Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger.» John C. Maxwell

Coopération entre le Burkina et le Global Green Growth Institute (GGGI) : L’heure est au bilan

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mardi 16 février 2021 à 19h01min
Coopération entre le Burkina et le Global Green Growth Institute (GGGI) : L’heure est au bilan

La troisième session ordinaire du cadre de concertation du programme de coopération entre le Burkina-Faso et l’Institut Mondial pour la Croissance Verte, Global Green Growth Institute (GGGI) a eu lieu le jeudi 11 février 2021 à Ouagadougou. La session a réuni les membres du Bureau du Cadre de Concertation qui sont essentiellement des représentants des partenaires et des ministères. L’objectif principal de la session était de présenter les résultats clés de l’année 2020 et les perspectives pour l’année 2021.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur Siméon Sawadogo, Ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique du Burkina Faso. Dans son discours d’ouverture, le ministre a reconnu le soutien de GGGI et a encouragé les différents participants à contribuer pleinement aux différentes activités prévues pour la journée.

Après avoir remercié tous les participants pour leur présence, il a indiqué que le gouvernement du Burkina Faso continuera à soutenir GGGI et, avec tous les acteurs nationaux, renforcera le cadre de coopération établi. Aussi, le Ministre a rappelé ces axes de coopération qui sont : la transition aux villes vertes, le développement des écovillages et le renforcement des investissements et du cadre de gouvernance verts en vue d’une économie verte, durable et inclusive.

Après l’ouverture officielle du ministre, M. Lamine Ouedraogo, Chargé de Programme Senior, a présenté les principaux résultats obtenus en 2020, ainsi que les objectifs de 2021.

Une vue des participants de la troisième session

Ainsi, les principaux résultats de 2020 par projet sont :

Projet ‘’Développement du système de Mesurage de Rapportage et de Vérification (MRV) des émissions et gaz à effet de serre’’ : : (i) la revue des Systèmes de MRV existants au Burkina Faso., (ii) la Cartographie institutionnelle (iii) l’évaluation des lacunes dans le système des inventaires des Gaz à effet de serre et le développement des feuilles de calcul de données et méthodologies pour les catégories clés (iv) la feuille de route pour l’implémentation du système MRV du Burkina Faso (v) le Guide MRV pour faciliter l’appropriation et la formation des secteurs (vi) la mobilisation des acteurs nationaux à travers des ateliers de consultations et des sessions techniques ciblées (vii) le développement d’un document d’accord entre GGGI et le Gouvernement du Faso pour l’adoption du projet MRV (viii) la mise ne place d’un comité technique du projet par une note officielle du Ministère de l’environnement de l’économie verte et du changement climatique.

Projet ‘’Appui à l’accréditation des entités (Coris Bank International et Fonds d’Intervention pour l’Environnement-FIE) d’accès direct au Fonds Vert pour le Climat, développement du pipeline et mobilisation du secteur privé au Burkina-Faso. Les résultats sont liés à : (i) l’Appui à l’accréditation d’entités d’accès direct, (ii) le Renforcement du pipeline de projets d’adaptation et de mitigation et (iii) la mobilisation et l’engagement du secteur privé.

Projet ‘’ Renforcement de l’action pour le climat’’, (i) l’élaboration des plans d’action sectoriels avec intégration de la dimension de genre, (ii) la conduite de processus de consultation pour lancer l’identification des objectifs, des acteurs et de leurs rôles, (iii) l’analyse des coûts et des avantages des actions du secteur des transports sélectionnées pour être incluses dans la nouvelle CDN, (iv) l’organisation d’ateliers de renforcement des capacités des parties prenantes sur les méthodes de collecte, de traitement et de gestion des données.

Projet ‘’ Energie solaire photovoltaïque au service du développement agricole’’, le principal résultat est le rapport d’étude de préfaisabilité validé, contenant les segments du marché agricole, la répartition des revenus annuels par segment, le coût d’accès aux technologies, la chaîne d’approvisionnement et la qualité des technologies, l’accès au financement, les capacités techniques des acteurs et nécessité de renforcer les capacités et les recommandations pour le renforcement des cadres politiques et juridiques, la disponibilité de technologies.

Projet ‘’ Véhicule financier national pour l’énergie verte’’ (VFN) e, le principal résultat obtenu est lié au développement et la validation du rapport de l’étude de préfaisabilité, assorti de les recommandations pour un processus réussi au Burkina Faso. La principale recommandation consiste en une étude de faisabilité approfondie qui permettra une estimation de l’enveloppe budgétaire requis, suivi de l’élaboration d’un plan d’affaires, de l’implémentation et enfin de l’opérationnalisation du VFN.
En ce qui concerne cette année 2021, GGGI planifie :

D’une part de continuer à renforcer les acquis des projets déjà en cours
D’autre part de commencer l’implémentation de trois nouveaux projets que sont :
Le programme de refroidissement de l’efficacité énergétique des logements sociaux. L’objectif du projet est de permettre l’adoption à l’échelle nationale de mesures d’efficacité énergétique et de technologies de refroidissement dans les logements à bas prix.

Mallé Fofana, représentant résident de GGGI

Promotion du Système d’Irrigation à la pompe solaire et des mini-réseaux solaires. L’objectif du projet est d’aider le Burkina Faso à avoir des communautés plus résistantes au changement climatique, à responsabiliser les femmes dans l’entrepreneuriat vert, à disposer d’un approvisionnement alimentaire plus stable, à avoir une alternative propre et économique en énergie en alternative aux pompes d’irrigation fonctionnant au diesel, contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté, à la création de nouveaux emplois verts, à l’amélioration de la nutrition et de la santé, et à la réduction des émissions de Gaz à effet de Serres.

Une photo de famille des participants avec le ministre Siméon Sawadogo

Evaluation environnementale stratégique du nouveau Référentiel National de Développement. L’objectif du projet est d’assurer l’intégration de la composante "environnement, croissance verte et développement à faibles émissions" dans le nouveau Référentiel National de Développement (RND) 2021-2025.

Pour rappel, le Gobal Green Growth Institute (GGGI) est une organisation intergouvernementale qui a été créée en 2012 à la Conférence Ri0+20 des Nations - Unies sur le développement durable, pour aider les pays en développement et les économies émergentes à atteindre une croissance économique durable et inclusive. Depuis sa création, l’organisation a fait des progrès significatifs et s’est transformée en l’une des principales organisations internationales soutenant les politiques et les investissements en faveur de la croissance verte.

Actuellement, l’Institution compte 38 membres et met en œuvre des programmes pour plus de 30 membres et partenaires en Afrique, en Asie, dans les Caraïbes, en Europe, en Amérique latine, au Moyen-Orient et dans le Pacifique, en apportant un soutien technique, en renforçant les capacités, en planifiant et en mettant en œuvre des politiques et en aidant à constituer une réserve de projets d’investissement vert bancables.

Depuis l’adhésion du Burkina-Faso à l’Institution en 2018, le Bureau Pays a exécuté de nombreux programmes en étroite collaboration avec les entités gouvernementales.

GGGI Burkina Faso Country Office
Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique-
3ème Etage
Tel : 00226 25 335 076
Koulouba – Ouagadougou - Burkina Faso

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Promotion de la filière apicole : Des spécialistes renforcent leurs capacités techniques sur la santé des abeilles
Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) : Une visite au Centre-ouest pour apprécier les réalisations
Transparence climatique au Burkina Faso : Le comité d’orientation et de suivi scrute les activités
Programme d’investissement forestier : Siméon Sawadogo et les acteurs de mise en œuvre examinent les différentes réalisations
Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité technique conjoint Burkina-Mali tient sa quatrième session
Projet EBA-FEM : Plus de 800 hectares d’écosystèmes réhabilités dans le Sahel
Wash et changements climatiques : WaterAid et ses partenaires mutualisent leurs efforts pour un plaidoyer
Assainissement total piloté par les communautés : Les acteurs du secteur en conclave pour formuler des orientations
Gestion des risques de catastrophes : Le Réseau MARP plaide pour l’institutionnalisation de l’approche GBCRC
Environnement : Le ministre Siméon Sawadogo visite l’Ecole nationale des Eaux et Forêts dans les Hauts-Bassins
Projet adaptation basée sur les écosystèmes : Les capacités des transformatrices des produits forestiers non ligneux de Dassa renforcées
Projet adaptation basée sur les écosystèmes : Des vies transformées dans la Boucle du Mouhoun
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés