Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Chambre des mines du Burkina : Adama Soro prend officiellement les commandes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET • vendredi 9 juillet 2021 à 12h40min
Chambre des mines du Burkina : Adama Soro prend officiellement les commandes

La Chambre des mines du Burkina (CMB) a un nouveau président en la personne de Adama Soro, Directeur pays du groupe Endeavour Mining. Élu pour un mandat de deux ans, le 25 juin 2021, à l’issue de la huitième session ordinaire de l’assemblée générale de l’institution, il a été officiellement installé dans ses fonctions, ce jeudi 8 juillet 2021, par Dr Elie Ouédraogo, premier président et membre d’honneur de la Chambre des mines. Adama Soro remplace à ce poste Tidiane Barry, Directeur pays de IAMGOLD Essakane SA qui y a passé quatre ans.

Après deux mandats successifs de deux ans à la tête de la Chambre des mines du Burkina, Tidiane Barry passe le témoin à son ancien collaborateur de la mine d’or d’Essakane, devenu en janvier 2018, Directeur pays de Endeavour Mining. Adama Soro, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a reçu ses attributs de nouveau président de la Chambre des mines des mains de son tout premier président, Dr Elie Ouédraogo. C’était en présence du ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, et de plusieurs autres professionnels du secteur.

La salle était pleine à craquer

Les acquis de l’équipe sortante

Avant le cérémonial de remise d’attributs, Tidiane Barry a dressé un bilan satisfaisant d’un mandat, dans un contexte de crises sécuritaire et sanitaire qui ont fortement impacté les activités minières. Mais, le désormais ex-président de la CMB a fait remarquer que la contribution du secteur minier a permis de mobiliser plus d’un milliard de francs CFA pour la riposte à la maladie à coronavirus.

Tidiane Barry s’est également réjoui de l’opérationnalisation du Fonds minier de développement local avec plus de 70 milliards de francs CFA répartis à travers les différentes communes. A l’en croire, ce processus a été possible grâce au gouvernement burkinabè mais aussi à la société civile. Ces deux acteurs, selon lui, ont également joué un grand rôle dans la contribution financière en matière d’eau qui étaient « une épine » pour beaucoup de sociétés minières.

Tidiane Barry a dressé un bref bilan de ces quatre ans passés à la tête de la Chambre des mines du Burkina

Il n’a pas manqué de remercier la direction générale des impôts (DGI) pour la collaboration qui a permis de régler un certain nombre de problèmes comme le remboursement de la Taxe sur la valeur ajoutée. « Chacun de nous travaille dans des compagnies qui sont des fois dans la sous-région et nous savons qu’il n’est pas du tout facile d’assumer pleinement des remboursements de TVA de ces montants pour un État. Aujourd’hui, nous avons un arrêté qui suspend la TVA au cordon douanier. Ce qui empêche l’accumulation des dossiers en traitement au niveau de la DGI », a indiqué Tidiane Barry.

Les chantiers du nouveau président

Dans son discours, le nouveau président a décliné quelques actions futures de son équipe. Il a annoncé que la Chambre des mines compte entre autres entamer des discussions avec les nouveaux ministres en charge de la Sécurité et de la Défense pour un partenariat en vue de renforcer les capacités des Forces de défense et de sécurité pour la sécurisation du pays et celle des mines.

La cérémonie a connu la présence du ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Bachir Ismaël Ouédraogo (au milieu)

La nouvelle équipe envisage également élaborer une feuille de route pour la prise en compte des préoccupations d’ordre financière du secteur par le gouvernement, notamment l’amélioration du dispositif de remboursement des crédits TVA. Un plaidoyer sera également fait pour « des actions fortes dans le sens de la réduction des coûts de production notamment par une offre de solutions énergétiques plus compétitives »

Le Dr Elie Ouédraogo (bonnet rouge) s’est réjouit d’une transmission générationnelle au sein de la Chambre des mines

Adama Soro et ses lieutenants comptent aussi participer à la finalisation et à l’opérationnalisation de la stratégie nationale de promotion du contenu local du secteur minier et entamer des discussions avec le ministère en charge des Mines afin de « débloquer la situation des 41 permis de recherche à renouveler » que la plupart de leurs membres attendent pour relancer leurs différents programmes d’exploration.

Adama Soro a énuméré une batterie d’actions qui seront menées durant son mandat

Pour une utilisation des ressources à bon escient

Dans son mot, le tout premier président de la Chambre des mines, Dr Elie Ouédraogo, s’est réjoui de cette transmission générationelle qui s’appuie sur des fondamentaux comme le maintien d’un dialogue avec le gouvernement et la société civile pour un partenariat gagnant-gagnant. Il a rappelé que la mise en œuvre du Fonds minier de développement local est « extrêmement » important et délicat. « Il ne s’agit pas de mettre les ressources à disposition mais il faudrait que dans le cadre de ce dialogue, les ressources soient utilisées à bon escient ».

Le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo a appelé les acteurs à penser à l’après mine

Penser à l’après mine

Pour sa part, le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo a déclaré qu’il faut penser à l’après mine. « C’est maintenant que nous devons travailler à ce que notre économie puisse survivre à la mine. Notre génération a la lourde responsabilité de travailler à ce que tout Burkinabè qui va venir à quelque moment que ce soit, sache qu’à un moment donné le Burkina a eu des ressources qui ont pu être capitalisées pour que toutes les générations puissent en bénéficier ».

Notons qu’au cours de la cérémonie d’installation, la Chambre des mines a décerné une attestation de reconnaissance et des présents à Tidiane Barry pour le travail abattu.

HFB
Lefaso.net


Qui est Adama Soro ?

Directeur pays de Endeavour Mining, depuis janvier 2018, Adama Soro a été promu vice-président Affaires publiques de la compagnie pour le Burkina en janvier 2021. Avant de faire ses armes au sein de cette boîte, l’homme a occupé le poste de surintendant des Affaires corporatives de la mine Essakane, entre octobre 2015 et décembre 2017.

Adama Soro est titulaire d’un diplôme universitaire d’Enseignement scientifique (DUES) spécialité Mathématiques spéciales et supérieures, d’une maîtrise en Administration des Affaires et Sciences de Gestion, et une certification en Global Learning Initiative for International Trade.

Il a également suivi plusieurs formations dans le secteur minier, notamment sur la gestion et l’évaluation économique d’un gisement à l’Université Queen de Kingston au Canada, et en responsabilité sociétale des entreprises avec l’Institut international pour le développement en collaboration avec l’Université McGill du Canada. D’ailleurs depuis 2016, il est membre du conseil d’administration de la Chambre des mines, et président de la commission RSE et communication.

Source : Dossier de presse de la Chambre des mines du Burkina
HFB
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Retrait du permis d’exploitation de la SMB/SA : Le groupe Balaji n’entend pas renoncer à ses droits sur la mine d’or
Retrait du permis d’exploitation de la société des mines de Belahourou : Le gouvernement invité à retrouver un repreneur sérieux
Exploitation minière au Burkina : La Cour des comptes rend public le rapport final du 2e audit
Gestion du fonds minier de développement local : Les acteurs locaux consultés à travers un atelier
Burkina Faso : La recherche et l’innovation au service de l’entrepreneuriat et l’employabilité des jeunes et femmes
Biens et services miniers au Burkina : Une troisième journée pour encourager les acteurs locaux
Exploitation minière artisanale : Bilan satisfaisant pour le projet AMORCA-EMAPE
Chambre des mines du Burkina : Adama Soro prend officiellement les commandes
Exploitation minière artisanale et à petite échelle : Des acteurs non-gouvernementaux s’approprient le cadre législatif et des politiques du secteur
Fonds minier de développement local : Les acteurs échangent pour une meilleure participation du fonds à la vie des collectivités
Délestages au Burkina : Quand le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo court plus vite que son ombre
Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés