Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

Politique : Le parti « Soleil d’avenir » déclare son appartenance à l’opposition

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mercredi 3 mars 2021 à 13h39min
Politique : Le parti « Soleil d’avenir » déclare son appartenance à l’opposition

Dans une déclaration rendue publique ce 3 mars 2021, Pr Abdoulaye Soma annonce que son parti « Soleil d’avenir (Mouvement S.A) reste dans l’opposition politique.

Selon le premier responsable de la formation politique, cette décision répond à la volonté de respecter la loi qui exige que « tout parti politique fasse une déclaration écrite publique de son appartenance à l’opposition ou à la majorité… » et surtout de « lutter pour la promotion et l’institution d’une gouvernance de qualité axée sur les valeurs démocratiques et la morale politique ».

En rappel, candidat à l’élection présidentielle du 22 novembre 2020, Pr Abdoulaye Soma était arrivé neuvième sur 13 avec 40 724 voix, soit 1,43% des suffrages.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 mars à 14:33, par Time Will Tell En réponse à : Politique : Le parti « Soleil d’avenir » rejoint l’opposition

    En voici des troubleurs. on savait que les partis politiques burkinabè devaient s’aligner derrière 2 camps : La majorité et l’opposition. Depuis que vous êtes rentré dans la politique, vous avez inventé un 3e camp, l’Opposition non alignée.
    Même pas un an c’est encore toi qui fait la déclaration d’appartenance à l’opposition. Finalement tu as créé l’ONA pour qui ?
    Au Burkina les chercheurs trouvent !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 16:52, par Kouda En réponse à : Politique : Le parti « Soleil d’avenir » rejoint l’opposition

    "Selon le premier responsable de la formation politique, cette décision répond à la volonté de respecter la loi qui exige que..."
    Le même premier responsable qui a été un des fondateurs de l’opposition non alignée (ONA), trouve subitement qu’il faut respecter la loi.
    Avec des politiques pareilles....

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 18:00, par Ka En réponse à : Politique : Le parti « Soleil d’avenir » rejoint l’opposition

    Bravo ! Dans tout pays ou un régime n’a aucune opposition forte en face, ce pays revient dans la gouvernance d’un parti unique avec des lois uniques et dictatoriales. Malgré que je félicite cette adhésion, je profite dire au chef de l’opposition de copier sans tarder son prédécesseur qui a su opposé sans être partisan a un individu ou vouloir le pouvoir pour un intérêt personnel : Être neutre et opposer en rectifiant les méfaits de la majorité, a permis la longévité de Zépherin Diabré dans l’opposition. Pour vous dire qu’en Afrique des partis politiques qui perdent le pouvoir, doivent attendre très longtemps avant de retrouver leurs marques. Cela n’empêche qu’ils sont là pour rectifier les nouveaux arrivants qui ne tiennent pas à laisser le pouvoir si vite.

    Et j’ai toujours conseillé à ceux qui ont le pouvoir que ’’’’tant qu’ils continueront à confondre l’opposition avec des ennemis du Faso, il n’y aura pas de paix sociale. Il faut jouer le jeu démocratique et acter une bonne fois pour toutes que l’opposition est légitime, qu’elle a le droit d’exister et de s’opposer, et, au contraire, qu’elle est même une richesse et une chance pour notre cher Faso, car les bonnes idées n’ont pas de couleur politique, elles ne sont pas, loin s’en faut, le monopole des tenants du régime, elles sont susceptibles d’"émerger" de partout, y compris et surtout de l’opposition.’’’’

    Malheureusement l’opposition au Burkina de 2021 aura à un seul problème : Celui de s’opposer à une personne qui ne lui convient pas. A partir de là tout ce qui émanerait de cette personne en tant que projet ou sous sa gouvernance, elle va dire NON à tout et Non je ne veux pas de TOUS LES PROJETS, même si ceux-ci étaient "bons’’ ou au moins prometteurs, qui nous feraient ’’avancer" le pays.

    Et je confirme ici, qu’avec cette adhésion d’un jeune parti, et à sa tête un jeune dynamique qui sait ce qu’il veut pour rectifier les imparfaits de la majorité, je dis que pour plus de démocratie au Burkina, pour des représentants politiques plus responsables et soucieux de la cause publique, bref pour une politique plus noble et plus saine, nos opposants politiques doivent prendre conscience de leur mission. Il ne s’agit pas de tenir un éternel et redondant discours démagogique. Il ne s’agit pas non plus d’avoir à l’esprit une éternelle critique stérile encore moins une velléité de seulement détruire sans être une force de propositions. Il s’agit de contribuer à l’évolution des idées et des pratiques politiques. Il s’agit aussi de prendre part à un projet collectif noble et humaniste dans un vrai processus démocratique.

    Car, une démocratie de façade comme veut utiliser souvent quelques-uns pour avoir le pouvoir et régler des intérêts personnels, exemple l’injustice, fera long feu, qui débouche sur une désintégration progressive des bases constitutionnelles et institutionnelles, sur une remise en cause de la structure étatique prélude à l’effrontément du pays que nous aimons toutes et tous. L’enjeu d’opposition ou majorité n’est pas de s’affronter en querelle indéterminée, mais d’œuvrer pour le bien public. Nous avons remarqué qu’au Burkina dans les dernières années, les forces d’opposition actuelles ont une très grande part de responsabilité dans l’immobilisme politique de notre pays. Bon vent à l’opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 18:28, par Blablabla En réponse à : Politique : Le parti « Soleil d’avenir » rejoint l’opposition

    Aaah ouiiii !!! Les jeunes politiciens burkinabè ont un incroyable talent. M Soma, y a quoi ? "A kèra mu lo" ? comme disent les....
    Comme ça , quand tu créais l’Opposition Non Alignée il n’y a même pas un an, toi tu n’avais pas encore lu cette loi qui exige que « tout parti politique fasse une déclaration écrite publique de son appartenance à l’opposition ou à la majorité… » ? Tu l’avais lue n’est-ce pas ? Alors explique-nous le pourquoi de comment en si peu de temps tu a pu décider de désobéir publiquement, officiellement et à tambour battant à la loi puis de lui obéir. Même ceux qui ne t’ont pas voté croyaient que toi au moins tu connais. Il faut nous "egspiliquer" sinon, on a l’impression que tu as voulu nous tromper ou alors, tu n’as pas de conviction, pour ne pas dire autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mars à 20:03, par Sacksida En réponse à : Politique : Le parti « Soleil d’avenir » rejoint l’opposition

    Vraiment, le jeune Pr Soma Abdoulaye semble inconsequent, en d’autres temps l’on dirait qu’il est un camelion equilibriste. A quoi rime tout ce mic mac politique apres la creation de l’ONA qui avait ete une idee geniale car les arguments juridiques a cet effet tenait la route. L’on dirait qu’il est atteind du syndrome d’une maladie existentielle et recherche une boussole pour l’orienter dans la faune politique. Plus grave c’est lui, il n’y’a pas longtemps evoquait la possibilite d’un troixieme mandat au Burkina Faso ; or la personne concernee a declare publiquement que ce present mandat est son dernier conformement a la Constitution du 2 juin 1991 et ou la question des tripatouillages a ete verrouillee sous la Transition en 2015. En tout etat de cause, que diront les autres partis de l’ONA apres cette sortie de son President ? Car ca aurait ete plus consequent si tous les partis de l’ONA avaient decide de la dissoudre et de rejoindre collectivement le CFOP..?

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 08:28, par Blablabla En réponse à : Politique : Le parti « Soleil d’avenir » rejoint l’opposition

    Autant pour moi !
    C’est vrai qu’il reste possible d’être de l’opposition sans forcément s’affilier au chef de file de l’opposition. Donc M. Soma, pardon hein ! Mais on attend quand-même vos explications. Car je ne me rappelle pas si vous aviez fait une déclaration écrite d’appartenance à l’opposition à la création de votre parti. Ok ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 mars à 10:18, par Lom-Lom En réponse à : Politique : Le parti « Soleil d’avenir » rejoint l’opposition

    En son temps, certains ont crié qu’on jalousait le petit à cause de ses performances académiques et que sais-je encore ! Le faux manteau et le faux masque de cet intellectuel de haut vol sont tombés, lui qui croit que l’électorat burkinabè est fait d’alphabètes et d’ignares en toute chose à ses yeux. J’ose espérer qu’il apprendra très vite qu’en politique, il est encore très loin de faire des foules autour de sa personne. Même le MPS de Zida ira à la Majorité Présidentielle ! Mrs de l’ONA, continuez de rêver mais votre réveil sera plus douloureux que tout ! Si le ridicule pouvait tuer dans ce pays, certains politiciens étaient morts et enterrés de longue date !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Plateau central : Les élus locaux outillés sur leur rôle et en stratégies de redevabilité
Arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso : Un collectif de femmes marche pour la libération du maire Herman Sirima
Gouvernance locale : Le CIFOEB mise sur le contrôle citoyen de l’action publique et la pratique de la redevabilité dans 57 communes du Burkina
Santé : Les députés autorisent le financement du projet de construction d’un centre de radiothérapie à Bobo-Dioulasso
Commune de Banh (région du Nord) : Le maire Ousmane Ouermi face à ses administrés pour dresser un bilan de sa gestion
Décès du président Déby : Roch Kaboré salue « la mémoire d’un grand panafricaniste »
Burkina Faso : Le Haut Conseil du dialogue social et le Haut Conseil pour la réconciliation et l’unité nationale remettent leurs rapports au président du Faso
Assemblée nationale : Les députés adoptent le programme Wuri pour la mise en œuvre d’identifiant unique électronique de la personne au Burkina
Journée nationale du paysan 2021 : 400 participants attendus au lieu de 1500
Dialogue social : Le Haut conseil remet son rapport d’activités au président du Faso
Affaire Thomas Sankara : La France "a tenu parole", en déclassifiant les documents couverts par le secret national
Dossier Thomas Sankara : 34 ans après, enfin le procès ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés