Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Burkina : Huit morts dans une embuscade tendue à des véhicules de transport de civils entre Markoye et Tokabangou dans la région du Sahel (gouvernement)

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • jeudi 18 février 2021 à 23h40min
Burkina : Huit morts dans une embuscade tendue à des véhicules de transport de civils entre Markoye et Tokabangou dans la région du Sahel (gouvernement)

Dans la matinée du jeudi 18 février 2021, des individus armés non identifiés ont tendu une embuscade à des véhicules de transport de civils entre Markoye et Tokabangou dans la région du Sahel. L’attaque survenue à 4km de Tokabangou alors que les passagers se rendaient au marché de Dolbel, a fait 8 morts et 9 blessés selon un bilan provisoire. Les blessés ont tous été pris en charge par les services de santé.
Le gouvernement adresse ses condoléances aux familles des personnes décédées et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Une opération de ratissage est en cours pour retrouver les auteurs de ces actes barbares.

Le gouvernement invite les populations à la vigilance et à une collaboration accrue avec les Forces de défense et de sécurité. Le gouvernement réaffirme sa ferme détermination à poursuivre sans relâche la sécurisation de l’ensemble du territoire national.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 février à 23:55, par Sacksida En réponse à : Burkina : Huit morts dans une embuscade tendue à des véhicules de transport de civils entre Markoye et Tokabangou dans la région du Sahel (gouvernement)

    Dans cette question du terrorisme il doit exister des causes internes et des causes externes ; donc que le President du Faso, commence par inviter les exilies politiques qui le desirent a rentrer au Burkina Faso. Mais ceux qui ont des dossiers judiciaires, s’ils n’ont pas un mandat de depot, puisse etre en residence surveiller chez eux a leur domicile et cela en attendant leurs proces. Ainsi, ceux qui sont juges doivent se mettre a la disposition de la justice. Ainsi, toute cette procedure administrative et politique en prelude aux examens des conditions de la verite, la justice et bien sur la reconciliation nationale. De plus, cela permettra de determiner clairement les causes profondes de toutes ces attaques dans la patrie. Quelqu’un qui n’est pas encore condamne ne serait pas oblige d’etre emprisonne ; exemple du dernier gouvernement de Blaise compaore qui doit etre juge par la Haute Cour de Justice. Essayons des actions multiformes pour voir quelle peut etre la solution sans faire table rase de la Justice. Notre peuple a besoin de Paix et de Securite car ce peuple a paye un tres grand tribut. Continuons la lutte et concomitament avec d’autres procedures. Que Dieu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 06:06, par Bigbale En réponse à : Burkina : Huit morts dans une embuscade tendue à des véhicules de transport de civils entre Markoye et Tokabangou dans la région du Sahel (gouvernement)

    S’attaquer à des civils dans leurs activités quotidiennes, c’est de la.lachete à son comble !
    C’est ces Djihadistes combattent vraiment pour Dieu comme lis le prétendent, qu’ils s’attaquent aux personnes armées comme eux (FDS et .VDP) et ils sauront que c’est le même Dieu qui les a tous créés. Que les âmes de nos compatriotes reposent en paix ! La.lutte va continuer jusqu’à la victoire finale !

    Répondre à ce message

  • Le 19 février à 10:31, par le Nomade En réponse à : Burkina : Huit morts dans une embuscade tendue à des véhicules de transport de civils entre Markoye et Tokabangou dans la région du Sahel (gouvernement)

    Vraiment lamentable, ce ne sont pas des djihadistes ce sont des voleurs des criminels et bandits armés. C’est vraiment dommage que l’Etat n’organise pas des escortes armes pour ces pauvres gens au moins une fois par semaine pour se rendre dans les marches et gagner leurs pitence. Il y a des FDS a Gorom, Markoye, Tinakof, alors il est difficile de comprendre de faire des ratissages apres les attaques sachant pertinemment que ces criminels auront deja franchi la frontière, donc impossible d’atteindre. Apres cela on va accuser les pauvres populations de ne pas cooperer !!! Que peuvent faire les populations avec ces criminels qui viennent de nulle part tendent des embuscades et disparaissent immediatement ! L’Etat devra revoir sa strategie militaire et le maillage securitaire des zones frontalières !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Création des forces spéciales par le Président du Faso : Mieux vaut tard que jamais, mais mieux vaut à temps que tard !
Lutte contre le terrorisme : La France ne va pas installer de base militaire au Burkina, selon Jean Yves Le Drian
Forces armées burkinabè : Création d’une nouvelle entité dénommée « Forces spéciales »
Attaque de SOLHAN : Déclaration du parti de l’espoir
Boucherie de Solhan : L’œuvre de l’État islamique au grand Sahara
Tueries de Solhan : « Il devrait avoir un centre des opérations, une cellule de crise au Sahel », estime Mahamoudou Sawadogo, expert en sécurité
Attaque terroriste à Solhan : L’ambassadeur du Burkina en France indigné par "les propos mensongers" d’un journaliste d’Europe 1
Représentation diplomatique du Burkina Faso à Paris : Cérémonie d’hommage aux victimes de l’attaque terroriste de Solhan
Tueries de Solhan : Pourquoi les FDS en poste à une dizaine de kilomètres n’ont-elles pas pu réagir, se demande l’UAS
Militaires morts au front : Go PAGA redonne le sourire
Drame de Solhan : Le Cardinal Philippe Ouédraogo invite au jeûne le vendredi 11 juin
Tueries de Solhan : "Il devient urgent de situer les responsabilités", interpelle le MBDHP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés