Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Santé : Le ministre Charlemagne Ouédraogo visite le dispositif de surveillance Covid-19 à Koloko, frontière du Mali

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • jeudi 1er avril 2021 à 07h00min
Santé : Le ministre Charlemagne Ouédraogo visite le dispositif de surveillance Covid-19 à Koloko, frontière du Mali

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a entrepris du 26 au 28 mars 2021, une tournée dans les régions des Hauts-Bassins et des Cascades en vue de toucher du doigt les réalités sur le terrain. Ainsi, le dimanche 28 mars dernier, il s’est rendu à Koloko, à la frontière Burkina Faso/Mali, où il a pu visiter le dispositif de surveillance Covid-19.

Cette visite du point d’entrée de Koloko était la dernière étape de sa tournée dans les régions des Hauts-Bassins et des Cascades. Là, le ministre de la Santé et sa délégation ont pu visiter les dispositifs de surveillance épidémiologique, offert par le Projet de préparation et de riposte au Coronavirus, sur financement de la Banque mondiale. Cependant, la mise en service de ces dispositifs n’est pas encore effective, car les entreprises en charge des travaux ont déguerpi les lieux. Pour Charlemagne Ouédraogo, cet acte est inadmissible et il n’est pas passé par quatre chemins pour exprimer son mécontentement.

Le ministre à l’écoute des forces de sécurité du poste de frontière de Koloko

« Les délais d’exécution des travaux sont dépassés et les gens ne s’en fichent pas mal. Quand on va commencer à les poursuivre, ils diront que le ministre de la Santé est méchant. Ce sont des partenaires qui nous aident, ce ne sont pas des fonds publics. C’est l’aide au développement et on n’arrive pas à faire en sorte que très rapidement, ça soit au service du peuple. Ce n’est pas normal. Voici que le personnel est sous des tentes de fortune au lieu d’occuper des infrastructures dignes de ce nom, mais qui restent inachevées par l’action de nos entreprises locales. Il faut qu’on change, sinon à quel moment nous allons développer le pays. (…) Nous allons faire le point une fois à Ouagadougou, et s’il y a des poursuites nous allons les engager. Il faut que les responsabilités soient situées de sorte à ce qu’on puisse utiliser correctement ce qu’on nous donne », a-t-il regretté, le ton contrarié.

Le ministre exprime son mécontentement par rapport à la non mise en service des dispositifs de surveillance Covid-19

Le ministre inaugure le Centre médical de Koloko

Après cette étape, le ministre de la Santé a aussi procédé à l’inauguration du Centre médical (CM) de Koloko. L’infrastructure est construite depuis 2016 et n’était pas encore occupée par les agents de santé. Ce n’est qu’en début d’année 2021, que le personnel a commencé à occuper les lieux. A en croire le ministre, bientôt le médecin va rejoindre son poste et ça sera une équipe forte de dix personnes pour offrir des soins aux populations de Koloko.

Les dispositifs de surveillance Covid-19 à Koloko offerts par la Banque mondiale

« Nous avons visité les infrastructures qui sont des infrastructures complètes avec des logements pour le personnel, un laboratoire, un dispensaire et un dépôt pharmaceutique. Nous avons vu que ce centre fonctionne déjà avec l’appui des collectivités territoriales. Nous avons vu que la sécurité accompagne également les agents de santé, en les encadrant et en assurant leur sécurité. Nous les avons félicités et encouragés dans cette collaboration pour que les agents de santé soient suffisamment rassurés, afin d’occuper les locaux pour offrir des soins de qualité aux populations », a-t-il indiqué.

La coupure du ruban marquant l’inauguration du Centre médical de Koloko

Aussi, le ministre a constaté l’effectivité de la politique de gratuité des soins dans ce centre de santé. Il dit avoir pris bonnes notes en ce qui concerne les différentes préoccupations des agents. Il promet de faire en sorte que, progressivement, ces insuffisances puissent être comblées afin de mettre le personnel dans les meilleures conditions pour qu’il puisse offrir des soins aux populations.

La représentante de l’OMS au Burkina Faso, Alimata Diarra-Nama

Pour l’infirmier chef de poste du Centre médical de Koloko, Inoussa Sawadogo, la visite du ministre est à saluer. Cependant, il a saisi cette occasion pour lui soumettre des doléances. « Nous sommes à la frontière et il y a beaucoup de nos confrères maliens qui viennent pour les consultations. Par mois, on peut avoir environ 500 patients qui viennent du Mali. (…). Les difficultés ne manquent pas. Les locaux sont finis depuis 2016 et n’étaient pas occupés, ce qui fait que les termites ont rongé beaucoup de nos matériels, notamment les placards et les portes isoplanes. Il n’y a pas suffisamment de lits pour les patients et nous sommes confrontés à un manque d’eau courante et de clôture afin que les agents puissent travailler dans les conditions de sécurité », a-t-il dit.

La photo de famille du ministre avec le personnel du Centre médical de Koloko

Cette visite a été suivie par la représentante de l’OMS au Burkina Faso, Alimata Diarra-Nama. Durant toute la tournée du ministère, elle a été l’un des témoins privilégiés de ce qui se fait au niveau de ces différents centres de santés dans les Hauts-Bassins et les Cascades. « Nous avons pu apprécier les efforts qui sont faits sur le terrain, l’engagement du personnel de santé, leurs motivations surtout et la participation des collectivités territoriales qui entourent les centres de santé. J’ai été également témoin privilégiée des insuffisances qu’on a pu relever. Et de retour à Ouagadougou, nous allons faire le point de ces insuffisances et nous allons voir avec le ministère de la Santé, comment y trouver des réponses. Avec les partenaires techniques et financiers du secteur de la santé dont je suis le porte-parole, nous allons jouer notre partition pour l’amélioration de ces insuffisances », a-t-elle rassuré.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : 34 nouveaux cas à la date du 13 avril 2021
Situation du COVID-19 : 27 nouveaux cas et 52 nouvelles guérisons à la date du 12 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 10 nouveaux cas à la date du 11 avril 2021
Lutte contre le Covid-19 : Des OSC parlent du processus d’introduction du vaccin avec le président du Faso
Burkina : Validation du plan national de déploiement et de vaccination contre la COVID-19
Burkina : Le virus de la COVID-19 circule toujours avec 32 nouveaux cas le 9 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 20 nouveaux cas à la date du 8 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 31 nouveaux cas à la date du 7 avril 2021
Droits humains : « Le Covid-19 a renforcé les inégalités dans toute l’Afrique subsaharienne », selon le rapport 2020 d’Amnesty International
Covid-19 au Burkina : 24 nouvelles guérisons à la date du 6 avril 2021
Covid-19 au Burkina : 20 nouveaux cas à la date du 5 avril 2021
COVID-19 : Le risque d’évasion immunitaire" ne remet pas en cause les campagnes de vaccination
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés