milliards de dollars US avant la fin de l’année pour les trois ans à venir, dans cette quête de reconstitution des ressources de l’IDA, pour notamment aider les pays du continent africain à faire face à la crise multidimensionnelle engendrée par la pandémie de la Covid 19.

Le président Alassane OUATTARA, l’hôte du sommet, a rappelé le devoir de solidarité de la communauté internationale vis-à-vis de l’Afrique, qui a observé « une contre performance » jamais réalisée dans son histoire économique.

Une chute du taux de croissance de plus de 6% à moins de 2%, 40 millions de chômeurs, 32 millions de personnes plongées dans l’extrême pauvreté, tel est le passif de cette crise de la Covid. « Les pays africains ont besoin d’un soutien plus important de l’ensemble de leurs partenaires (...). La solidarité est donc indispensable pour le bien de tous, et pour combattre les divergences entre les régions du monde ainsi qu’à l’intérieur des pays » a déclaré Alassane Ouattara. Pour le chef de l’Etat ivoirien, « il est totalement injuste que les pays africains soient limités dans leur financement par des plafonds de déficit qui sont totalement irréalistes au regard de la lutte contre le terrorisme et de la pandémie que nous vivons ».

Le directeur des Opérations de la Banque mondiale Axel Van Trotsenburg, a estimé que le rendez-vous d’Abidjan vise à trouver un modus vivendi sur le soutien de la Banque au continent, au regard des exigences de développement. « Nous sommes là pour écouter votre vision et votre ambition », a-t-il déclaré à la tribune du sommet.

Pour le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, cette vision et cette ambition se résument en une phrase : la « transformation de l’IDA en une association inclusive pour le développement de l’Afrique.

Le directeur général de la Société financière internationale (SFI), a, lui, invité à « revisiter nos modèles de développement » notamment par le lancement d’un « dialogue plus soutenu entre les secteurs public et privé pour créer des chaînes de valeur » et booster ainsi l’essor économique du continent.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 16 juillet à 15:07, par CESAR En réponse à : Reconstitution des ressources de l’Association internationale de Développement : Ouverture du sommet des chefs d’Etat

    L’erreur à corriger : Kagame, Président du Rwanda a été invité par le président ivoirien.Le Constat est qu’il n’a pas donné positivement suite à cette invitation. Un individu s’est présenté en visioconférence comme étant Kagame et a parlé en qualité de Président du Rwanda.Les personnes qui l’ont vu ont pu notoirement constaté que ce "Kagame" ne portait pas les oreillettes pour suivre les discours des participants, prononcés en français.Or, notre Président ne parle aucun mot en français ou ne perle pas le français, la lange des idiots, selon ses propres dires devant des millions de Rwandais.Il s’ensuit que cette personne qui portait un masque n’est certainement pas Kagame. Le vrai Kagame est introuvé au Rwanda depuis fin février 2020. Que celui qui soutient le contraire explique comment ce Kagame,qui ne parle pas français et ne portait pas les oreillettes pour traduction a pu écouter et comprendre les discours des participants dont celui du Président ADO, prononcés en français ? Aussi comment cette même personne a pu écouter écouter et comprendre le discours de Macron, lors de la conférence organisée par lui au mois de mai relativement au financement de l’Afrique, sachant que le Président a utilisé les termes techniques qui exigent la possession d’un niveau élevé en français de la part des participants sans oreillettes pour traduction français/ anglais. Il en est de même lors du voyage de ce soi-disant Kagame en RDC avec Tshisekedi qui ne parle pas anglais.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
76e Assemblée Générale des Nations Unies : Le président Roch Kaboré s’engage à garantir la sécurité dans toutes les régions du Burkina
La France ne quittera pas le Mali et reste déterminée dans la lutte contre le terrorisme, dixit le ministre français des Armées
Assemblée nationale du Burkina : Alassane Bala Sakandé reçoit en audience une délégation canadienne
Lutte contre le terrorisme au Sahel : Le nouveau commandant de la Force Barkhane chez le président du Faso
Guinée : La CEDEAO donne six mois aux putschistes pour rétablir l’ordre constitutionnel
Système des nations unies au Burkina : La coordonnatrice Barbara Manzi chez Roch Kaboré
Lutte contre le terrorisme : Les parlements du monde pour une mobilisation en faveur du Sahel
Appel en faveur du Sahel : Lancé par l’Union interparlementaire, le Comité interparlementaire du G5 Sahel, le Parlement arabe et l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée
Coopération nigéro-burkinabè : « Nous sommes le même peuple, sur le même espace », rappelle le IVe vice-président de l’Assemblée nationale du Niger, Ibrahim Yacoubou
Coopération Europe - Burkina : Une étude pour évaluer la digitalisation au Burkina Faso
Putsch en Guinée : Le pays suspendu des instances de décision de la CEDEAO
Coopération Allemagne-Burkina : Trois organisations culturelles et éducatives burkinabè reçoivent l’aide de "Internationaler Hilsfond"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés