Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Dossier Thomas Sankara : « Blaise Compaoré, Hyacinthe Kafando, les grands absents à la confirmation des charges », regrette Me Prosper Farama

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 27 janvier 2021 à 23h25min
Dossier Thomas Sankara : « Blaise Compaoré, Hyacinthe Kafando, les grands absents à la confirmation des charges », regrette Me Prosper Farama

Ouverte le mardi 19 janvier 2021 devant la chambre de contrôle, l’audience de confirmation des charges sur le dossier Thomas Sankara a refermé ses portes, ce mercredi 27 janvier 2021 à Ouagadougou. Une audience qui a entendu une quinzaine de personnes en vue de leur envoi ou non devant le tribunal pour être jugées.

Me Prosper Farama, avocat de la famille (de la partie civile) explique que la procédure a consisté pour chacune des parties en la mise en examen des charges pour voir si leurs droits n’ont pas été violés, mais aussi à se rassurer que le juge d’instruction a réuni suffisamment de charges à leur encontre pour pouvoir les emmener devant le tribunal militaire, notamment la chambre de jugement.

« Les audiences se sont bien passées », apprécie Me Farama, qui estime que pour la plupart des personnes, il y a suffisamment de charges à leur encontre pour être conduites devant le tribunal. « Nous espérons qu’à la fin de cette procédure, ils seront renvoyés devant la chambre de jugement, où chacun pourra se défendre librement, où l’opinion pourra entendre la version de tout un chacun et voir contre qui il y a des preuves tangibles de culpabilité, qui seront condamnés nous l’espérons, et contre qui il n’y a aucune preuve suffisante, qui seront relâchés », a renchéri Me Prosper Farama.

Il regrette cependant l’absence à cette audience des premiers mis en cause sur le dossier. « Notre seule amertune, dit-il, c’est de constater qu’il y a des personnes clés qui auraient dû être là, qui ne le sont pas. Notamment Blaise Compaoré, Hyacinthe Kafando, etc. ceux qui sont les gros absents de ce dossier ».

Néanmoins pour Me Prosper Farama il y a eu des avancées significatives parce que l’étape de la chambre d’instruction est une grande étape et la dernière avant le jugement. Cependant, il n’entend pas occulter le fait que le dossier a beaucoup empiété sur le temps. « Ce dossier n’a que trop duré, il y a des traces qui sont effacées, il y a eu des morts de témoins et de personnes mises en cause ». Il est temps, plus que temps que le dossier soit enfin jugé, affirme-t-il.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Université libre du Burkina : Les étudiants en diplomatie et relations internationales s’exercent aux débats internationaux
Agence universitaire de la Francophonie : Le Recteur dévoile ses projets aux étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo
Santé : « La dysfonction érectile est un signe de maladie cardiovasculaire », Dr Boukary Kabré, urologue-andrologue
Urbanisme au Burkina : « Aide-toi et le ciel t’aidera », enseigne Me Bénéwendé Sankara
Entrepreunariat : Les lauréats du « Prix Idrissa Nassa » pour l’innovation reçoivent leurs chèques
Frontière Côte d’Ivoire-Burkina : Des véhicules burkinabè interdits d’entrer sur le territoire ivoirien
Projet « Voix et leadership des femmes » : Equipe technique et bénéficiaires harmonisent leurs positions
Cité de la diaspora : Des souscripteurs reçoivent leurs clés à Ouagadougou
Cadre sectoriel de dialogue défense-sécurité : Fin d’une phase…, début d’une nouvelle ère !
Marchés agricoles : Les acteurs font le bilan du projet AMIAGRI
Ganzourgou : Le FONA-DR se dévoile aux travailleurs déflatés et retraités
Ouagadougou : Les demandes d’occupation de la voie publique suspendues
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés