Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Journées promotionnelles des semences améliorées : La sécurité alimentaire au Burkina Faso, l’enjeu de la 2e édition

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 18 juin 2021 à 17h00min
Journées promotionnelles des semences améliorées : La sécurité alimentaire au Burkina Faso, l’enjeu de la 2e édition

La 2e édition des journées promotionnelles des semences améliorées certifiées (J-PROSAC) a ouvert ses portes officiellement, ce vendredi 18 juin 2021, à Ouagadougou. C’est une activité de l’Union nationale des sociétés coopératives des producteurs semenciers du Burkina (UNPSB). Elle vise à contribuer à mettre en œuvre une stratégie de promotion et d’utilisation efficiente des semences de variétés améliorées certifiées dans les exploitations agricoles en vue d’une sécurité alimentaire au Burkina Faso.

Le secteur semencier est l’un des maillons importants sur lequel s’appuient les actions de développement de la production agricole. En effet, une utilisation à grande échelle des semences améliorées contribue de façon significative, à l’accroissement des rendements des cultures. C’est dans le souci de contribuer à l’atteinte de cet objectif, que l’Union nationale des sociétés coopératives des producteurs semenciers du Burkina (UNPSB), en collaboration avec ses partenaires, a initié des journées promotionnelles des semences améliorées, certifiées (J-PROSAC). La 2e édition de ces journées se tient du 17 au 20 juin 2021, à la Maison du peuple à Ouagadougou.

Coupure du ruban de la foire aux semences améliorées

Le président de l’UNPSB, Inoussa Ouédraogo, a laissé entendre que malgré la place de choix qu’occupe le secteur semencier dans les politiques agricoles, de nombreuses contraintes limitent les niveaux des résultats attendus. Il s’agit, a-t-il poursuivi, de la faible adoption par les agriculteurs des nouvelles variétés, de la non application intégrale de la loi portant règlementation de la production semencières. A cela s’ajoutent des insuffisances constatées lors du contrôle de la qualité des semences proposées aux producteurs et la faible organisation des acteurs, etc.

Le président de l’UNSPB, Inoussa Ouédraogo, a indiqué que cette activité vise à améliorer le taux d’utilisation des semences de variétés améliorées dans les exploitations agricoles

C’est dans le souci de contribuer à l’atteinte de l’objectif global du gouvernement qui est d’améliorer le taux d’utilisation des semences de variétés améliorées dans les exploitations agricoles, que l’UNPSB a initié ces journées promotionnelles, a fait savoir son président. « Cette activité vise à mettre en œuvre la stratégie de promotion et d’utilisation efficiente des semences de variétés améliorées, certifiées dans les exploitations agricoles en vue d’une sécurité alimentaire au Burkina Faso », a-t-il décliné. Plusieurs activités seront organisées, à en croire M. Ouédraogo. Il s’agit de communications et des échanges animés par des experts ou spécialistes du ministère en charge de l’Agriculture, et des expositions ventes.

Exposition de semences améliorées

L’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne, Andreas Pfaffenoschke, a déclaré que pour accompagner le Burkina Faso dans l’amélioration de la production agricole, son pays s’est engagé à investir près de deux milliards de francs CFA pour la période 2021-2022. « Notre présence à vos cotés ce matin est la traduction de notre engagement constant pour une agricole de bonne qualité au pays des « Hommes intègres » », a-t-il soutenu.

La République fédérale d’Allemagne a injecté près de deux milliards de francs CFA pour l’amélioration de la production agricole pour la période 2020-2021

Un signal fort pour l’atteinte de la sécurité alimentaire au Burkina

Les présentes journées promotionnelles des semences améliorées certifiées se tiennent sous le thème : « Dans un contexte de crise sécuritaire et sanitaire, quelles stratégies pour accroitre l’utilisation des semences améliorées certifiées en vue d’une sécurité alimentaire au Burkina Faso ». D’après la ministre déléguée en charge de l’Aménagement du territoire, Pauline Zouré, représentant le président la présente édition, c’est un signal fort donné par les semenciers.

La ministre délégué en charge de l’Aménagement du territoire, Pauline Zouré, a appelé à la conjugaison des efforts pour l’atteinte de la sécurité alimentaire au Burkina

Car, ceux-ci appellent à la résilience malgré le contexte sanitaire et sécuritaire difficile que vit le Burkina Faso et plusieurs pays de la sous-région. De ce fait, elle a saisi l’occasion pour encourager l’ensemble des producteurs semenciers du Burkina à redoubler d’efforts pour demeurer dans le professionnalisme, la performance et l’excellence. « Je demeure convaincue que si nous conjuguons tous nos efforts, nous pourrons atteindre l’autosuffisance alimentaire au Burkina Faso », a-t-elle terminé.

Le ministre de l’Agriculture a félicité l’UNSPB

De la disponibilité du gouvernement à accompagner l’UNPSB

Le ministre en charge de l’Agriculture, Salifou Ouédraogo, représentant le Premier ministre, patron de la 2e édition de la J-PROSAC, prenant la parole, a félicité et remercié tous les membres de l’UNPSB pour cette « belle » initiative qui a déjà deux ans. Avant de déclarer ouverte cette 2e édition, il a réitéré sa disponibilité et celle du gouvernement à accompagner l’UNPSB pour le développement du secteur semencier afin que le Burkina soit une référence en la matière dans la sous-région, voire à l’international. « J’exprime ma reconnaissance à l’ensemble des partenaires techniques et financiers pour leur appui au développement du secteur semencier au Burkina Faso. Sur ce, je déclare ouverte la deuxième édition des Journées promotionnelles des semences agricoles améliorées certifiées 2021 », a-t-il lancé.
Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Deuxième congrès des avocats de l’UEMOA : Justice et corruption au cœur des débats
Initiative présidentielle « produire un million de tonnes de riz » : La région du Centre-Ouest sur une bonne dynamique
Effondrement d’un bâtiment universitaire à Koudougou : Le RENLAC interpelle l’Etat sur l’inefficacité des mécanismes actuels de régulation de la commande publique
Petit Déjeuner Annuel du PMNCH : Un appel aux dirigeants du monde à respecter leurs engagements en matière de droits des femmes et des enfants
Burkina : Une politique de promotion des langues nationales en cours d’élaboration
Burkina - Logements sociaux : Abdoul service international remet des clés de villas aux acteurs du monde universitaire de Bobo-Dioulasso
Ouagadougou : Un jeune homme simule son propre enlèvement pour soutirer 5 000 000 de FCFA à ses parents
11e édition du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique et au Moyen-Orient : Les lauréats sont connus
Conflits communautaires au Burkina : L’OIM outille les populations de l’Est sur la cohabitation pacifique
Journée internationale de la paix, édition 2021 : Message de la garde des sceaux
Burkina Faso : L’UNAPOL fait le point sur sa rencontre avec le gouvernement
Éducation au Burkina : Des enseignants des lycées scientifiques renforcent leurs capacités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés