Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Bobo-Dioulasso : Pr Charlemagne Ouédraogo visite des infrastructures sanitaires et de recherches

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 29 mars 2021 à 23h10min
Bobo-Dioulasso : Pr Charlemagne Ouédraogo visite des infrastructures sanitaires et de recherches

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a visité, le vendredi 26 mars 2021, des infrastructures sanitaires et de recherches dans la ville de Bobo-Dioulasso, région des Hauts-Bassins. Cette visite avait pour objectif d’encourager les équipes soignantes qui se sont engagées malgré les conditions difficiles, à offrir de meilleurs soins de santé aux populations.

Cette sortie du ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, est la toute première après sa nomination à la tête du département. Ainsi, du 26 au 28 mars 2021, il a mis à profit cette sortie terrain pour visiter des infrastructures sanitaires et de recherches dans les régions des Hauts-Bassins et des Cascades. Une occasion pour lui, de constater de visu les réalités du terrain et d’encourager également le personnel soignant.

Dans les Hauts-Bassins, précisément dans la ville de Bobo-Dioulasso, les infrastructures qui ont été concernées par la visite de la délégation ministérielle sont, entre autres, le Centre Muraz, le Centre hospitalier universitaire Souro Sanou, le Centre Covid-19 et le site de construction du nouveau Centre hospitalier universitaire à Pala qui est financé par la République populaire de Chine. De toutes ces visites, Charlemagne Ouédraogo se réjouit du dynamisme de ses collaborateurs qui, selon lui, se battent au quotidien pour offrir des soins de qualité aux populations ce, malgré les conditions difficiles.

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, visite des infrastructures sanitaires

Un laboratoire de « haut standing » au Centre Muraz

La visite des infrastructures sanitaires et de recherches dans la ville de Bobo-Dioulasso a débuté au Centre Muraz. Ce centre qui a une expérience de 82 ans avec une « équipe forte », a pour mission la recherche, la formation et l’expertise. À travers une visite guidée par la directrice technique dudit centre, Dr Thérèse Kagoné, la délégation a pu mesurer les grandes capacités du Centre Muraz qui est doté d’un laboratoire mobile P3, capable d’organiser toute la surveillance contre les maladies infectieuses au Burkina Faso, mais aussi de conduire un certain nombre de recherches et d’essais vaccinaux.

Le ministre Ouédraogo à la découverte du Laboratoire mobile P3 du Centre Muraz

Selon Pr Charlemagne Ouédraogo, l’étape du Centre Muraz était extrêmement importante car, dit-il, « ce laboratoire mobile est le seul dans les pays francophones de l’Afrique de l’Ouest et nous devons être fiers d’avoir un laboratoire d’un tel standing ».

Aussi, à travers cette visite, il a affirmé avoir mesuré le niveau de maitrise des dossiers par la directrice technique et son équipe dont il a d’ailleurs salué l’engagement. Et avant de prendre congé d’eux, le ministre a promis de les accompagner avec les différents partenaires techniques et financiers qui aident le Burkina Faso dans la recherche et dans l’expertise pour riposter contre les maladies.

La photo de famille du ministre avec les responsables du Centre Muraz

De la vétusté des équipements au CHUSS de Bobo-Dioulasso

Au Centre hospitalier universitaire Souro Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso, c’est une équipe très enthousiaste qui a accueilli la délégation ministérielle. Guidés par le directeur général dudit centre, le ministre et ses collaborateurs ont pu constater la vétusté des infrastructures. Ainsi, des services d’urgences médicale et chirurgicale à la pédiatrie, en passant par le bloc opératoire, la réanimation, puis la maternité, le ministre dit avoir mesuré le niveau de souffrance des édifices.

« Nous avons poursuivi notre visite à l’hôpital Souro Sanou où nous avons mesuré le niveau de souffrance des infrastructures. Nous avons vu que le personnel est très engagé, malheureusement les conditions de travail sont difficiles. Nous le reconnaissons. À travers cette visite, nous avons vu également des équipements biomédicaux en souffrance. Nous avons remarqué la présence des ressources humaines, chacun à son poste et nous tenons à saluer leur engagement malgré les conditions difficiles », a-t-il laissé entendre.

Pr Charlemagne Ouédraogo à l’écoute des préoccupations des dyalisés du CHUSS

Lire aussi Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : Le syndicat dit non à la « clochardisation » des travailleurs


La cuisine du CHUSS bientôt réhabilitée

La cuisine du CHUSS a fait aussi l’objet de la visite de la délégation. Cette cuisine qui ne répond plus aux normes d’hygiène sera bientôt réhabilitée avec l’accompagnement du ministère de la Santé. Charlemagne Ouédraogo a affirmé que cet « état ne fait pas la fierté du ministère, ni de l’hôpital ; il ne fait pas aussi la fierté du gouvernement et du peuple burkinabè ». Pour lui, « les Burkinabè méritent plus que ça ».

Le ministre visite le Centre Covid-19 et réitère ses encouragements au personnel

C’est pourquoi, il dit être venu constater de visu et se rendre compte de la réalité sur le terrain. Au cours de cette visite, le ministre Ouédraogo a aussi échangé avec l’administration du centre ainsi que son personnel, afin de trouver des solutions transitoires pour continuer, non seulement à offrir les soins de qualité aux populations, mais aussi à offrir de meilleures conditions de vie et de travail aux agents. Ce, en attendant que le nouveau CHU puisse voir le jour avec l’aide de la République populaire de Chine.

Le ministre de la Santé salue l’engagement des équipes soignantes des différents centres

« Nous prenons l’engagement avec les parties prenantes pour qu’ensemble, nous puissions trouver rapidement une solution. C’est vrai qu’il y a un nouvel hôpital qui sera disponible d’ici trois ans, mais nous n’allons pas baisser les bras. Nous devons travailler parce que les gens doivent continuer à se soigner et à manger une nourriture préparée dans un environnement sain. Nous devons être beaucoup plus regardants et faire en sorte qu’il y ait un suivi dans ce que nous faisons, pour que les difficultés ne perdurent pas. Nous allons travailler à accompagner l’hôpital, donc nous demandons patience aux malades et aux travailleurs », a dit le ministre Charlemagne Ouédraogo.

La section des dialysés (les malades atteints d’insuffisance rénale) a reçu aussi la visite du ministre. À travers les présentations des responsables du centre, ce dernier a pu s’imprégner des réalités du terrain. Cependant, il dit avoir écouté avec intérêt les différentes préoccupations et promet d’y apporter des solutions une fois à Ouagadougou.

La délégation ministérielle sur le site de construction du futur CHU à Pala

Lire aussi Hopital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : « Des agents sabotent les équipements pour pouvoir aller travailler dans les privés », confie le directeur Gustave Sanon


Après cette étape, le ministre s’est rendu sur le site de construction du nouveau CHU de Bobo-Dioulasso et le Centre Covid-19. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Entrepreneuriat des jeunes au Burkina : Génération riche8 a un nouveau siège
Prolongement du congé de maternité à six mois : « Les plus grandes oppositions viennent de la gent féminine », selon Salif Ouédraogo
Burkina Faso : Siaka Niamba succède à Paulin Salembéré à la tête de l’ordre des avocats
Biennale de la sculpture de Ouagadougou : La 2e édition aura lieu du 8 octobre au 8 novembre 2021
Journée internationale des personnes âgées 2021 : Le réseau des personnes âgées des Hauts-Bassins se mobilise
« Le riz burkinabè peut concurrencer n’importe quel riz au monde », selon Idrissa Sawadogo, DG de « NaFaso industrie SA »
Hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso : La Fondation Ubipharm fait don de matériels médico-techniques de plus 45 millions de FCFA
Commune de Ouagadougou : La mairie et les journalistes sportifs du Burkina mutualisent leurs efforts pour la promotion du sport
Mauvais état des routes du Burkina : 13 heures de temps pour parcourir 300 km entre Ouaga et Balavé
Santé de la reproduction au Burkina : Un consortium d’OSC réalise un audit social dans cinq régions
Burkina Faso : Les capacités de 35 communes renforcées dans la pratique du contrôle citoyen et de la redevabilité
Loterie nationale burkinabè : André Tassembédo reçoit son gros lot de plus de 91 millions de francs CFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés