Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger.» John C. Maxwell

Burkina : Les journalistes à l’école de l’analyse des statistiques touristiques

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mercredi 10 février 2021 à 12h00min
Burkina : Les journalistes à l’école de l’analyse des statistiques touristiques

L’Observatoire national du tourisme (OBSTOUR) a initié du 8 au 9 février 2021 à Ouagadougou, un atelier de formation au profit des journalistes. Il s’est agi au cours de cette formation, de faire le point de la disponibilité des données dans le domaine du tourisme aux hommes et femmes de médias mais aussi de leur présenter les thèmes couverts, les caractéristiques des données disponibles.

La production statistique au Burkina s’est considérablement accentuée ces dernières années. Cependant, ces productions souffrent d’utilisation optimum du fait de l’insuffisance d’une « culture statistique », d’un déficit d’information sur les statistiques disponibles et surtout d’un manque de formation des utilisateurs potentiels. C’est fort de ce constat que l’Observatoire national du tourisme (OBSTOUR) a initié du 8 au 9 février 2021 à Ouagadougou, un atelier de formation au profit des journalistes afin de les familiariser avec les méthodes de production des statistiques au Burkina Faso.

Le formateur, Daouda Zoungrana, par ailleurs, coordonnateur du programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS)

Selon le directeur général d’OBSTOUR, Bachirou Balbonné, de façon générale, l’objectif visé par cette formation est de faire le point sur la disponibilité des données dans le domaine du tourisme, de présenter aux participants les caractéristiques des données disponibles et leurs limites. Après ces 48 heures d’échanges, a-t-il laissé entendre, les participants seront capables d’accéder aux données disponibles sur le tourisme au Burkina. Aussi, la compréhension des principaux indicateurs calculés à partir des données sur le tourisme seront un acquis ainsi que la maitrise des grandes lignes d’élaboration de celles-ci.

Les indicateurs de performance d’un Etablissement touristique d’hébergement

Selon le formateur, Daouda Zoungrana, coordonnateur du programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS), six indicateurs permettent de définir et de calculer le dynamisme du tourisme dans un pays. D’après M. Zoungrana, cela commence par l’arrivée des touristes aux frontières et dans les établissements touristiques d’hébergements (ETH). Cet indicateur permet de mesurer le dynamisme du tourisme interne et aussi l’activité hôtelière dans un pays ou une région donnée.

Les journalistes ont été réceptifs aux informations reçues

Il a relevé que l’unité de mesure de la consommation touristique est la nuitée, car selon son entendement, elle explique la nuit passée par un touriste dans une unité d’hébergement en qualité de client. L’autre mode de calcul du dynamisme dans le secteur de l’hôtellerie est le taux d’occupation des chambres. Il mesure la part des chambres louées dans un hôtel à une période donnée. « C’est un indicateur particulièrement utile pour mesurer les performances de l’ETH et leur évolution dans le temps. Car elle permet de rendre compte du niveau de fréquentation d’un établissement », a déclaré le formateur.

Il constitue, a-t-il poursuivi, une véritable boussole pour guider les politiques stratégiques de croissance. Il y a aussi le taux de fréquentation des place-lits. Cette piste mesure la fréquence de place-lits des ETH qui s’analyse aussi en tenant compte de la saisonnalité. A ceux-ci s’ajoute le mode de calcul de la fréquentation d’un ETH à savoir la dépense journalière par le tourisme. Il permet de savoir la dépense journalière par touriste. Le dernier indicateur est la durée moyenne de séjour dans un ETH.

A titre d’exemple, l’analyse de ces indicateurs de performance a donné en 2019, les résultats suivants : la durée moyenne de séjour (DMS) est de 2,2 jours ; la dépense moyenne par jour et par touriste est de 46 043 francs CFA ; le taux d’occupation est 31,84% et celui de la fréquentation est de 16,35%.

Le directeur l’Observatoire national du tourisme, Bachirou Balbonné, a indiqué que l’objectif visé par cette formation est de faire le point sur la disponibilité des données dans les domaines du tourisme

Le système statistique national

A en croire le formateur, le système statistique du Burkina est un cadre formel qui fournit aux utilisateurs des données dont chacun pourra s’en servir pour prendre des décisions efficaces. Ce système a néanmoins des forces et des faiblesses. Pour le coordonnateur du programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques (PAGPS), Daouda Zoungrana, les forces se situent au niveau de la forte demande des données par les utilisateurs, la prise de conscience des autorités publiques de la nécessité de disposer de statistiques dans le domaine du tourisme. Autre force, non des moindres, c’est l’existence d’une législation encadrant la production des statistiques sur le plan national.

Pour ce qui concerne les faiblesses, il a mentionné la non adaptation de la forme juridique de sa structure ainsi que ses missions. En plus de cela, M. Zoungrana a souligné l’insuffisance des ressources financières et matérielles allouées à la production des statistiques et la faible application de la loi portant organisation des activités touristiques.
Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Médias : La RTB/Télé ouvre ses portes au public
Projet de loi sur les drones civils : « Nous espérons être consultés », souhaite Younoussa Sanfo, président de l’Association nationale des spécialistes des drones
Burkina : Plus de 6000 comptes Facebook piratés, selon l’Association pour la protection du cyberEspace national
Courrier confidentiel N° 231 est disponible
Loïse Tamalgo (Huawei) : « L’Afrique doit se saisir de la quatrième révolution industrielle déjà en cours »
À dispositifs numériques, gouvernance numérique
Burkina Faso : La CIL s’acquitte d’un devoir envers le président du Conseil constitutionnel
Journée mondiale de la radio : Le Burkina célèbre la 10e édition en différé
Burkina Faso : La CNDH à l’ère du numérique
Obsèques de Marie-Frère Soleil : Le président du Faso reconnaissant du mérite d’une combattante de la liberté
Rabankhi Abou-Bâkr Zida : « Une population qui n’arrive pas à décoder le message de ses autorités ne peut participer pleinement au développement »
Développement des télécommunications : L’Afrique se concerte sur les défis régionaux avant la conférence mondiale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés