Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Protection des biens culturels en période de conflit : Un atelier pour sensibiliser sur le droit international humanitaire

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • jeudi 29 avril 2021 à 14h15min
Protection des biens culturels en période de conflit : Un atelier pour sensibiliser sur le droit international humanitaire

Le Comité Interministériel des droits humains et du droit international humanitaire (CIMDH) a initié ce jeudi 29 avril 2021 à Ouagadougou, un atelier de sensibilisation de ses membres. Les travaux portent sur la nécessité d’adopter des mesures de protection des biens culturels en période de conflit armé.

Le Burkina Faso a ratifié en 1954, la convention de la Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé. Elle a pour objectif de prévenir toute atteinte de ces biens en cas de situation de guerre. Pour permettre à l’Etat burkinabè de répondre à cette obligation conventionnelle, le CIMDH a initié un atelier de sensibilisation au profit de ses membres. La ministre de la Justice empêchée, c’est son directeur de cabinet, Férima Fayama, qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

Julie Francine Yonli/Yaméogo, secrétaire permanente CIMDH

Il a expliqué que la présente rencontre permettra d’outiller les membres du CIMDH sur les règles et les principes relatifs à la protection des biens culturels. Cela leur permettra également de contribuer à l’élaboration d’un avant-projet de loi. Il a aussi souligné que l’histoire révèle que pendant les conflits armés, des parties belligérantes attaquent intentionnellement des monuments et des lieux de culte en vue d’éradiquer l’identité, la culture et l’histoire de toute la civilisation de leurs ennemis. Ces derniers doivent être outillés sur les mesures à adopter pour la sauvegarde des produits culturels.

Les participants à l’atelier

Vu l’importance de la rencontre, il est convaincu que l’implication effective des acteurs facilitera l’élaboration de l’avant-projet de loi pour justement une meilleure protection des biens culturels. Julie Francine Yaméogo, secrétaire permanente du CIMDH, se réjouit de la tenue de l’activité. Pour elle, les travaux permettront au Burkina de mettre en œuvre ses obligations conventionnelles. Elle a aussi souligné que la culture c’est ce qui doit nous rester lorsqu’on a tout perdu. C’est pourquoi selon elle, même s’il y a une situation de conflit, cela n’est pas une raison pour détruire des biens qui appartiennent à l’humanité.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Culture : Les acteurs du théâtre burkinabè peuvent désormais bénéficier du droit d’auteur et des droits voisins
Salia l’artiste, la nouvelle voix de la musique burkinabè
Humour : Les Homotokés, l’imam et le muezzin qui dénoncent le comportement de certains religieux
Musique : Le roi de la Maouland se produira en concert le 12 juin 2021
Gestion des structures culturelles : « Le ministre doit s’impliquer davantage… », implore Gaston Hounhouenou de Fédération du Cartel
Culture : Le cinéma européen à l’honneur du 13 au 15 juin 2021 au ciné Neerwaya
« God’s love », le nouvel album de la chorale Sacré-Cœur de la CCB Saint André
Ouagadougou : C’est parti pour la deuxième édition du Festival des musiques traditionnelles et religieuses
Danse contemporaine : Salimata Kobré dépeint la problématique de la non-assistance de l’humain avec son spectacle « Moom »
Voyage en culture, les masques du Burkina Faso
Culture : Le théâtre Soleil initie 427 élèves aux arts
Musique : Pour ses 20 ans de carrière, Maï Lingani vole au secours des enfants vulnérables
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés