Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina : Le président Roch Kaboré et Jacques Ouédraogo dans l’affaire Pazani, lauréats des Prix Manéga de la Paix 2021

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 15 juin 2021 à 15h43min
Burkina : Le président Roch Kaboré et Jacques Ouédraogo dans l’affaire Pazani, lauréats des Prix Manéga de la Paix 2021

A la faveur de la commémoration de la commémoration de son deuxième anniversaire, l’Appel de Manéga a dévoilé les lauréats de son Prix de la Paix 2021. Si le grand Prix est allé au président du Faso, Roch Kaboré, pour son engagement à la réconciliation nationale, le citoyen Jacques Ouédraogo, une des parties dans l’affaire Pazani se voit décerner un Prix spécial Manéga de la Paix 2021 pour son attitude de préservation de l’intérêt général dans ledit litige (attitude qui a permis d’éviter une crise communautaire et religieuse).

Outre ces deux lauréats, la distinction au niveau des Prix spéciaux a été décernée à d’autres personnes-ressources. Il s’agit du maire de Barsalgho (commune de la région du Centre-nord, qui accueille les déplacés du drame de Yirgou), Abdoulaye Pafadnam, dans sa gestion de la crise humanitaire et à travers des initiatives de promotion du vivre-ensemble (à l’image de ce champ collectif pour les femmes des différentes ethnies) ; du chef du Canton de Karaborola (dans la région des Cascades), Maouran Tolé Sagnon, pour le règlement des litiges communautaires, en collaboration avec le tribunal de grande instance de Banfora, dans un modèle de justice hybride (associant règlement coutumier et justice classique), son implication dans la recherche de la paix par les résolutions de crises liées à la chefferie et au foncier dans la région des Cascades.

Il y a ensuite l’instituteur Arouna Traoré (résidant à Orodara, région des Hauts-Bassins), le marcheur pour la paix. Il a, dans cet esprit, et depuis quelques années maintenant, initié de nombreuses actions, dont la marche en 2020 sur le trajet Orodara-Bobo-Ouaga-Manéga, long de 530 kilomètres.

Le député du parti au pouvoir (MPP), Juliette Kongo a marqué sa "présence surprise" à la conférence, avec à sa gauche, le vice-président et porte-parole de la NAFA, Aziz Dabo.

A la liste, le Chef de Zitenga, acteur très influent et incontournable dans l’Oubritenga (région du Plateau-central), qui s’est toujours investi avec succès dans la recherche de solutions à toutes les crises pour la paix, l’entente et la cohésion au sein des populations ; Belko Barry, le président de la Coalition Jam pour la paix, organisation qui a sillonné toutes les treize régions du pays pour tenir des foras aux fins de pacifier les relations entre les communautés ; le Naaba Sanem (Dima de Ouargaye). Au Sahel, la Coalition oeuvre également pour des solutions pacifiques au sein des communautés victimes du terrorisme.

Enfin, le trio qui boucle cette short-list de messagers de paix 2021 de l’Appel de Manéga est constitué du Pr Jacques Simporé, recteur de l’Université Saint Thomas d’Aquin, par ailleurs directeur du Centre médical Saint Camille et professeur titulaire des Universités en biologie moléculaire et éthique moléculaire. Il a représenté le Pape à plusieurs conférences sur l’éthique. L’Evêque à la retraite, Monseigneur Anselme Titiama Sanon, ancien président du Collège des Sages, homme de culture et grand artisan de paix. Le Naaba Sigri, chef de Saponé (commune sise dans la province du Bazèga, région du Centre-sud), considéré comme un champion et infatigable de la parenté à plaisanterie. Cette autorité est aussi perçue comme l’ambassadrice du chapeau de Saponé à travers le monde (un chapeau qui symbolise l’amitié, la fraternité et la paix).

Vue partielle des journalistes, qui ont massivement répondu à l’invitation des responsables de l’Appel de Manéga

Commentant le choix du grand Prix Manéga de la paix 2021, le président du Faso, les responsables de l’organisation expliquent qu’en plus de constituer un encouragement dans la quête de l’idéal commun aux Burkinabè, Roch Kaboré, qui a le pouvoir des décisions a engagé le processus de réconciliation nationale par notamment la création d’un ministère dédié. "Il a fait la preuve qu’il était de bonne volonté, de bonne foi...", souligne Dr Faustin Évariste Konsimbo, un des responsables de l’Appel de Manéga, rejoint dans son analyse par le secrétaire général et porte-parole de l’organisation, Lookman Sawadogo : "C’est lui la clé de voûte".

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo pourra-t-il sauver les meubles ?
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du CDP dénoncent une « dictature extrême » du maire
Organisation des élections au Burkina : Les membres de la CENI outillés sur les mécanismes de gestion
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation de l’emploi des jeunes sur la table de réflexion
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir ensemble pour le Burkina" exigent la démission du président du parti
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao rend sa démission
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle stratégie genre et son plan d’action pour la période 2021-2025
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou hostilité de la majorité ?
Burkina/vie politique : Les militants de PS-Burkina décident de s’engager dans le MPP
Burkina Faso : « En plus des cadavres qui continuent de s’empiler, il y a le spectre de la famine », Eddie Komboïgo
Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo
Burkina Faso : Une formation au profit des nouveaux députés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés