Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tu ne changeras jamais ta vie sans changer quelque chose quotidiennement ; Le secret du succès se trouve dans la routine de chaque jour» John C. Maxwell

Région du Sahel : L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) fait le bilan de ses activités de 2020

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 1er mars 2021 à 22h44min
Région du Sahel : L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) fait le bilan de ses activités de 2020

L’Union fraternelle des croyants de Dori a tenu sa 23e Assemblée générale le samedi 27 février 2021 à Dori. La rencontre qui se tient en marge de la 16e édition des journées du maraîcher du Sahel a réuni l’équipe technique de l’Union fraternelle des croyants, les leaders religieux et les autorités administratives de la région. Il était question pour l’équipe technique de faire le bilan des activités de 2020 et de proposer un plan à adopter pour les activités de 2021.

Chaque fin d’année, l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) fait une halte pour faire le bilan de ses activités. Cette année elle n’a pas dérogé à cette obligation. Ce 27 février 2021, l’équipe technique de l’Union a convoqué tous les acteurs qui participent à la bonne marche de ses activités dans la région du Sahel et au Burkina à la faveur d’une Assemblée générale ordinaire. L’instance a réuni les autorités du Sahel, l’équipe technique de l’Union, les partenaires et les représentants des différents comités de paix. Pour le président du Conseil d’administration, le bilan des activités de 2020 de l’UFC-Dori est satisfaisant.

Les participants à l’Assemblée générale

Selon lui, plusieurs activités ont été menées, notamment des activités en faveur de la paix, le vivre-ensemble et la cohésion sociale. De son avis, des thé-débats sur des thèmes porteurs de message sur le vivre-ensemble, la collaboration entre FDS et civils, des rencontres avec les leaders religieux, des formations au profit des leaders religieux et les agents communautaires sur la stigmatisation et le vivre-ensemble ont été réalisés. Ce, malgré les différences ethniques, de religion.

Aussi, des boulis ont été réalisés au profit des producteurs maraîchers, d’où la tenue des journées qui leur ont été dédiées les 26 et 27 février 2021. A l’en croire, des formations en matière de vivre-ensemble ont été organisées mettant ensemble les déplacés internes et la population hôte de la région du Sahel.

Des renforcements des capacités au profit des comités locaux de paix dans la quête de la cohésion sociale ainsi que le vivre-ensemble ont été également organisés. Des activités réalisées tant au niveau humanitaire et le vivre-ensemble des fils et filles de la région du Sahel.

Des activités satisfaisantes

Cette 23e Assemblée générale était donc une aubaine pour l’UFC-Dori de renouveler ses vives remerciements à tous les partenaires pour leur accompagnement dans la mise en œuvre des activités. L’Abbé Damien Condé, représentant du répondant juridique de l’UFC-Dori, de sa part, a indiqué que du bon travail a été abattu dans la région du Sahel par l’UFC-Dori. Il a souhaité que l’UFC-Dori œuvre davantage dans cette dynamique. « Notre salut réside dans notre cohésion sociale. Tant que nous sommes soudés, tant que nous nous reconnaissons tous frères et sœurs, nous pourront aller ensemble, nous pourront reconstruire réellement notre vivre-ensemble », a-t-il dit. Au terme des échanges, les participants ont jugé satisfaisantes les activités réalisées par l’UFC-Dori en 2020. Des propositions ont été également faites pour une mise en œuvre des activités de 2021.

Le groupement des maraîchers de Bortoré recevant des primes Les meilleurs maraîchers primés

Chaque année, l’UFC-Dori prime les meilleurs producteurs maraîchers qui se sont illustrés. En marche de cette Assemblée générale, les meilleurs groupements des producteurs maraîchers ont reçu leurs prix. Le groupement des maraîchers de Bortoré se taille la part belle. Il repart avec une charrette, des arrosoirs, une brouette ainsi que des pioches. Le rendez-vous est pris pour la 24e Assemblée générale et la 17e édition des journées du maraîcher du Sahel à partir du 24 février 2022 à Dori.

Daoula Bagnon
correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Traite d’enfants : Ces mineures "vendues" comme du bétail à Ouagadougou
Lutte contre le paludisme : Kabo Plasmovac, la solution du naturothérapeute Charles Hermann Kaboré
Réhabilitation route Gounghin-Fada : « Le gouvernement ne se soucie guère des problèmes connus des populations », Mindiéba Ouali du mouvement U Gulmu Fi
Marche de soutien aux dialysés et insuffisants rénaux : Le SOS de Yiyé Constant Bazié
Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés
Fronde à la mairie de Ouagadougou : Les ouvriers appellent le président du Faso à intervenir afin d’éviter un "scénario regrettable"
Ramadan : Une rupture collective pour magnifier le vivre-ensemble
Assises sur l’éducation nationale : Le ministre Stanislas Ouaro demande l’appui du Médiateur du Faso
Droits humains : Des Burkinabè se forment sur élaboration des rapports de l’Examen périodique universel
L’économie politique de la décentralisation en Afrique : Les défis actuels du Burkina Faso
Réformes dans la fonction publique : Des secrétaires dénoncent un saccage de leur carrière
Nayala : Des ressortissants de Gossina magnifient la culture San
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés