Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines

Accueil > Diasporas • LEFASO.NET • lundi 12 juillet 2021 à 16h00min
Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines

Ceci est une réaction de l’Amicale des anciens du Maroc (AMAM) relative à situation des étudiants burkinabè renvoyés en cours d’années des universités publiques marocaines. Pour l’Amicale, « dans la recherche légitime d’une inscription dans une université publique au Maroc, il faudra éviter de passer par des voies non officielles ».

Le samedi 10 juillet 2021, nous avons lu sur le site de Lefaso.net un article intitulé « Burkina-Maroc : Une cinquantaine d’étudiants burkinabè renvoyés en cours d’année des universités publiques marocaines » et souhaiterions y réagir.

Permettez-nous de présenter notre association qui est l’Amicale des Anciens du Maroc (AMAM), apolitique, non confessionnelle et à but non lucratif, créée en 1998, reconnue par l’Etat burkinabè, et qui regroupe les anciens étudiants et stagiaires burkinabè du Maroc. Notre objectif principal est de promouvoir le développement économique et social de nos membres, du Burkina Faso et de promouvoir la collaboration entre les burkinabè et les marocains. Il convient de préciser que nous œuvrons avec le Royaume du Maroc en ce sens.


Lire aussi Burkina-Maroc : Une cinquantaine d’étudiants burkinabè renvoyés en cours d’année des universités publiques marocaines


Etant donné que la question de l’étudiant burkinabè au Maroc fait partie de nos objectifs spécifiques (nous collaborons à ce sujet avec l’Association des Etudiants Burkinabè au Maroc-AEBM-, le Ministère en charge de l’Enseignement supérieur au Burkina Faso via le CIOSP-BF et l’Ambassade du Burkina Faso à Rabat), il était impératif que nous réagissions à cette situation déplorable que vivent nos compatriotes au Maroc.
Nous souhaitons surtout sensibiliser les parents d’élèves et les futurs étudiants burkinabè au Maroc.

En effet, dans la recherche légitime d’une inscription dans une université publique au Maroc, il faudra éviter de passer par des voies non officielles. Le Ministère en charge de l’Enseignement supérieur, via le CIOSP-BF, est la voie officielle pour l’obtention d’inscription dans les universités publiques au Maroc dans le cadre de la bourse marocaine. Lorsque vous avez des doutes, il convient de vous référez aux structures officielles qui pourront vous éclairer.

Par ailleurs, si vous n’êtes pas boursier, mais souhaitez vous inscrire dans un établissement public, il faut directement contacter celui que vous avez identifié/choisi pour avoir toutes les informations nécessaires.
Lorsqu’il s’agit d’une inscription dans un établissement supérieur privé au Maroc (pour les non boursiers), il faut prendre attache avec l’Ambassade du Maroc à Ouagadougou, ou faire des recherches sur les sites internet officiels du Maroc en matière d’enseignement supérieur, qui fournissent la liste des établissement reconnus, ou encore contacter directement l’établissement identifié/choisi.
Nous espérons que ces situations qui traumatisent nos compatriotes soient les dernières.

L’AMAM reste disponible pour accompagner les futurs étudiants au Maroc à travers des conseils pour un séjour estudiantin réussi.

Pour le Bureau Exécutif de l’AMAM
Le Président
Arsène Totao YABRE
70 06 62 08 / amam_infos@yahoo.fr

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
DIAFASUD : Une initiative de la diaspora burkinabè aux Etats-Unis pour contribuer au développement de l’Afrique
Nuit du Faso Dan Fani : La 6e édition prévue pour le 4 juin 2022 à Noisy-le-Sec
Côte d’Ivoire : Sept fillettes d’origine burkinabè meurent par noyade
World Strongest Log : Iron Bybi, nouveau recordman mondial
Coopération Burkina Faso-République Unie de Tanzanie : Madame Madina Ganou/Diaby Kassamba présente ses lettres de créance à la présidente Madame Samia Suluhu Hassan
Délégués au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) : Fin de mandat pour Nongainéba Benjamin Zoumba
Belgique : Le ministre en charge des Burkinabè de l’étranger à la rencontre de ses compatriotes
Soudan : Les Burkinabè félicitent le président du Faso pour la perspective d’ouverture d’une représentation diplomatique
Non-participation de la Première dame à Taste of Burkina 2021 : Quand le styliste Sorobis tente de se faire de l’argent sur le dos de l’Association des Burkinabé de New York
Renvoi des étudiants burkinabè des universités publiques marocaines : Le MESRSI donne des éclaircissements
Le judoka burkinabè Lucas DIALLO reçu par l’Ambassadeur Alain Francis Gustave ILBOUDO
Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés