Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

EcoMédias 2021 : La Chambre de commerce consacre 50 millions de F CFA aux dix meilleurs projets des médias burkinabè

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • jeudi 25 mars 2021 à 21h38min
EcoMédias 2021 : La Chambre de commerce consacre 50 millions de F CFA aux dix meilleurs projets des médias burkinabè

Le ministre en charge de la Communication, Ousseni Tamboura, a procédé, le jeudi 25 mars 2021 dans les locaux de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), au lancement de la deuxième édition d’EcoMédias. Pour cette édition, ce sont les dix meilleurs projets des médias qui seront retenus, pour une enveloppe financière de 50 millions de F CFA, soit cinq millions par projet.

EcoMédias est une initiative de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) pour soutenir la production médiatique consacrée à l’économie, aux finances et à la promotion du secteur privé burkinabè. Renforcer la production de contenus médias dédiés à l’économie, accompagner financièrement les meilleures productions de contenus informationnels ou promotionnels et identifier des partenaires avec qui la CCI-BF signera des conventions pour la production et la diffusion des contenus médias. Ce sont les objectifs que vise cette initiative qui est à sa deuxième édition.

Le présidium à la cérémonie de lancement officiel

Dotée d’une enveloppe financière de 50 millions de F CFA, cette édition veut primer les dix meilleurs projets des médias, soit 5 millions de F CFA par média. Il s’agira concrètement, informe le directeur de l’information et de la communication de la CCI-BF, Gilbert Ouédraogo, qui a présenté le projet, de trois télévisions, deux radios, trois presses écrites et deux presses en ligne.

Le Directeur de l’information et de la communication de la CCI-BF, Gilbert Ouédraogo, informe que la réception des avis à manifestation d’intérêts a débuté et court jusqu’au 23 avril 2021

Pour être éligible, l’entreprise de presse doit être légalement reconnue, constituée et établie au Burkina Faso, être à jour des cotisations fiscales et sociales, avoir au moins trois ans d’ancienneté et avoir une équipe rédactionnelle d’au moins trois (03) journalistes professionnels. En outre, le directeur de l’information et de la communication de la CCI-BF informe que les thématiques peuvent être des grands reportages, sur les différents secteurs d’activités et leur contribution à l’économie nationale, des émissions de promotion des filières économiques porteuses, sur la valorisation et la promotion des modèles de réussite dans le secteur privé burkinabè ou encore sur la promotion de l’entrepreneuriat privé, des opportunités d’affaires au Burkina Faso ou dans les pays de la sous-région, des documentaires ou séries télévisuelles traitant de sujets économiques, etc.

Une vue des participants à la cérémonie

Des conditions revues à minima pour motiver la participation des organes de presse

Le vice-président de la CCI-BF chargé des services, Oumar Sekou Doumbia, a rappelé que sur une enveloppe initiale de 52 millions de F CFA pour la première édition, seulement 22 millions de F CFA ont été absorbés par les lauréats au nombre de cinq médias dont deux radios, deux organes de presse en ligne et un organe de presse écrite. C’est pourquoi le ministre Ousseni Tamboura, tout en saluant l’initiative, a invité les médias burkinabè à postuler massivement à cette deuxième édition, qui participe à leur propre rayonnement. Il a également promis de soutenir la promotion de l’initiative afin de toucher le maximum de médias.

Le ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, Ousseni Tamboura

Le vice-président chargé des services a aussi souligné que pour faciliter la participation d’un plus grand nombre d’organes de presse, l’effectif de l’équipe rédactionnelle a été revu à la baisse et passe de cinq à trois journalistes professionnels. « En outre, nous avons introduit une innovation qui consiste à mener la sélection en deux phases. La première, qui est une manifestation d’intérêt, qui permettra de présélectionner les candidats remplissant les critères minima en vue de leur participation à une session de formation sur les techniques de montage de projets » a-t-il informé. Les avis à manifestation d’intérêt doivent être adressés avant le 23 avril 2021 et la réception des dossiers définitifs de candidature est fixée au 7 juin 2021, au siège de la CCI-BF pour ceux qui sont à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso et aux sièges des délégations consulaires régionales pour les autres régions.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
« Shell FuelSave » : Le nouveau carburant de Shell lancé par Vivo Energy au Burkina
Expo-Yeelba : Pour une promotion du Faso Dan Fani au Burkina à l’international
2e CASEM 2021 du MINEFID : La gestion domaniale, foncière et cadastrale du Burkina sur la table de discussion
Financement du PNDES-II : Rendez-vous pris à Bruxelles les 2 et 3 décembre 2021
Bobo-Dioulasso : Le logo du label du Koko Dunda officiellement présenté
Vente de céréales au Burkina : Voici les prix maximum fixés pour le maïs, le mil et le Sorgho
Arrondissement N°2 de Bobo-Dioulasso : Le budget de 2022 s’élève à 120 millions de francs CFA
Fédération des chambres de commerce et d’industrie de l’Afrique de l’Ouest : La CCI-BF abrite la deuxième réunion de l’année 2021
Mobilité urbaine de la ville de Ouagadougou : Un financement de près de 64 milliards de francs CFA acté
Burkina : La CNAEI-BF, une nouvelle confédération qui entend stimuler le développement des acteurs de l’économie informelle
Lutte contre la corruption au Burkina : La plateforme numérique de l’ASCE prête à recevoir les déclarations d’intérêt et de patrimoine
Produits de grande consommation : La hausse des prix, un coup dur porté au panier de la ménagère
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés