Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • jeudi 4 mars 2021 à 23h10min
Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

Dans une déclaration signée du président du Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS), Pr Augustin Loada, le parti a choisi d’adhérer à la majorité. Une décision qui serait motivée par « un impératif du moment, celui de la réconciliation nationale, celui d’un retour apaisé du président d’honneur du MPS (Yacouba Isaac Zida) ». Lisez !

Camarades militants, Winston Churchill faisait remarquer que « La démocratie est la pire forme de gouvernement, à l’exception de toutes les autres formes qui ont été régulièrement tentées ». C’est cette conviction qui a toujours sous-tendu notre engagement en faveur d’une gouvernance démocratique dans notre pays. C’est fort également de la conviction que celle-ci ne devrait pas être une simple fin en soi mais un levain pour un avenir plus radieux pour notre peuple que notre engagement politique s’est sublimé dans le Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS).

A un moment où notre classe politique amorce une mutation profonde, le MPS ne pouvait rester en marge de ce mouvement, dont les lignes de fracture opposent, nolens volens, les tenants de la restauration d’un ordre ancien et ceux d’un monde nouveau encore en gestation.

Camarades militants,

Contraint, aux termes de l’article 4 de la loi du 14 avril 2009 relative au statut de l’opposition politique de choisir son camp, le MPS a choisi d’adhérer à la majorité, instruit par l’histoire postcoloniale et récente de notre peuple. A ces leçons de l’histoire s’ajoute un impératif du moment, celui de la réconciliation nationale, celui d’un retour apaisé du président d’honneur du MPS, celui d’une consolidation de notre jeune démocratie. Le Secrétariat exécutif national (SEN) du MPS s’est en effet réuni le mardi 2 mars 2021 en vue d’examiner la situation du parti et la vie politique nationale.

Au nombre des questions qu’il a discutées figure le processus de réconciliation nationale amorcé dans notre pays depuis la fin des élections législatives et présidentielles couplées de novembre 2020. Pour le MPS, le débat sur cette question inscrite à l’agenda gouvernemental avec la nomination d’un ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale ne devrait plus se poser en termes de pertinence mais en termes de substance.

Ainsi, les réserves et oppositions exprimées çà et là sur cette question doivent être interprétées comme une invite pressante à examiner et traiter les problèmes qui en découlent avec le plus grand sérieux afin de ne pas décevoir et frustrer une fois de plus le peuple et la nation burkinabè qui, en dernier ressort, devraient rester l’arbitre suprême et le bénéficiaire ultime de toute action publique.

Il appartient dès lors aux filles et fils du Burkina Faso d’apporter leurs contributions plurielles à la définition d’une politique et d’une stratégie de réconciliation nationale et de cohésion sociale qui reflètent les préoccupations et la volonté du plus grand nombre, celles du peuple et de la nation burkinabè.

Camarades militants,

Aucune société ne peut se développer sans un minimum de coopération ; aucune société n’aura d’avenir avec des relations foncièrement antagonistes qui empoisonnent notre destin commun. Comme le soutient un penseur, l’enjeu n’est pas de faire en sorte que nous nous aimions les uns les autres, mais bien de créer une base de confiance minimale pour qu’un certain degré de coopération et de confiance mutuelle indispensable puisse exister ; pas seulement entre les hommes politiques, les militants et les sympathisants qui les suivent, mais également au sein de la population, de l’ensemble des communautés.

Le MPS fait le difficile mais nécessaire pari de la réconciliation, convaincu que des relations positives plutôt que négatives peuvent créer une atmosphère plus propice à l’édification d’un Burkina meilleur, qui se trouve au cœur de son projet politique. C’est pourquoi il a souverainement décidé d’adhérer à la majorité, et lancé un appel solennel à son président d’honneur avec qui il partage toutes ces valeurs, pour qu’il adhère au processus de réconciliation nationale enclenché par le Président Roch Marc Christian KABORE et son gouvernement.

Vive le MPS, vive le Burkina Faso !

Pr. Augustin Loada
Président du MPS

Lire aussi : Yacouba Isaac Zida, candidat du MPS : « J’ai prévu de rentrer pour la campagne mais il m’a été dit que je serai arrêté dès l’aéroport »

Résultats de l’élection présidentielle : Yacouba Isaac Zida se refuse de « féliciter quelqu’un qui n’a pas gagné honnêtement »

Vos commentaires

  • Le 4 mars à 12:37, par Sidpassata Veritas En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    - AU BURKINA, IL N’Y A PLUS QUE LA MAJORITÉ CONTRE LE PEUPLE. SEUL LA MASSE POPULAIRE QUI FAIT OFFICE D’OPPOSITION POLITIQUE.
    - LA PROPENSION DE PARTIS POLITIQUES A TOUS SE METTRE DANS LE CAMP DU VAINQUEUR EXPLIQUE L’ATTITUDE DE LA MASSE POPULAIRE BURKINABÈ QUI N’HÉSITE PAS A SE METTRE DANS LA RUE POUR PROTESTER ; ELLE SENT BIEN QU’ELLE EST LE SEUL REMPART CONTRE LES DÉRIVES POLITICIENNES DES GOUVERNANTS.
    COMPRENNE QUI POURRA !

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 12:52, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    C’est comme une équipe qui s’engage dans un championnat mais ne souhaite pas être champion.
    Je ne comprends pas que l’on crée un parti qui est parfaitement d’accord avec le pouvoir en place. Vous ne faites pas confiance à vous même et vous voulez qu’on vous fasse confiance ?
    Vous verrez que Zida va rentrer bientôt. Il a dû avoir une belle offre du MPP pour laisser tomber son dossier.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 13:03, par Indjaba En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    En fait c’est Eddy que les gens veulent esquiver. Il ne doit pas être simple à travailler avec ce milliardaire. Toutefois si le CDP devient seul opposition , il pourra avoir les mains libre pour travailler.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 13:17, par Blablabla En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    On sait que les professeurs Augustin Loada et Abdoulaye Soma sont en politique pour mieux se combattre, par rivalité, pour ne pas dire par inimitiés. Donc il est tout à fait logique que les deux ne puissent pas cohabiter dans l’Opposition, même si l’autre se dit non aligné.
    A part cela, sans entrer dans les pensées secrètes, disons qu’il y a de la cohérence dans l’argumentaire avancé. Par ailleurs, il se dégage un certaine humilité salutaire, résultant d’une bonne lecture des résultats de l’élection présidentielle passée. Tout aurait été parfait si Zida ne s’était pas précipité de rejeter les résultats de l’élection.
    Tout compte fait, c’est la meilleure option pour s’assurer un retour tranquille de Zida, mais surtout pour que vos compétences indiscutables soient acceptées y mises à profit de façon efficiente au plus haut niveau au service de l’édification du pays.
    C’est bien dommage pour le jeune Soma. Il a un grand potentiel. Mais sa posture actuelle sur fond d’orgueil le rendra moins utile au pays. Hélas.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 13:32, par SOME En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    « A un moment où notre classe politique amorce une mutation profonde, le MPS ne pouvait rester en marge de ce mouvement, dont les lignes de fracture opposent, nolens volens, les tenants de la restauration d’un ordre ancien et ceux d’un monde nouveau encore en gestation. »
    On aura compris ! que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent. Certains viendront insulter et insinuer autre chose mais nous savons que le burkina se trouve dans une situation difficile, plus difficile qu l’on ne le pensait. J’ai toujours dit a Roch de dire un minimum aux populations sur la situation du pays.

    Ce n’est point une invite mais une obligation du gouvernement : l’imperatif categorique de la justice et non de la reconcialiation, car le peuple n’est pas en guerre contre une partie du peuple. Le peuple demande que la justice soit appliquée. Si le president du MPS M Zida doit se presenter a la justice, il le fera mais avec toutes les precautions d’équité et de securité (comme pour tous d’ailleurs). Quels sont les gages ? Ceci est valable pour tout accusé.

    La justice ne sera pas ecrasée sous un pretexte de reconciliation nationale. Le peuple n’a rien a reprocher a une autre partie du peuple, mai à ses dirigeants ou autres criminels qu’ils soient economiques, de sang ou tout autre. C’est de justice dont il s’agit, et non pas de reconciliation.

    Mais nous savons qu’il se prepare autre chose contre le pays (et au dela). Poser un imperatif de reconciliation nationale permet d’echapper temporairement a ce plan inique. Adopter l’imperatif de justice retarde et elimine a long terme ce plan.

    « ...pour qu’un certain degré de coopération et de confiance mutuelle indispensable puisse exister ; pas seulement entre les hommes politiques, les militants et les sympathisants qui les suivent, mais également au sein de la population, de l’ensemble des communautés. », il suffit d’instaurer la justice. Le probleme se trouve ailleurs, on le sait ; parlez un minimum au peuple de la vraie situation du pays et de l a region !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 14:04, par Papa En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    En tout cas c’est le meilleur choix pour le MPS de rejoindre la majorité. Mais désormais il faudrait que les responsables du MPS parlent le même langage ,on a constaté des divergences au sein du MPS après la victoire du president ROCH . Bonne chance au MPS.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 15:14, par Sacksida En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    Dans tous les cas, seul le Peuple Burkinabe est garant de sa liberte, de sa democratie et de son progres ; car les dirigeants politique n’etaient la que pour la coordonnation. Quand en 2014, le Peuple Souverain a decide de faire son insurrection populaire contre la dictature, la mal gouvernance et le tripatouillage de notre constitution de juin 1991 aucune force politique reactionnaire avec leurs armes ne pouvait l’arrete dans sa marche pour la liberte, la democratie et pour un espoir de satisfaction de ses revendications legitimes et justes. En outre, dans la situation politique actuelle, le positionnement des uns et des autres doit etre bien analyse car il est difficile pour tous ceux et celles qui se sont insurges en octobre 2014 de se retrouver avec des elements politiques qu’ils ont combatu et avec lesquels la contradiction politique etait devenue essentielle. Je comprends donc le MPS et ses dirigeants car rejoindre la Majorite est la moins problematique. Mais, ce consensus ne doit pas devenir un applaventrisme car le debat politique et democratique doit se poursuivre. Thomas Sankara disait : "Gardons nous de faire l’unite, une univocite assechante, paralysante et sterilisante. Au contraire, preferons-lui l’expression plurielle, diversifie, et enrichissante de pensees, d’actions diverses, pensees et actions riches de mille nuances, toutes tendues dans l’acceptation de la difference, le respect de la critique et de l’autocritique vers le seul objectif qui ne saurait etre autre chose que la defense des interets du Peuple Burkinabe". Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 15:32, par TANGA En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    QUI VEUUUT ?
    Personne de veuuuuut !!!
    Personne ne veut d’un général en papier hygiénique ; c’est là seulement qu’il faut s’arrêter ! Peut être sauf leur mentor le tout ’’puissant manitous’’ sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 10:49, par kayalais En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    Je rejoins Indjaba 3. le president du CDP ne semble pas etre facilie à collaborer.
    En plus tout le monde a combattu le CDP en 2014. On viendra faire quoi avec eux encore

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 11:24, par Ka En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    Chers amis internautes : Je trouve scandaleux qu’on brandisse chaque ralliement d’un parti politique a l’autre comme un trophée de chasse, alors qu’on prône la réconciliation et la cohésion sociale comme motif de ces ralliements alimentaires. Quand le retour de Zida pour sa campagne présidentiel de 2020 était tourné au vinaigre, ‘’’j’écrivais en disant que ce dernier doit faire attention avec les mots prononcés et que le peuple prend en compte.’’’ Et j’ajoutais que ce qui caractérise le véritable homme d’état, c’est sa vision à long terme, et que malheureusement, il n’y a plus de vrais hommes d’état en ce moment, et que tous les hommes politiques actuels qui se considèrent comme tels, ne sont en fait que des combinards et leur horizon est limité à l’échéance électorale la plus proche. Cela les contraint à privilégier le court terme sur le long terme : Néanmoins, que Roch Kaboré fait partie de ces véritables hommes d’état en mettant de côté Zida comme d’autres pour l’alternance politique de notre pays en gestation. Quand j’écrivais ceux-ci, personne ne me croyait a l’époque. Mais on voit que le mot d’ordre de I. Zida à la place de la révolution disant au milieu d’une jeunesse assoiffée d’une alternance politique saine, ’’que rien ne sera plus comme avant’’ a ouvert le pouvoir aux RSS, et ça ne s’oublie pas.

    Et quand à la réconciliation déguisée pour un calendrier caché, pour moi c’est une ’’pour insulter le peuple !’’ Car ce n’est pas ce qui n’a pas été fait presque 35 ans avec des larmes de crocodile dans les stades, qui sera fait en 6 mois, que de faire rentrer d’autres sans la justice. On nous prend pour des imbéciles ! Et ce qui ne regarde que Ka, les discours lénifiants concernant cette réconciliation déguisée, n’engagent que ceux qui les écoutent ! Commencez donc par faire marcher les mandats d’arrêts internationaux à l’encontre de ceux qui ont des poursuites judiciaires derrières les fesses et qui sont en exiles dorés.
    Si on est engagé comme le président Roch Kaboré à œuvrer pour la résolution de la réconciliation, en réglant d’abords les dossiers des crimes impunis par la justice, e aujourd’hui on doit tenir sa parole donnée.

    Si on écoute le peuple primaire à travers le pays, leur prière au Dieu tout puissant et aux ancêtres, est pour que les personnes qui ont endeuillé le Burkina pour le pouvoir paient pour leurs crimes. Et je suis sûr et certain que Dieu les ancêtres vont exaucer leur prière. Et je dis a bat l’impunité ! Ils ont voulu jouer avec le feu, alors qu’ils assument, et le ministre de la réconciliation devait commencer à prier pourquoi ils ont embrassé pas leur carrière de criminel. Maintenant qu’ils sont dedans jusqu’au cou, qu’ils assument leurs actes posés pour avoir le pardon du peuple pour une vraie réconciliation.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 11:49, par drd En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    A l’évidence, j’ai bien fait de ne m’avoir pas aligné pour les élections passées ; et cela me réconforte dans ma position ne plus m’aligner sous le soleil pour voter qui que ce soit !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 18:01, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr Augustin Loada rejoint la majorité présidentielle au nom de la réconciliation nationale

    N’y a-t-il pas confusion entre les deux verbes "Réconcilier" et "Rejoindre" ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Affaire Thomas Sankara : La France "a tenu parole", en déclassifiant les documents couverts par le secret national
Politique : Jérôme Bougouma et 92 autres militants quittent le CDP
Dossier Thomas Sankara : 34 ans après, enfin le procès ?
Burkina Faso : Cap sur l’autonomie énergétique à l’horizon 2025
Dossier Thomas Sankara : Une dizaine de personnes dont Blaise Compaoré poursuivies en jugement
Justice : La Cour d’appel de Bobo-Dioulasso se rapproche davantage des justiciables de la Boucle du Mouhoun
Burkina Faso : Le chef de file de l’opposition, Eddie Komboïgo, est-il mal parti avec son navire ?
Burkina Faso : 115 militants du MPP sanctionnés par le BPN
Présidence du Faso : Voici la nouvelle photo officielle du président
Dr Bachir Ismaël Ouédraogo : « Si ça va pour le jeune du Burkina Faso, ça va pour le jeune du MPP »
Mouvement pour le Changement et la Renaissance : Tahirou Barry prend les commandes du parti
Burkina : Le parti au pouvoir ( MPP) se penche sur des « cas d’inconduite »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés