Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les nations sont nées dans le cœur des poètes, elles prospèrent et meurent dans les mains des politiciens.» Mohamed Itqbal (poète, barrister et philosophe de l’époque de l’Inde britannique)

Littérature : Isidor Ouédraogo présente « Source du Mal ? »

Accueil > En librairie • LEFASO.NET • dimanche 31 janvier 2021 à 20h10min
Littérature : Isidor Ouédraogo présente « Source du Mal ? »

Isidor Ouédraogo, étudiant en Lettres et sciences humaines du département de Lettres modernes de l’université Norbert Zongo de Koudougou, a dédicacé, le samedi 30 janvier 2021 à Ouagadougou, son premier essai littéraire, intitulé « Source du Mal ? ».

Natif de Komsilga dans la province du Kadiogo, Isidor Ouédraogo fait désormais parti des écrivains burkinabè avec son tout 1er essai littéraire titré « Source du Mal ? ». Une œuvre de 164 pages repartie en 5 chapitres et publiée aux éditions la République.

Préfacé par l’écrivain Adama Amadé Siguiré, l’ouvrage retrace le parcours de 3 jeunes garçons (Patiguédé, Raogo, Sié) combattants issus d’un même village. Après leur réussite à leur examen scolaire, ils sont invités par leur maitre à visiter la capitale. De retour au village, Patiguédé et Sié décident de rompre avec les études au profit de l’aventure. Raogo, lui, nourrit l’ambition de pousser ses études jusqu’au master.

Après s’être retrouvé une décennie après, lors d’une veillée traditionnelle organisée au village, Raogo constate que ses deux amis avaient déjà réalisé leur vie, contrairement à lui. En effet, malgré ses études universitaires, il est sans emploi et regrette le temps passé sur les bancs à acquérir des diplômes qui ne semblent lui donner aucune perspective.

Adama Amadé Siguiré, heureux d’avoir préfacé l’ouvrage

C’est en s’inspirant d’une histoire à la fois factice et réelle que l’auteur se pose la question quelle pourrait être la « Source du mal ? » du jeune Raogo. Est-ce l’école, le système éducatif, ses professeurs et le gouvernement de son pays ? Autant d’interrogations sans réponses qui entraînent Raogo, selon Isidor Ouédraogo, à s’enrager contre la société.

A travers « Source du mal ? », l’auteur dresse un tableau quasi-exhaustif des problèmes actuels des jeunes désespérés du système éducatif actuel, de la vie estudiantine, de la solidarité, de l’immigration, du chômage avec son corollaire de radicalisation.

Les invités venus à la dédicace du livre

Diagnostiquer l’origine des maux

Outre ces maux relevés, Isidor Ouédraogo dépeint dans son premier essai littéraire, l’hypocrisie, le manque de compassion qui se généralisent envers les jeunes. Ce qui constitue pour l’auteur un défaut qui gangrène la haute sphère des décisions politiques dans les pays africains. Aussi, le roman interpelle cette intelligencia à comprendre que la mal gouvernance, l’injustice et le manque de regard envers les jeunes peuvent être la cause du terrorisme, du banditisme, la criminalité qui sévissent dans les pays africains.

Isidor Ouédraogo interpelle les jeunes à prendre leur destin en main

Enfin, l’auteur, au-delà des différentes problématiques abordées dans l’ouvrage, interpelle les jeunes à se remettre en cause, malgré les difficultés rencontrées. Avoir le courage de se battre dans la vie, croire en ses convictions et ne rien attendre d’un mortel sont les conseils qu’Isidor Ouédraogo souhaite que ceux qui liront l’ouvrage retiennent.

J.E.Z.
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er février à 10:50, par César NDUKONG En réponse à : Littérature : Isidor Ouédraogo présente « Source du Mal ? »

    Beaucoup de courage mon frère, cette initiative est louable. Vous êtes une source d’inspiration pour plusieurs. Nous devons effectivement tous ensemble nous unir pour intentionnellement exorciser le mal dans nos sociétés.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 12:55, par A qui la faute ? En réponse à : Littérature : Isidor Ouédraogo présente « Source du Mal ? »

    « quelle pourrait être la « Source du mal ? » du jeune Raogo. Est-ce l’école, le système éducatif, ses professeurs et le gouvernement de son pays ? »
    C’est évidemment la gouvernance du pays. Nous sommes dans un pays où tout est à faire, tout est à bâtir. Mais on privilégie des écoles théoriques plutôt que des écoles techniques. A-t-on besoin de fabriquer autant d’économistes, de philosophes ? On a besoin d’experts en génie civil, génie électrique, mécanique, informatique, etc. Les philosophies et lettres modernes ça devait être un loisir

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Littérature : Pr Vincent Ouattara donne à lire "Éthnologie et littérature, symbolique du cola dans la littérature"
Développement personnel : François Savadogo présente « Les lois de la vie »
Stratégies de développement pour l’Afrique : Christophe Zouré propose le modèle endogène
Possibo la Diabolaise
A paraître bientôt : La pratique de la saisie-attribution des créances en droit OHADA
Roman : Lycée Norbert Zongo, Les tribulations d’une professeure au Burkina Faso de Chloé Delsad
« Les tranches de vie d’un faux sapiosexuel » : L’œuvre de l’officier de l’armée Alain Sara qui évoque la sexualité sans cligner des yeux
Burkina : Dr Siaka Coulibaly dédicace « Innovation technologique : un cadre intégré de renforcement des capacités pour les pays à faible revenu »
« Une source d’amertume », l’ouvrage qui dépeint les tristes réalités des familles au Burkina
Omar Blondin Diop : Pour la révolution africaine
Addiction à la drogue en milieu jeune au Burkina Faso : Facteurs déterminants, impacts socio-sanitaires et stratégies de prise en charge de la toxicomanie
Littérature : Anselme Sanon et Daniel Guiré écrivent "Au nom de l’amour"
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés