Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Protection du cyberespace burkinabè : La stratégie nationale passée à la loupe

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 24 juin 2021 à 15h10min
 Protection du cyberespace burkinabè : La stratégie nationale passée à la loupe

Le directeur général de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI), Michael Guibougna Folané, a ouvert, ce jeudi 24 juin 2021 à Ouagadougou, la 1re session ordinaire du conseil national de suivi de la mise en œuvre de la stratégie nationale de cybersécurité (SNCS-BF).

Pour faire face à toutes les actions malveillantes des cybercriminels, l’Etat burkinabè a mis en place des mécanismes de protection efficace afin de protéger les cyberspaces nationaux dont une stratégie nationale en décembre 2019. Une stratégie nationale mise en œuvre pour une durée de quatre ans (2019-2023) et qui est basée sur plusieurs points.

C’est donc dans ce contexte que le Conseil national de suivi de sa mise en œuvre est réuni, ce 24 juin 2021, pour examiner à la loupe ses différents points afin de garantir une meilleure mise en œuvre. Lesquels points sont basés sur la note explicative de la mise en œuvre de la SNCS-BF, en 2019 et 2020, ainsi que le projet de plan de travail et de budget annuel 2021, selon le conseil national de suivi de la mise en œuvre de la stratégie nationale de cybersécurité au Burkina (SNCS-BF).

L’objectif global de cette stratégie nationale, selon le directeur général de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information, Michael Guibougna Folané, c’est de garantir un cyber-espace sûr qui contribue d’une manière efficace aux objectifs de la transformation numérique au Burkina.

Michael Guibougna Folané, directeur général de l’ANSSI

Plus spécifiquement, elle (la stratégie nationale) contribuera à instaurer une synergie à l’échelle nationale, renforcer la coopération internationale et mettre en place des normes, des standards et des référentiels d’exigence. Car, selon ses précisons, les défis majeurs à relever dans le cadre de la sécurisation du cyberespace burkinabè sont énormes. Il s’agit notamment de disposer d’un cadre juridique adéquat permettant de garantir la confiance dans le cyberspace burkinabè et de combattre efficacement la cybercriminalité.

En plus du cadre juridique, il s’agit également d’accroître les capacités techniques d’intervention pour la surveillance et la défense des infrastructures critiques et des systèmes d’informations sensibles de l’Etat et des entreprises. Aussi, de garantir la redevabilité de la preuve numérique et de disposer de ressources humaines qualifiées pour gérer l’expertise nationale dans le domaine de la cybersécurité.

Photo de famille

Toujours dans la dynamique de relever ces défis, plusieurs orientations ont été données, selon eux, à savoir faire de la lutte contre la cybercriminalité et du renforcement des capacités de cybersécurité une priorité et mettre en œuvre des mesures appropriées et proportionnelles aux menaces.

Outre ces orientations, il sera aussi question de mobiliser, fédérer et engager les différents acteurs privés du cyber-espace et de la société civile autour des actions prévues dans la SNCS en vue de lutter contre la cybercriminalité. Et pour garantir une mise en œuvre et l’atteinte des résultats escomptés, la présente stratégie fera l’objet d’un suivi et d’une évaluation réguliers en vue d’apporter au besoin les actions nouvelles ou correctives nécessaires, rassure le directeur général de l’ANSSI.

En somme, la stratégie nationale de cybersécurité a été adoptée par arrêté n° 2019-034/PM/CAB du 31 décembre 2019. Elle fixe les orientations nationales en matière de cybersécurité et elle est dirigée par l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Entrepreneuriat des jeunes au Burkina : Génération riche8 a un nouveau siège
Prolongement du congé de maternité à six mois : « Les plus grandes oppositions viennent de la gent féminine », selon Salif Ouédraogo
Burkina Faso : Siaka Niamba succède à Paulin Salembéré à la tête de l’ordre des avocats
Biennale de la sculpture de Ouagadougou : La 2e édition aura lieu du 8 octobre au 8 novembre 2021
Journée internationale des personnes âgées 2021 : Le réseau des personnes âgées des Hauts-Bassins se mobilise
« Le riz burkinabè peut concurrencer n’importe quel riz au monde », selon Idrissa Sawadogo, DG de « NaFaso industrie SA »
Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : La Fondation Ubipharm fait don de matériels médico-techniques de plus 45 millions de FCFA
Commune de Ouagadougou : La mairie et les journalistes sportifs du Burkina mutualisent leurs efforts pour la promotion du sport
Mauvais état des routes du Burkina : 13 heures de temps pour parcourir 300 km entre Ouaga et Balavé
Santé de la reproduction au Burkina : Un consortium d’OSC réalise un audit social dans cinq régions
Burkina Faso : Les capacités de 35 communes renforcées dans la pratique du contrôle citoyen et de la redevabilité
Loterie nationale burkinabè : André Tassembédo reçoit son gros lot de plus de 91 millions de francs CFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés