Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger.» John C. Maxwell

Education nationale : Un complexe scolaire communal flambant neuf pour la population de Youlou à Koudougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 28 février 2021 à 22h00min
Education nationale : Un complexe scolaire communal flambant neuf pour la population de Youlou à Koudougou

Sous la présidence d’honneur du Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’Education nationale, l’ONG « Le soleil dans la main » a procédé à l’inauguration, le jeudi 25 février 2021, du complexe scolaire communal Bangre Veenem de Youlou, province du Boulkiemdé (Koudougou). La cérémonie a vu la présence de plusieurs acteurs du domaine, dont Irène Coulibaly, gouverneur de la région du Centre-Ouest, et du chargé d’Affaires de l’ambassade du Luxembourg, Joseph Senninger.

Ce joyau, d’une valeur de 700 millions de FCFA, qui vient d’être érigé est un ouf de soulagement pour les populations de Youlou en particulier et de la commune de Koudougou en général. Aussi, ce temple de savoir vient désengorger les effectifs pléthoriques des établissements de la ville ainsi que les collèges des villages environnants.

L’ouverture officielle de l’école s’est effectuée dans une ambiance festive ce jeudi 25 février 2021 au cours d’une cérémonie solennelle placée sous la présidence d’honneur du ministre en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro. Elle a vu également la présence du gouverneur de la région du Centre-Ouest, du chargé d’Affaires de l’ambassade du Luxembourg et des représentants du Conseil d’administration de l’ONG le soleil dans la main.

Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’Education nationale, procédant à la coupure du ruban

A cet effet, le premier responsable de l’ONG, David Demange, architecte et directeur des activités du Burkina Faso pour l’ONG, très heureux et satisfait, a apprécié l’originalité architecturale de l’édifice. Car dit-il, la qualité des constructions a été soignée afin de garantir une longue vie possible aux infrastructures. « On parle alors d’architecture bioclimatique car les bâtiments ont un faible impact sur l’environnement. Je précise que l’ensemble des constructions que vous voyez ici s’élève à 400 millions de FCFA. Les équipements eux représentent 100 millions d’investissement. Le projet, ce sont 700 millions de Fcfa au total. Le prix au m2 revient à environ 200 000 FCFA/m2 comparé à une école classique qui coûte 130 000 F/ m2. » a-t-il indiqué.

David Demange Directeur des activités

L’accès à la culture...

Aussi, pour lui, l’accès à l’éducation passe premièrement par l’accès à la culture. « Je dirai que l’accès à l’éducation passe premièrement par l’accès à la culture, aux cultures qui nous entourent et c’est pourquoi des moyens forts ont été développés dans l’objectif que chacun puisse se forger une opinion. L’accès à "Culturetech", la bibliothèque en ligne francophone permet une consultation de milliers de documents. Elle est fournie gratuitement par l’Institut français. L’accès au monde du numérique et à internet assuré via le haut débit est également une ouverture au monde pour la jeunesse qui demande à savoir, à comprendre, à communiquer. Dix ordinateurs sont équipés ainsi pour permettre aux plus grands de surfer et naviguer dans un monde où se croise l’information », a-t-il précisé.

Les élèves et les parents d’élèves de Youlou n’ont pas marchandé leur présence

Il faut noter que la réalisation de ce projet a été rendue possible grâce à la mobilisation du Conseil d’administration de l’ONG le soleil dans la main qui se mobilise au Luxembourg pour récolter les fonds à laisser entendre le directeur. Ainsi, selon David Démange, le financement de ce projet est l’œuvre du Grand-Duché de Luxembourg, pour avoir contribué à hauteur de 75% de financement du projet, soit une contribution de 525 millions de Fcfa et de 25% de dons de l’Union européenne.

Les autorités en compagnie du directeur des activités procédant à la visite du complexe

Ainsi, le représentant de l’État luxembourgeois, Joseph Senninger n’a pas caché sa joie à travers cette inauguration. A cet effet, il dit être très heureux et encouragé de voir un tel projet prendre fin et être remis aux autorités communales.

Joseph Senneiger Chargé des affaires à l’ambassade

Pour le maire de la ville de Koudougou, Maurice Moctar Zongo, l’inauguration de ce joyau qui a été offert à la mairie est la concrétisation d’un partenariat avec l’ONG le soleil dans la main depuis 2017 qui voit son aboutissement ce jour. Un sentiment qu’il exprime en ces termes : « C’est une grande joie qui anime aussi bien la mairie que l’ensemble de la population. C’est un joyau offert à la commune comme ils ont dit et nous attendons jouer notre partition pour offrir des conditions meilleures à nos enfants pour qu’ils puissent accéder au savoir et à la connaissance », s’est-il réjoui, tout en invitant les bénéficiaires à prendre les dispositions pour bien entretenir les infrastructures mises à leur disposition.

Maire de Koudougou Maurice Moctar Zongo

Une aventure intellectuelle et humaine

Président d’honneur de la présente cérémonie, Pr Stanislas Ouaro est bien conscient des défis de l’éducation. Il a aussi rappelé la place primordiale qu’elle occupe dans le programme présidentiel. Un programme qui, selon lui, consiste à « asseoir l’économie du savoir et bâtir l’école de demain ». Tout en adressant ses vives félicitations à l’ONG « le soleil dans la main », le ministre Ouaro a rassuré quant à la détermination de son département à accompagner et poursuivre ce noble chantier qui a été ouvert pour l’éducation des bâtisseurs du Burkina de demain.

Des présents ont été remis aux officiels

Il a saisi l’occasion en interpellant les bénéficiaires directs (les élèves) à faire de sorte que ce complexe intégré garde une bonne réputation. « Aux élèves, je voudrais dire que l’ouverture d’un établissement scolaire est toujours le début d’une grande aventure intellectuelle et humaine. Vous avez donc le devoir de donner à ce complexe intégré une bonne réputation et une identité d’excellence qui l’imposeront dans le paysage des meilleurs établissements du Burkina Faso. » a-t-il conseillé.

C’est par la coupure du ruban et une visite guidée par le directeur des activités, David Demange, que prend fin la cérémonie.

Le bioclimatique est adapté au climat local à travers l’originalité de l’architecture du bâtiment

Pour rappel, en prélude à la construction du complexe scolaire, l’ONG le soleil dans la main a d’abord octroyé en février 2017 au village de Youlou un centre dénommé Noomdo. Ce centre accueille des enfants de 6 à 18 ans vulnérables ou en situation de détresse sociale. Et c’est dans le soucis de faciliter et simplifier l’accès à l’éducation des pensionnaires du centre et pour les populations environnantes que l’ONG de développement « Le Soleil dans la main » a construit un complexe scolaire depuis 2019 avant de le confier entièrement à la mairie de Koudougou pour gestion.

P.O
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Ramadan : La commission lune se réunira ce lundi 12 avril 2021
Jeûne musulman/Burkina : Ramadan market, une opportunité pour faire ses provisions à moindre coût
Agriculture : Un projet d’aménagement de la plaine de la Léraba pour améliorer la sécurité alimentaire dans les Cascades
Enfants en situation de rue : Une exposition-photo pour dire qu’une autre vie est possible
Lutte contre le cancer : Le Burkina Faso inaugure son premier centre de radiothérapie
Ouagadougou : La Police municipale rase une construction hors lotissement aux abords du canal Mogho Naaba
Burkina : La commission épiscopale « Justice et paix » organise un forum national sur la problématique du foncier
Féminisme au Burkina : « Nous ne voulons pas d’un courant qui cautionne le fait que des femmes transforment leur physionomie pour devenir des hommes », clame Dr Nestorine Sangaré
Prévention et gestion des conflits : L’association IQRA outille les responsables de ses cadres de dialogue
Evénement : Un panel pour un soutien aux initiatives et pour un ajustement des stratégies et des pratiques éducatives parentales
Burkina Faso : Un colloque sur la vie et l’œuvre du Cardinal Paul Zoungrana
Utilisation du gaz butane dans les taxis : « L’essence est plus dangereuse que le gaz », se défend le président des jeunes taximen du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés